Lazareth dévoile une Mini Moke équipée... d'un V8 Maserati !

Ludovic Lazareth, spécialiste des transformations mécaniques hors du commun, s'est offert un petit plaisir en insérant un puissant V8 dans la célèbre voiturette britannique.

D’une moto volante à une Mini Moke amphibie, Lazareth, basé à Annecy, est un habitué des coups d’éclat mécaniques. De son stock de prototypes pour sa voiturette amphibie produite en série très limitée en 2017, il lui reste une carrosserie en aluminium. Comme il n’aime pas gâcher, le préparateur/inventeur français décide de lui greffer… un V8 Maserati de 460 chevaux pour 520 Nm de couple.

Dans cette petite puce baptisée Mini V8M Lazareth – qui, contrairement à ses prédécesseurs, n’est pas amphibie – de 850 kilos et à la carrosserie dépouillée, on imagine la dose d’adrénaline que quelques tours de piste peuvent procurer.

Monté sur des jantes 17 pouces (5 de plus que la « vraie » Mini Moke »), il s’agit d’un exemplaire unique qui ne peut rouler que sur circuit et, selon Ludovic Lazareth, « destiné à un usage publicitaire ou pour les besoins du cinéma ».

Mini Moke, voiturette iconique

L’intérieur reste fidèle à la Mini Moke : minimaliste. La voiturette-pick-up, dérivée de la Mini, produite dans les années 60 par la British Motor Corporation, puis en Australie, au Portugal et en France, est désormais fabriquée en version électrique, la NoSmoke, par Noun’ Electric, à Cerizay, dans les Deux-Sèvres. Une usine que The Good Life a eu la chance de visiter en 2017.

Sa version V8 GT par Lazareth, moins écolo mais plus agressive, est à vendre. Mais son prix n’est communiqué qu’à la demande de clients potentiels. Peu importe l’identité du futur propriétaire de cette bombinette, celle-ci continue d’écrire la légende d’une voiturette mythique…


Lire aussi :

Zero Labs, nouvelle vie électrique pour des Ford Bronco vintage

Auto : nouvelle Fiat 500, une puce électrique

Micro présente la Microlino 2.0 et… un scooter électrique à trois roues !