Otto Aviation

Otto Celera 500L, l’avion qui promet des voyages plus propres…

L’avionneur américain Otto Aviation a annoncé le succès du premier vol test de son avion à la silhouette de dirigeable qui pourrait révolutionner l’aviation d’affaires.

Après 31 vols réussis de son prototype, le Celera 500L d’Otto Aviation a effectué, le 26 août dernier, son premier « vrai » vol test. Une étape de plus, passée avec succès. L’occasion pour l’avionneur californien, basé à Yorba Linda et fondé en 2008 par William Otto, de lever le voile sur cet avion que des curieux avaient déjà pu observer depuis quelques années, sans pour autant savoir de quoi il s’agissait.

En effet, le Celera 500L n’est pas un avion comme un autre. Sa forme, entre une balle de petit calibre et un dirigeable, et son hélice à l’arrière ont dérouté les observateurs. Une silhouette qui lui permet, si l’on en croit Otto Aviation, de réduire les frottements, donc la trainée, de 59 % par rapport à un jet de même taille.

Un avion économique, écologique et polyvalent

Moins de frottements, c’est aussi moins de carburant consommé : entre 25 et 40 kilomètres par gallon contre 5 kilomètres pour un avion de sa catégorie. Huit fois moins ! Rien que ça. Alimenté par un moteur diesel de 500 chevaux, il dégage 80 % de carbone en moins et coûte 5 fois moins cher à l’entretien/exploitation que ses concurrents sur le marché de l’aviation d’affaires, les Bombardier Challenger et Dassault Falcon.

La forme du Celera 500L, inadaptée aux gros porteurs, permet d’étendre son flux laminaire et de diminuer les frottements.
La forme du Celera 500L, inadaptée aux gros porteurs, permet d’étendre son flux laminaire et de diminuer les frottements. Otto Aviation

De belles promesses écologiques et économiques, complétées par la polyvalence du Celera 500L. Selon Otto, il pourrait servir de taxi aérien, de cargo, de transport militaire et… de drone de combat !

Le Celera 500L est équipé d’un moteur diesel en aluminium de 500 chevaux.
Le Celera 500L est équipé d’un moteur diesel en aluminium de 500 chevaux. Otto Aviation

Le Celera 500L en service dès 2025

Le jet « bullet » américain peut accueillir jusqu’à six passagers et parcourir 8300 kilomètres à une vitesse de croisière maximale de 725 km/h. Une fiche technique honorable, bien qu’en dessous de ses futurs concurrents qui dépassent allégrement les 800 km/h et flirtent avec les 10 000 km d’autonomie. On ne peut pas gagner sur tous les tableaux !

Le jet « bullet » d’Otto Aviation peut accueillir jusqu’à six passagers.
Le jet « bullet » d’Otto Aviation peut accueillir jusqu’à six passagers. Otto Aviation

Otto Aviation est confiant dans l’obtention de la certification FAA en 2023 et prévoit la mise en service de son Celera 500L en 2025. Une version 1000L, 20 % plus grande, est à l’étude, tout comme le développement de motorisations hybride et électrique. Vers la démocratisation de l’aviation d’affaires ?


 

Thématiques associées

The good concept store A découvrir dans le concept store