Des flagship-stores racés, des concept-stores en veux-tu en voilà, des mall étonnants, des boutiques poétiques…De South Beach à Wynwood, faire les magasins, à Miami, confine à l’expérience sensorielle. Entre architectures folles et tropicalité, focus sur 5 lieux de shopping qui vous stimulent.

Comme New York ou Los Angeles, Miami est un pays de Cocagne pour les shoppers addicts. Mais par sa géographie, sa sociologie, et son architecture, la cité s’autorise des excentricités que même ses grandes soeurs pourraient lui jalouser.

Les enseignes internationales du luxe, de Fendi à Balenciaga, s’alignent dans les allées du Design District, chacune occupant d’époustouflants immeubles contemporains, tandis que, çà et là, le quartier voit bourgeonner une poignée d’échoppes indépendantes (mais très haut de gamme aussi). South Beach, où se concentre le tourisme, n’est pas, étrangement, la mieux lotie : hormis quelques pépites éparses (Alchemist, Kith, The Webster), la fast fashion est concentrée sur la portion piétonne de Lincoln Road.

Le plus gros agglomérat de boutiques cool se situe à Wynwood, le quartier du street-art. Sur la 2e Avenue nord-ouest, entre les 20e et 29e Rues, on ne compte plus les concept-stores aux façades psychédéliques, au point qu’ils finissent tous par se ressembler un peu.

Autre singularité locale, le bon vieux mall fait encore rêver les foules, car il prend ici des formes stupéfiantes. Loin au nord, le complexe de Bal Harbour Shops, sorte de resort tropical où Chopard, Gucci et compagnie ont pignon sur jardins, affiche une telle rentabilité qu’il annonce, pour 2023, une nouvelle aile à 400 millions de dollars. On pourra lui préférer, plus pointu, le hub Ironside, dans le coin de Little River, qui réunit magasins indépendants, galeries d’art, mais aussi cabinets d’architectes et espaces de coworking. T. J. 

Les 5 boutiques de The Good Life à Miami :

• The Webster, South Beach. Une veste Off White à motifs tapisserie pour madame, un sweat camouflage Gosha Rubchinskiy pour monsieur, cette bâtisse aux couleurs de cupcake, friandise Art déco signée Henry Hohauser, aimante toutes les extravagances du luxe mondial : la Française Laure Heriard-Dubreuil, héritière des spiritueux Rémy Cointreau, possède sans conteste l’enseigne la plus exclusive des Etats-Unis. Accueil un rien glacial, peut-être, mais ces sols sublimes en terrazzo et ces papiers peints fleuris tapissant les lieux vous ensoleilleront quand même l’esprit. T. J. 

1220 Collins Avenue. Tél. +1 (305) 674-7899. www.thewebster.us
1220 Collins Avenue. Tél. +1 (305) 674-7899. www.thewebster.us DR

• Kith, South Beach. Ouvert en 2016, à deux pas de l’hôtel Setai, Kith est le flagship-store de la célèbre marque de streetwear new‑yorkaise (présente aussi à Brooklyn et à Los Angeles). Dans une ambiance signée Snarkitecture, on découvre des sneakers blanches utilisées sur les murs comme éléments de décor. On pénètre ici dans un temple, avec les éditions limitées et les modèles rares du moment. Dans cette succession de salles aux arches soulignées d’un trait de néon, on trouve aussi des vêtements signés Kith… et un bar à céréales proposant des milk-shakes, des ice-cream swirls ou des bols à garnir à son goût. S. B.

1931 Collins Avenue. Tél. +1 (786) 636-1800. www.kith.com
1931 Collins Avenue. Tél. +1 (786) 636-1800. www.kith.com dylan-rives

• Mrkt Deux, Design District. Des colonnes en béton, des portants tout bêtes en Inox, un gros miroir, le tout froidement éclairé au néon. Les vingtenaires branchés de Miami (et ils ne sont pas si nombreux) ne jurent que par ce loft hyperdépouillé du Design District. Comme eux, piochez une pièce importable de chez Vetements, le label du Georgien Demna Gvasalia qui a remis le mauvais goût au goût du jour, craquez pour une série limitée de Midnight Studios, la jeune griffe de L.A. que les rappeurs adorent, mixez le tout et l’audace de votre look laissera tout le monde pantois. T. J.

3824 NE 2nd Avenue. Tél. +1 (305) 603-9682. www.mrktdeux.com
3824 NE 2nd Avenue. Tél. +1 (305) 603-9682. www.mrktdeux.com DR

• Glottman, Wynwood. Certes, comme toutes les boutiques de déco du monde, celle-ci regorge d’objets culte signés Tom Dixon ou Zaha Hadid. Mais Oscar Glottman, architecte colombien et patron des lieux, a plus d’humour que ça. On rigole devant la vaisselle pensée par Toilet Paper, le magazine de l’artiste Maurizio Cattelan, pour l’éditeur Seletti – bon sang, cette assiette ornée d’un burger au crapaud ! –, on s’étonne de ce cactus artistiquement fiché dans un morceau d’écorce et on repart avec un cache‑pot bizarre en Néoprène. T. J. 

2213 NW 2nd Avenue. Tél. +1 (305) 438-3711. www.glottman.com
2213 NW 2nd Avenue. Tél. +1 (305) 438-3711. www.glottman.com DR

• Selina Brawlers, Wynwood. Selina, chaîne latino d’auberges de jeunesse branchées, et Brothers & Brawlers, boutique pour dandys des tropiques, ont uni leurs forces pour lancer ce concept-store tout neuf où on traînerait des heures. Ça sent le vieux cuir (assises vintage dans tous les recoins) et l’arabica torréfié (le café glacé est divin), ça discute engrenages et road-trip (une Honda rétro est à vendre, ainsi que quelques jolis casques). Quant à la section mode (lunettes Di Rosso, chemises en jean…), elle fait la part belle aux bons basiques robustes. T. J. 

2819 NW 2nd Avenue.
2819 NW 2nd Avenue. DR

The good concept store A découvrir dans le concept store