Les dernières semaines ont été chargées en sorties pour le rock psychédélique et ses descendants électro. Sélection.

Partitions simples, effets musicaux hypnotiques, instruments sacrifiés et rosaces multicolores : l’Amérique aussi a eu le droit à ses swinging sixties. Puis le rock psychédélique est mort, dépassé par certains de ses héritiers, les hard et glam rock en tête.

Depuis quelques années, il ressuscite sous les guitares de groupes et artistes tels que Mystic Braves, The Oh Sees ou Ty Segall qui restent très fidèles aux codes originels du rock psychédélique des années 60. Comme si le LSD était le même qu’il y a 50 ans.

D’autres, à l’image de Western Medication, Gus Dapperton et Simian Mobile Disco ne gardent de leurs aïeux que les lignes de basse courtes et répétitives et les distorsions. Les premiers y mêlent – inconsciemment ? – des tics du punk rock californien, le second des mélodies pop et les troisièmes de l’électro minimaliste.

En France, ce sont les Perpignanais de The Limiñanas qui mènent le bal, ajoutant au rock psychédélique une touche « garage » et un soupçon de chanson française… des sixties, évidemment.

En l’espace de quelques mois, les nouveaux albums psyché se sont multipliés. Florilège.

La playlist rock psychédélique 2.0 de The Good Life :


Retrouvez l’univers musical de The Good Life sur Spotify : @thegoodlifemagazine 


Thématiques associées

The good concept store A découvrir dans le concept store