Un designer imagine une caméra indépendante et amovible pour les futurs iPhone !

Louis Berger a imaginé Mosaic, une camera qui se détache de son smartphone et dispose de son propre écran.

Alors que la photographie est au cœur de la guerre des smartphones, les appareils sont de plus en plus imposants sur les derniers modèles, l’iPhone 11 Pro en tête. Et si ces blocs pouvaient se détacher, pour devenir des devices à part entière ? C’est l’idée derrière la proposition du designer industriel allemand Louis Berger qui, à seulement 21 ans, a déjà travaillé pour BMW, Google et Sony, entre autres. Encore étudiant à Munich, il vient de dévoiler Mosaic, son projet pour l’iPhone du futur.

Il s’agit d’un appareil qui se greffe au téléphone (les dessins de Louis Berger ont de nombreux points communs avec l’iPhone), équipé, sur la face avant, de trois objectifs, un capteur ToF et un petit écran, pour les notifications et les selfies.

Sur l’autre face, que l’on ne découvre qu’une fois l’appareil « décollé » de son smartphone, on trouve un écran qui permet, lui, de lire et envoyer des messages. Un bloc indépendant qui possède son propre micro et un bouton pour le volume. Et une batterie, qui se recharge quand l’appareil est fixé au téléphone.

iPhone et GoPro sont sur un bateau…

Si l’on en croit les rendus 3D du designer allemand, avec Mosaic il est possible d’écouter de la musique (via bluetooth uniquement, l’appareil ne possède pas de prises jack ou lightning), de passer des appels et… filmer/photographier, forcément. Louis Berger a également imaginé des accessoires spécifiques à sa création. Un bracelet, pour le porter comme une montre connectée, et un collier, pour les plus audacieux.

Si la promesse d’une GoPro « light » intégrée à son smartphone est alléchante, rien n’indique que Mosaic fera son un jour apparition dans une keynote, à Cupertino ou ailleurs. D’abord, Louis Berger est designer industriel, la fiche technique est donc toujours une feuille blanche. Impossible de savoir si la fabrication d’un tel dispositif serait possible et/ou rentable. Ensuite, insérer un mini-smartphone doté d’un appareil photo XXL dans un grand smartphone sans appareil photo… pourquoi ?

Enfin, Google a fini le bec dans l’eau avec son projet de smartphone modulable Ara, définitivement abandonné en 2016. On imagine donc mal un poids lourd du marché très concurrentiel du smartphone prendre un tel risque… C’est dommage, chez The Good Life on adore les gadgets !


Lire aussi :

Tech : avec l’Arc, Sonos repense la barre de son

Patron confiné : rencontre (à distance) avec Christophe Sicaud, PDG de Focal

nightliquid_retro, collectionneur d’artefacts électroniques vintage sur Instagram

Artisanat et électro-rétro : rencontre avec le designer/magicien Love Hultén

Thématiques associées