< >
1/10
Vous regardez :

Parfums & fragrances : les classiques chic

Diptyque

Dans le Paris des années 60, Maubert-Mutualité est le quartier des clochards. C’est pourtant là, à l’angle du boulevard Saint-Germain et de la rue de Pontoise, que trois artistes prennent un pas de porte pour vendre des pots-pourris qu’ils rapportent d’Angleterre ainsi que leurs propres créations. Aux beaux jours, à l’aube, dans leur Renault 4, Desmond Knox‑Leet, Yves Coueslant et Christine Montadre quittent Paris pour la Grèce, et poussent jusqu’en Syrie. De leurs pérégrinations naîtra, bien plus tard, entre autres, Philosykos, ou l’odeur du Péloponnèse devenue parfum. Très vite, ils ont l’idée de créer des bougies d’ambiance et des parfums dont ils dessinent eux-mêmes les étiquettes. Une calligraphie, un graphisme noir sur fond blanc reconnaissable entre tous. Chaque effluve correspond à l’un de leurs souvenirs, à une émotion personnelle… Si la maison est créée en 1961, il faudra attendre les années 2000 pour qu’elle devienne culte. Elle est cédée en 2005 au britannique Manzanita Capital. Avec une bibliothèque de plus de 50 fragrances et une maîtrise parfaite de sa distribution, Diptyque est le leader indéboulonnable d’un marché en plein boom, celui de la bougie parfumée. Après Collection 34, une ligne qui rendait hommage à ses origines germanopratines, la maison a fêté, l’an passé, les 50 ans de son premier parfum, L’Eau, et l’ouverture d’une boutique, rive droite cette fois, au 332, rue Saint-Honoré.