Rétrofit : Chevrolet prend le taureau par les cornes

On n'est jamais mieux servi que par soi-même. Plutôt que de laisser des entreprises spécialisées dans le swap électrique s'occuper de ses modèles, Chevrolet a décidé de lancer son propre service dès 2021.

La pandémie a eu raison du salon SEMA de Détroit, lieu de pèlerinage des fondus de personnalisation automobile. Cette année, pas de visiteurs, mais des événements en ligne, jusqu’au 6 novembre. A cette occasion, Chevrolet a présenté un K5 Blazer de… 1977. Un retard de 43 ans ? Non, une électrification. Alors que le rétrofit, qui consiste à transformer un véhicule thermique en véhicule électrique, gagne en notoriété depuis quelques années – en France, il est autorisé sans l’aval du constructeur depuis le printemps 2020 – le constructeur américain a décidé de lancer son propre service.

Un an après la présentation du concept Chevrolet E-10, un hot-rod électrique qui laissait penser que le constructeur était prêt à se lancer dans le rétrofit, le K5 Blazer-E présenté au SEMA 2020 est donc la première égérie roulante « officielle » du programme Electric Connect and Cruise Chevrolet Performance, ou eCrate, que la marque proposera au deuxième semestre 2021.

Le kit rétrofit de Chevrolet sera basé sur des pièces d’usine de son véhicule électrique Bolt. C’est le cas du K5 Blazer-E, a qui on a retiré son V8 175 chevaux et sa transmission automatique 3 vitesses pour le remplacer par un bloc électrique de 200 chevaux pour 360 Nm de couple animé par une boite auto 4 vitesses. L’ensemble est alimenté par une batterie 60 kWh, dont on ne connaît pas l’autonomie.

Chevrolet, célèbre pour ses big-blocks hurlants et puissants, espère proposer, lorsque GM aura mieux développé sa stratégie électrique, des kits rétrofit plus performants. Mais, si l’on en croit le constructeur, qui affirme avoir été « submergé d’appels de clients désireux de convertir leurs véhicules à l’électrique après la présentation du E-10 », 200 chevaux électriques ont suffi à convaincre les conducteurs américains…


Lire aussi :

Notre dossier 100 % voitures électriques

Voitures électriques : Icônes sous haute tension

Voiture électrique : Groupe Volkswagen, le green deal

Voiture électrique : Formule E, la course auto du futur

L’Airbus des batteries, les ambitions de l’Europe

Interview exclusive : Carlos Tavares, pilote tout-terrain

Voiture électrique : Polestar, le trublion

Voiture électrique : Tesla, le phénomène

Rétrofit, crime de lèse-majesté ou procédé génial ?

Thématiques associées