Sélection The Good Life de champagnes millésimés… forcément un peu subjective.

1. Louis Roederer Cristal, 2008, crémeux et fruité. Cette maison s’est imposée comme une référence dans l’univers du champagne. Toutes les cuvées sont exemplaires. Elle a la chance de posséder plus de 240 ha de vignes dans les grand et les premier crus de la Marne ; cela lui permet de maîtriser une grande partie de son approvisionnement en raisin pour élaborer de grands champagnes, dont le Cristal. La cuvée la plus emblématique de la gamme, avec son flacon transparent à fond plat, créé spécialement pour le tsar Alexandre II, en 1876, est élaborée exclusivement avec du pinot noir (environ 60 %) et du chardonnay (40 %) provenant des plus belles parcelles. Ces dernières sont cultivées selon les principes de l’agriculture biodynamique. Ce 2008 a passé dix années en cave avant d’être proposé aux amateurs. C’est un vin aux arômes d’agrumes intenses. En bouche, les bulles se font crémeuses et apportent des notes de poire sur une tension maîtrisée. La finale persistante est d’une salinité délicate.

Prix : 200 €.
Prix : 200 €. DR

2. Dom Pérignon, Vintage 2008, tonique et fleuri. Faut‑il présenter encore ce champagne que tout le monde ou presque connaît… de nom ? Pourtant oui, car il a la faculté de nous surprendre à chaque dégustation. Comme tous les grands vins, il vieillit très bien. Pour s’en convaincre, il ne faut pas hésiter à ouvrir des millésimes plus anciens (les fameux P2). Dom Pérignon n’est élaboré que lorsque la vendange est particulièrement belle. 2008 est l’une des plus réussies en Champagne, après celle de 2002. Cette nouvelle édition marque le passage de témoin entre l’ancien chef de cave Richard Geoffroy et son successeur Vincent Chaperon. Ensemble, ils nous livrent un champagne tonique, aux senteurs de fleurs blanches. Il est plein de joie avec, en arrière‑plan, la structure nécessaire à son épanouissement façonné par le temps.

Prix : 160 €.
Prix : 160 €. DR

3. Taittinger, Comtes de Champagne, 2007, onctueux et citronné. Cette cuvée fait partie du cercle très restreint des plus grands champagnes blanc de blancs (100 % chardonnay) de l’appellation. Exclusivement millésimée, elle est conçue avec les chardonnays issus des plus beaux terroirs : Cramant, Avize, Oger, Le Mesnil‑sur‑Oger, Chouilly et de vieilles vignes de Pierry. Cette variété lui confère immédiatement une complexité remarquable, tandis que les différents terroirs se mélangent pour mieux s’harmoniser. Ce flacon délivre alors, avec une aisance déconcertante, ses fragrances exotiques, de miel d’acacia, de fruits à chair blanche. En bouche, ce vin est à la fois souple et onctueux, mais sans occulter une acidité portée par les agrumes, notamment le citron.

Prix : 120 €.
Prix : 120 €. DR

4. Armand de Brignac, Blanc de Blancs, puissant et exotique. Le rappeur Jay‑Z, propriétaire de cette marque de champagne, travaille en étroite collaboration avec le champagne Cattier pour l’élaboration des différentes cuvées. Ce champagne est immédiatement reconnaissable à sa parure étincelante, assez provocatrice avec son as de pique en évidence. La cuvée Brut Gold fut la première à voir le jour. Depuis, la gamme s’est sérieusement étoffée et s’est dotée d’un blanc de blancs (100 % chardonnay). Ce dernier est le fruit de trois millésimes (2009, 2010 et 2012). Il joue sa partition sur une musique puissante, gourmande avec un brin d’épice donné par le gingembre. Il se veut voyageur également, avec ses notes exotiques. La célébrité est sans frontière.

Prix : 550 €.
Prix : 550 €. DR

5. Perrier‑Jouët, Belle Epoque, 2008, vif et floral. La marque Perrier‑Jouët est particulièrement appréciée des Japonais. Le flacon Belle Epoque est une ode à la nature, avec ses anémones nippones de style Art nouveau dessinées par Emile Gallé. Perrier‑Jouët livre aujourd’hui un 2008 d’une grande pureté. Son chef de cave, le discret Hervé Deschamps, a assemblé les trois cépages phares de l’appellation en privilégiant le chardonnay. C’est l’ADN de la maison. Le nez, résolument floral, accompagne parfaitement une robe opaline. La bouche est vive, comme une nature qui se réveille. Parfaitement en équilibre, les bulles dévoilent un délicieux fruit blanc.

Prix : 133 €.
Prix : 133 €. DR

Thématiques associées

The good concept store A découvrir dans le concept store