Frederik Vercruysse

Fosbury & Sons : quel avenir pour le coworking made in Belgium ?

Un premier espace à Anvers, bientôt deux à Bruxelles, Fosbury & Sons fait son trou dans son pays d'origine, la Belgique, où le coworking n'est pas (encore) entré dans les mœurs... Mais l'arrivée prochaine de deux poids lourds du marché pourrait changer la donne.

« Coming soon ». Une inscription que l’on retrouve sur les sites de deux acteurs majeurs du coworking, Spaces et Wework lorsque l’on clique sur « Belgium ». Le premier a récemment ouvert son premier espace en Belgique, à l’aéroport de Bruxelles et en inaugurera prochainement quatre de plus, deux dans la capitale, un à Anvers et le dernier à Malines. Le géant américain, lui, a prévu de s’installer à Bruxelles dans les mois qui viennent. Sa première adresse dans le plat pays.

La Belgique reste, pour le moment, assez frileuse sur la question du coworking. Ce marché est ici encore au stade embryonnaire. Pourtant, fin 2016, Fosbury & Sons se lançait dans l’aventure et ouvrait à Anvers un bel espace qui accueille aujourd’hui 400 personnes, de 180 entreprises différentes, pour un taux d’occupation de 96 %. Un petit acteur indépendant, dont la réussite – à son échelle – a certainement participé à attirer des concurrents déjà bien installés, convaincus désormais qu’il existe un marché à conquérir outre-Quiévrain.

Le premier espace Fosbury & Sons à Anvers, ouvert en décembre 2016.
Le premier espace Fosbury & Sons à Anvers, ouvert en décembre 2016. Frederik Vercruysse

Rencontre avec Stijn Geeraets, l’un des fondateurs de Fosbury & Sons, à l’occasion de l’ouverture de leur second espace, à Bruxelles.

The Good Life : Vous vous appelez Geeraets et votre associé co-fondateur Van Gool… Alors pourquoi « Fosbury & Sons » ? 
Stijn Geeraets : C’est un hommage à Dick Fosbury, qui a révolutionné le saut en hauteur. Comme lui, nous souhaitons repenser le conventionnel, à notre manière en recherchant l’harmonie entre la « vraie vie » et le travail. Le monde professionnel évolue en permanence, mais les bureaux sont les mêmes qu’il y a 50 ans, et nous sommes plusieurs entreprises à vouloir changer les choses à ce propos en se concentrant sur le confort et la qualité de vie de ceux qui travaillent.

Les espaces communs des espaces Fosbury & Sons sont ouverts aux proches des membres.
Les espaces communs des espaces Fosbury & Sons sont ouverts aux proches des membres. Frederik Vercruysse

The Good Life : En quoi êtes-vous différents de vos concurrents belges, dans la « location » d’espaces de travail 
Stijn Geeraets : En un mot : l’humain. Nous avons vraiment fais en sorte de créer une atmosphère d’entraide entre les membres, dans le choix de la décoration, l’aménagement des bureaux et surtout, la conception des espaces communs. Nous voulions faire de notre espace un lieu de vie ouvert. Il est de plus en plus courant d’apporter du travail à la maison, alors pourquoi pas l’inverse ? Nos clients sont encouragés à partager des moments en famille sur place, de leur faire découvrir les lieux, leurs collègues… Il faut donner envie aux gens de venir travailler. Pas forcément de rester plus longtemps dans leur bureau, mais qu’ils y passent un bon moment.

Le premier espace connaît un beau succès, avec 400 membres et au moins autant sur liste d’attente…
Le premier espace connaît un beau succès, avec 400 membres et au moins autant sur liste d’attente… Frederik Vercruysse

TGL : A quoi ressemble le marché du coworking en Belgique 
S.G. : Il est vraiment très loin d’atteindre la maturité des marchés londoniens ou new-yorkais. La Belgique est très difficile à conquérir pour les nouveaux produits… Les entrepreneurs ont l’habitude de dire que « si vous le faites ici, vous pouvez le faire n’importe où ». Les Belges sont très critiques face au changement, il leur faut du temps pour accepter la nouveauté. Je pense modestement qu’à notre échelle nous arrivons à faire changer les mentalités. Malgré notre petite taille, on s’apprête à jouer dans la même cour que Spaces et Wework, les leaders du marché qui se lancent tout juste en Belgique et nous aiderons certainement à ouvrir un peu plus le marché.

Stijn Geeraets et Maarten Van Gool, fondateurs de Fosbury & Sons, devant l’immeuble qui accueille le tout récent deuxième espace de la firme, à Bruxelles.
Stijn Geeraets et Maarten Van Gool, fondateurs de Fosbury & Sons, devant l’immeuble qui accueille le tout récent deuxième espace de la firme, à Bruxelles. Beeldhouwers

TGL : Pourquoi avez-vous choisi Anvers pour votre premier espace ?
S.G. : C’est entre la mini-métropole et l’immense village, le tout animé par une vie digne d’une grande ville. Il est impossible de s’y ennuyer. Anvers possède un grand potentiel, humain surtout. On ne fait rien seuls, il faut savoir s’entourer et c’est un endroit plein de gens intelligents, déterminés à être utile. Une grande famille.

Bruxelles Boisfort s’étend sur 7 étages et 7 000 m². Il pourra acceuillir jusqu’à 600 personnes (250 entreprises différentes).
Bruxelles Boisfort s’étend sur 7 étages et 7 000 m². Il pourra acceuillir jusqu’à 600 personnes (250 entreprises différentes). Jeroen Verrecht

TGL : Vous venez d’ouvrir un deuxième espace à Bruxelles… C’est quoi la suite ?
S.G. : Deux espaces de plus, toujours à Bruxelles ! Ici, les entreprises sont plus grandes, le marché plus prometteur et six fois plus important qu’à Anvers ! Nous sommes donc surtout concentrés sur le développement d’un réseau d’adresses dans la capitale. Mais nous étudions également la possibilité de nous installer à Gand et, parce que notre liste d’attente est de plus en plus importante, nous allons ouvrir un deuxième espace à Anvers, nous avons déjà trouvé le lieu, qui reste secret pour le moment… En dehors de la Belgique, nous suivons quelques pistes aux Pays-Bas et en Espagne et on a déjà signé une collaboration avec The Office Group, bien installé à Londres. Notre rêve est de relier toutes les grandes villes d’Europe via Fosbury & Sons !

Fosbury & Sons a signé des partenariats avec plusieurs entreprises locales pour la location de véhicules (Bolides et Centrauto), la mise à disposition de vélos (Cowboy) et de casques audio (Sennheiser).
Fosbury & Sons a signé des partenariats avec plusieurs entreprises locales pour la location de véhicules (Bolides et Centrauto), la mise à disposition de vélos (Cowboy) et de casques audio (Sennheiser). Jeroen Verrecht

The Good Spots Destination Anvers

The good concept store A découvrir dans le concept store