Hôtel K5, un nouveau cocon design au cœur de Tokyo

Le quartier des affaires de Tokyo change de visage avec l’arrivée de nouvelles adresses tendance. Parmi elles, K5, un boutique-hôtel à la déco d’inspiration scandinave.

Au Japon, les ouvertures de nouveaux hôtels s’enchaînent à un rythme effréné à l’approche des JO de Tokyo cet été. La dernière en date est un boutique-hôtel multifonctions, dans un quartier de Tokyo en pleine revitalisation. L’ancien quartier de la bourse, entre Marunouchi et l’Est de la ville, reprend des couleurs depuis quelques années avec l’ouverture en série de concept-stores, bars, espaces de coworking et jolis hôtels indépendants.

C’est ici, dans un immeuble en béton des années 1920, que l’hôtel K5 a décidé de s’installer. A 10 minutes à pied de Tokyo Station, Ginza et Nihmbashi, on trouve désormais 20 chambres, un restaurant, un bar, un café et un fleuriste répartis sur quatre étages.

Le tout décoré par les designers du studio suédois Claesson Koivisto Rune. Ce sont eux qui ont dessiné sur-mesure la plupart des éléments du mobilier (une vingtaine au total), de sièges rétro en sofa japonisants. Si la touche scandinave saute aux yeux, les designers n’ont pas oublié d’ajouter des ingrédients locaux à leur recette.

Ainsi, les espaces sont organisés autour du concept « amai », un mot qui désigne le flou, le « pas clair », en japonais. Ici, ce sont les frontières entre les pièces qui sont volontairement effacées. On passe de la réception au café, du café au bar et du bar au restaurant sans s’en rendre compte. Dans les chambres, les pièces sont séparées par des voiles et des panneaux de bois.

Du Japon à la Scandinavie

Ensuite, des éléments d’origine ont été conservés, comme le béton brut sur les sols et les murs, parfois accentués par Claesson Koivisto Rune qui en a – littéralement – rajouté une couche. Enfin, les designers suédois ont réinterprété et intégrés le bois de Cèdre et le stuc, deux incontournables de l’architecture d’intérieur japonaise, à l’ensemble. Ils ont même dessiné, pour l’occasion, des lampes en washi. Maruni et Emeco ont fourni le reste du mobilier.

Au K5, c’est le chef Atsuki Kuroda qui s’occupe des assiettes, derrière le fourneau de Caveman, le restaurant de l’hôtel. Il y sert une cuisine japonaise contemporaine. B, bar à tacos et bières artisanales imaginé par les new-yorkais de Brooklyn Brewery, voisine avec Ao, un bar à cocktail qui sert des mixtures inspirées par la médecine traditionnelle chinoise.

Juste à côté de la réception, le Switch Coffee est l’endroit idéal pour s’avaler un espresso avant de visiter la ville et… s’offrir des fleurs. L’hôtel intègre en effet un fleuriste qui fait le lien entre l’entrée et le café. Original.

Si Tokyo est habitée par de nombreux hôtels, rares sont les adresses intimes aux chambres spacieuses et à la décoration non standardisée. Dans un quartier en pleine mutation, l’ouverture du K5 est une bouffée d’air frais !

K5
3-5 Nihonbashikabutocho, Chuo City, Tokyo.
Tél. +81 3 5962 3485
www.k5-tokyo.com


Lire aussi :

Escondido Oaxaca, nouvel hôtel bohème au cœur du Mexique

Hotel June, nouvelle adresse über-cool à Los Angeles

Kyoto : Le nouvel Ace Hotel signé Kengo Kuma, c’est pour avril !

Amériques : les 5 nouveaux hôtels les plus attendus en 2020

Paris : Chouchou, un nouvel hôtel 4 étoiles « à la bonne franquette »