DR
The Good Découvertes

Crash Baggage, la valise pré-cabossée qui fait disparaître le stress du tapis roulant

Compter les chocs sur une valise qui coûte le prix d’un billet Paris – Milan à la sortie du carrousel à bagages de l’aéroport, c’est terminé grâce à cette jeune marque italienne au concept amusant : proposer des valises neuves, mais déjà cabossées.

« Entre un passager et son bagage, il existe un lien émotionnel très fort, bien plus qu’avec la plupart des objets. Il y a le plaisir de voyager, d’une part, mais aussi la peur de la perdre ou de l’abîmer. » Partant de ce constat, Francesco Pavia, qui suivait son père, cadre d’une grande entreprise de bagages, dans ses voyages professionnels, décide, lui aussi, de se lancer sur ce marché très compétitif. Il lui faut une idée. La petite ampoule au-dessus de sa tête s’allume finalement près d’un tapis roulant, alors qu’il entend deux passagers discuter de leur valise et à quel point ils appréhendent de devoir compter les nouveaux bleus qu’elle va afficher à la sortie de la soute.

Francesco Pavia, fondateur de Crash Baggage.
Francesco Pavia, fondateur de Crash Baggage. DR

En 2013, il crée Crash Baggage, à Venise. Pavia décide de fabriquer des bagages solides, robustes et stylés, mais qui enlève un poids à leurs propriétaires, des valises pré-cabossées. Vendues en ligne, dans plusieurs concept-stores et multimarques et à l’occasion d’événements (un pop-up store aux Galeries Lafayette de Shanghai et lors du dernier salon Maison & Objet à Paris par exemple), les créations de la jeune marque italienne se déclinent en plusieurs lignes.

Valise Robust, cabine, 390 €, Crash Baggage.
Valise Robust, cabine, 390 €, Crash Baggage. DR

Valises cabossées… et transparentes

Robust, avec son cadre en aluminium, Icon, la plus classique, Stripe, un clin d’œil à Rimowa, et Share, des valises transparentes ! Pochettes, trousses de toilette et sac à dos ont rejoint la famille au fur et à mesure, toujours fabriqués en polycarbonate. Le design est le fruit des envies de Francesco Pavia et de ses équipes. « Nous basons notre créativité sur nos goûts et nous lançons nos produits sans tenir compte d’une cible ou d’un marché en particulier. »

A gauche, valise cabine Icon ( 240 €), à droite, valise medium Stripe ( 300 €).
A gauche, valise cabine Icon ( 240 €), à droite, valise medium Stripe ( 300 €). DR

Une liberté illustrée par le choix des couleurs dont ce jaune citron omniprésent, du logo minimaliste à la typo du site web : « Je ne porte que des chaussures jaunes, explique le fondateur, certains pensent que le jaune représente un mélange de danger et de bonheur. C’est une couleur qui me rend heureux et représente bien mon état d’esprit ! »

Valise Share, cabine, 280 €, Crash Baggage.
Valise Share, cabine, 280 €, Crash Baggage. DR

Crash Baggage, un OVNI sur le marché du bagage

Concernant la concurrence, pourtant très forte sur ce marché, elle n’effraie pas Francesco Pavia. « Il faudrait nous cloner pour nous créer un concurrent, nous avons une forte identité, différente de tout ce qui existe dans le monde du bagage. »

Mini Case Icon, 65 €.
Mini Case Icon, 65 €. DR

S’il semble détaché quand il s’agit de parler business, Francesco Pavia voit tout de même « un bel avenir » à sa marque. Son objectif ? Faire de Crash Baggage « une marque globale et reconnue, que l’on trouve dans les bons endroits et dont on identifie les produits au premier regard ». Pour ça, il prépare la création de nouveaux produits qui servent la même philosophie, « le voyage doit être un plaisir, un moment débarrassé de toutes les inquiétudes » et qui correspondent au slogan de Crash Baggage, Handle Without Care (« manipuler sans soin »).


 

Thématiques associées

The good concept store A découvrir dans le concept store