Lightyear promet des voitures « solaires » pour 2021 !

La très jeune compagnie néerlandaise vient de présenter la One, sa première voiture longue distance alimentée par l’énergie solaire. Elle débarquera sur nos routes dans moins de deux ans.

L’équipe de Solar Team Eindhoven, multi-récompensée notamment par le Bridgestone World Solar Challenge a décidé de fonder Lightyear en 2016. Très vite, après avoir débauché chez Ferrari et Tesla, ils lèvent 20 millions d’euros. En 2018, ils avaient déjà réussi à créer un prototype de ce qu’ils affirment être « la première voiture solaire longue distance ».

Car c’est là l’objectif de ce tout jeune constructeur de Katwijk, aux Pays-Bas : pousser le plus loin possible le concept de voiture électrique. Lightyear est ainsi parti du constat que, pour les conducteurs, les deux freins principaux à l’abandon du thermique pour l’électrique sont l’autonomie réduite et les difficultés rencontrées pour recharger son véhicules.

5 m² de panneaux solaires

La Lightyear One, sa première voiture présentée le 25 juin, est censée apporter la solution à ces deux problèmes. D’abord, son autonomie affichée est (très) correcte, 725 kilomètres. Ensuite, elle se recharge grâce à ses 5 m² de cellules photovoltaïques réparties sur son toit et son capot.

Un système qui devrait lui permettre de générer 20 000 km d’autonomie par an. Pour les plus gros rouleurs, la Lightyear One se recharge aussi sur secteur.

Sur les routes dès 2021

Lors de la présentation de son premier prototype, le constructeur néerlandais avait déjà pré-vendu ses 100 premières voitures. Lors de la présentation officielle du modèle définitif, il en a mis 500 de plus en vente, au prix de 119 000 €. Les premières livraisons sont prévues en 2021. La même année, Lightyear espère augmenter la cadence de sa production.

Lightyear One à 119 000 €… pour commencer

En effet, l’objectif à long terme de la start-up est de proposer, à l’avenir, des tarifs plus abordables. Son CEO, Lex Hoefsloot explique : « Comme les nouvelles technologies ont un coût unitaire élevé, nous devons commencer dans un marché exclusif. Les prochains modèles que nous prévoyons de développer afficheront un prix nettement inférieur. En outre, ils seront fournis à des parcs automobiles autonomes et partagés, de sorte que le prix d’achat pourra être réparti entre un grand nombre d’utilisateurs ».

Animated GIF

www.lightyear.one


Lire aussi :

Alpine A110S, une berlinette tout en muscles

VIDEO : Le retour aux sources de Citroën pour son centenaire

Bird Cruiser : une alternative étonnante à la trottinette électrique…