The Good Test : Mini débarque sur le segment citadine électrique – VIDEO - 5"10

Mini se lance dans le 100 % électrique avec la nouvelle Cooper SE. The Good Life l'a testée pour vous à Marseille et ses environs. Reportage.

Il aura fallu quasiment 12 ans à Mini pour convertir son premier prototype électrique (2008) en voiture de série. Résultat, la reine de la ville débarque sur le marché après bon nombre de ses concurrentes tel que les Tesla, Renault Zoé, Peugeot 208 et bien d’autres encore. Un retard à l’allumage peut parfois s’avérer utile pour éviter les erreurs des autres et proposer la meilleure technologie possible. En réalité, la raison numéro 1 se prénomme i3s ! Depuis quelle est passée sous pavillon allemand Mini passe après le grand frère BMW. Là aussi, le mal se transforme en bien puisque cette Mini Cooper SE jouit d’équipements quasiment identiques à ceux de la déjà iconique BMW i3s. Mais Mini c’est avant tout un look à tomber. En matière de design, le constructeur a choisi la continuité pour cette petite urbaine version électrique. Seul un pare-chocs avant dénué d’aération, quelques touches de couleur jaune et un logo “E” disséminé ici et là, nous permettent de la distinguer de la Mini Cooper à moteur thermique.

Mini par sa taille mais pas maxi par son autonomie

On l’a dit, cette Cooper SE profite de la technologie de BMW et embarque le même moteur 184 cv que la i3s. Sur l’asphalte, cela se traduit par un 0 à 100 en 7,3 secondes dans un silence absolu. Ajoutez à cela la possibilité de passer en mode sport pour encore plus de sensation et vous voilà au volant d’un véritable go kart avec tout le plaisir qui va avec. On bascule toutefois très rapidement sur le mode Green voir Green+ pour sauver un petit peu de batterie et aller au bout de son trajet. Il faut dire qu’avec 230 km d’autonomie annoncés par le constructeur (prévoyez une recharge beaucoup plus tôt donc), cette Cooper SE ne vous emmènera pas bien loin. Quand on sait qu’une recharge sur prise de courant domestique prend 13 heures pour seulement 80 % de la charge, on se dit que l’électrique n’est vraiment pas adapté à tous les usages automobiles. Heureusement le réseau de recharge rapide se développe de plus en plus en France et sur une prise délivrant 50 kW, les 80 % sont atteint en seulement 35 minutes. Surtout, Mini s’est construite en reine de la ville et sa force est de constater que 200 km c’est amplement suffisant pour un usage quotidien en agglomération.

Mini Cooper SE disponible en pré-commande à partir de 360 € par mois ou 37 600 € avant bonus écologique.


Lire aussi 

On a testé : la BMW Série 8 Cabriolet sur les routes de Provence

Une journée au volant de l’e-tron, l’électrique selon Audi