Louis Vuitton ouvre un musée éphémère et coloré à Beverly Hills

Le célèbre maroquinier français revient sur ses collaborations les plus célèbres le long d’un parcours au cœur de sa boutique de North Rodeo Drive.

Récemment, c’est avec Supreme que Louis Vuitton créait l’événement. Une collaboration streetwear/luxe qui venait s’ajouter à la longue lignée de partenariats entre le maroquinier parisien et de nombreux artistes, marques, designers…

Jusqu’au 15 septembre, la marque revient sur ses collaborations le temps de l’exposition Louis Vuitton X. On y retrouve 180 créations, réparties en 10 salles, de « Louis Vuitton vu par… » à Artycapucines, un redesign de son sac Capucines par six artistes dont Sam Falls et Alex Israel.

Sont aussi exposés une collection de malles centenaires, des flacons de parfums et vitrines imaginés par Gaston-Louis Vuitton période Art déco et des monogrammes revisités par Lagerfeld, Kawakubo et Frank Gehry.

Enfin, certaines pièces ont été spécialement dessinées par de prestigieux invités, à la demande de la marque. Parmi eux, Yayoi Kusama, Richard Prince et Zaha Hadid. Cette dernière avait réalisé, en 2011, un Icone Bag, jouant sur une forme étonnante et un monogramme en relief.

Animated GIF
L’Icone Bag de Zaha Hadid.

Pour mettre en lumière toutes ces archives, le maroquinier français joue la carte de la couleur, du flashy, du néon. Et pour cela, quel meilleur endroit que la capitale mondiale de l’anti low-profile ? C’est en effet sur Rodeo Drive, dans sa boutique de Beverly Hills, que la marque a choisi de mettre en scène ses collaborations. L’exposition investit ainsi deux étages du bâtiment, sous pavillon LVMH depuis 2015.

Louis Vuitton X
Jusqu’au 15 septembre.
468 North Rodeo Drive, Beverly Hills.
www.fr.louisvuitton.com


Lire aussi :

The Good Exhibition : 100 ans d’images pour Citroën

Photo et design : 4 expos à voir cet été de Palerme à Barcelone

Art Contemporain : 5 expos à voir cet été de Monaco à Beyrouth