pierre-lapeyronnie

Wine Paris veut remettre le vin français sur le devant de la scène

Challengé par les vins étrangers, du Chili à l’Australie, la grappe made in France se rebiffe avec le salon Wine Paris, dont la première édition se déroule du 11 au 13 février à la Porte de Versailles.

Qu’on ne s’y trompe pas : la France reste le premier exportateur de vin en termes de valeur et le second plus grand consommateur par habitant. A l’export ou à l’échelle nationale, les nectars hexagonaux se portent donc relativement bien. Pourtant, les vins du bout du monde continuent de grappiller des parts de marché et la France ne peut pas se reposer sur ses acquis et ne capitaliser, uniquement, sur son image.

C’est de ce constat qu’est parti Comexposium, l’organisateur des salons Vinisud, spécialisé dans les vins méridionaux qui se tenait depuis 1994 et Vinovision, spécialisé dans les vins septentrionaux, créé en 2017. La firme a lancé cette année la première édition de Wine Paris, fusion de ces deux salons, du 11 au 13 février.

L’édition 2018 de Vinisud.
L’édition 2018 de Vinisud. DR

« L’objectif est de répondre à la demande des acheteurs en réunissant un maximum d’acteurs de la filière, précise Pascale Ferranti, directrice de Wine Paris, le tout à Paris, un lieu de consommation plutôt qu’un lieu de production. » Un salon définitivement tourné vers le business, dont la tenue dans la capitale sert aussi à attirer les investisseurs étrangers. Sur les 28 000 visiteurs inscrits – beaucoup plus que les deux anciens salons – plus d’un tiers vient de l’étranger, notamment des américains, « des acheteurs convoités et un marché très demandeur ».

Pascale Ferranti, directrice de Wine Paris.
Pascale Ferranti, directrice de Wine Paris. DR

Si la directrice préfère garder pour elle les chiffres concernant les transactions conclues les années précédentes, elle précise tout de même qu’on trouvera parmi les visiteurs « une liste exhaustive de tous les grands distributeurs, et les meilleurs cavistes parisiens ». Aussi, en se tenant en février, Wine Paris accueille les acheteurs au bon moment, assez tôt pour les laisser constituer leurs stocks. Les quelque 2000 exposants sont presque tous assurés de trouver preneur.

L’édition 2018 de Vinisud.
L’édition 2018 de Vinisud. DR

De grandes maisons mais aussi de petits producteurs. Comme le confirme Pascale Ferranti, « la tendance cette année, c’est surtout de trouver ‘la’ pépite, découvrir des vignerons qui ne produisent que quelques milliers de bouteilles par an ». Autre engouement, celui pour les vins bio et durables. Ils sont 790 exposants à être certifiés « verts ».

Si la francité est à l’honneur, Wine Paris n’a pas pour autant oublié les vins étrangers. Des producteurs venus d’Italie, d’Espagne, du Portugal, de Croatie, d’Algérie et du Chili, entre autres, sont également présents sur le salon pour cette première édition… un futur millésime des foires parisiennes ?

Vinovision, en 2018.
Vinovision, en 2018. pierre-lapeyronnie

Wine Paris, du 11 au 13 février,
Paris Expo Porte de Versailles.
www.wineparis.com

 


Thématiques associées

The good concept store A découvrir dans le concept store