DR
100% Miami

Innovation : Miami, le nouvel eldorado des start-up aux Etats-Unis

Miami a fait du développement des start-up et de l’innovation un vecteur essentiel de la diversification de son économie. Avec succès : elle est devenue en 2017 la première ville pour l'activité des start-up devant d’autres ville comme Austin ou Los Angeles.

« Miami, première ville des Etats-Unis pour l’activité des start-up ? Vous plaisantez ? » Ceux qui ne voyaient de Miami que ses plages, son soleil et ses retraités aisés n’en sont pas revenus. Pourtant, en 2017, la ville a bien pris la première place du Startup Activity Index publié par la fondation Kauffman, devançant largement Austin, Los Angeles et San Diego. Cet index mesure la création de nouvelles start-up, leurs opportunités de marché et leurs perspectives de créations d’emplois dans 40 villes des Etats-Unis. Cette première place, Miami la doit à quelques atouts qu’elle a su entretenir et développer. Au-delà de la non-imposition des revenus par l’Etat de Floride et par le comté de Miami-Dade, la ville attire les créateurs de start-up grâce à son vivier de talents et de compétences.

Les espaces de coworking sont en plein essor.
Les espaces de coworking sont en plein essor. DR

C’est d’ailleurs un autre domaine dans lequel elle a été distinguée. Le magazine US News & World Report affirme que le système d’enseignement supérieur de Miami est le meilleur des Etats-Unis. Les différentes universités de la ville, publiques et privées, représentent près de 250 000 étudiants et 6 000 diplômés en développement informatique. De plus, les établissements créent sans cesse de nouveaux cursus pour que leurs étudiants soient toujours à la pointe de l’innovation. L’université internationale de Floride – la seule université publique de la ville, qui compte 54 000 étudiants – propose, par exemple, un diplôme sur les objets connectés, unique aux Etats-Unis.

Pas étonnant que nombre d’étudiants décident de créer des start-up, et ce dans tous les domaines que le numérique bouleverse, de la logistique à la santé, en passant par la finance, les drones, la justice ou les villes intelligentes. En 2012, le Miami-Dade Beacon Council, l’organisation de développement économique du comté, avait lancé un plan stratégique de six ans (One Community One Goal, OCOG) pour concentrer ses efforts sur certains secteurs d’activité, dont la technologie. Le nombre d’emplois dans ce secteur a progressé de 40 % au cours de la période, le plus fort taux de croissance devant les secteurs de la logistique et de l’aviation (24 %). Certes, fin 2018, la technologie ne représente encore que 11 500 emplois, mais la tendance est amorcée et le secteur est prêt à décoller.

WeWork compte 5 espaces partagés et un immeuble entier à Miami.
WeWork compte 5 espaces partagés et un immeuble entier à Miami. DR

« Il ne s’agit pas seulement pour nous de créer des emplois, mais d’aider les entreprises à être plus compétitives et pérennes », affirme Christine Johnson, directrice du secteur ­Innovation & Technology au Beacon Council. Depuis 2012, l’organisation a multiplié les initiatives : formations, salons de l’emploi, aides au logement pour les employés, séminaires pour entrepreneurs, etc. Résultat, incubateurs et accélérateurs de start-up, espaces de coworking et meet-up ont essaimé dans la ville. Miami est même devenue la première ville des Etats-Unis pour le coworking. WeWork, à lui tout seul, compte cinq lieux de bureaux partagés entre Miami Beach, Coral Gables et Downtown, dont un immeuble entier au Brickell City Center.

Miami est aussi la première ville du coworking.
Miami est aussi la première ville du coworking. DR

Après The ­Venture City et son fonds d’investissement de 100 millions de dollars, c’est 500 Startups, le célèbre ­capital-risqueur de San Francisco qui a ouvert ses bureaux en plein Downtown, au printemps dernier. Les incubateurs et accélérateurs, comme Cambridge Innovation Center (CIC Miami), consacré à la santé, ou Refresh Miami proposent des ateliers, des espaces de travail, des rencontres avec des personnalités du monde de l’innovation et de son financement. Même Microsoft s’en est mêlé. Dès 2014, le géant du logiciel a ouvert à Downtown son premier Innovation Center aux Etats-Unis, au sein de l’incubateur Venture Hive. Les start-up, les étudiants, les développeurs et les enseignants peuvent accéder gratuitement aux outils et aux technologies de Microsoft, suivre des formations ou se faire aider pour des développements spécifiques.

WeWork compte 5 espaces partagés et un immeuble entier à Miami.
WeWork compte 5 espaces partagés et un immeuble entier à Miami. DR

« Nous n’essayons pas d’être une autre Silicon Valley, nous misons sur nos atouts et sur notre statut de porte des Amériques pour attirer les jeunes, les chercheurs, les entrepreneurs. Ici, tout le monde peut tenter sa chance et réussir, c’est le mérite qui prime ! » précise Niki Mangon, du service de développement de la Miami Downtown Development Authority (MDDA). Et ça marche. En octobre dernier, par exemple, Genius Plaza, une plate-forme qui propose des programmes d’éducation en ligne, a transféré son siège et 60 employés de New York à Downtown Miami après avoir envisagé les villes d’ Austin et de Pittsburgh. La jeune pousse prévoit déjà que son effectif dépassera rapidement les 100 personnes. Ana Roca Castro, sa présidente, affirme avoir choisi cette destination car « Miami ouvre la porte à l’international et son secteur des technologies est en plein essor ».


The good concept store A découvrir dans le concept store