Hôtel : Aman Kyoto, jardin secret

Aman est une chaîne habituée des ouvertures dans des cadres spectaculaires. Kyoto ne fait pas exception, avec sept pavillons au cœur d’une forêt et d’un jardin de 32 hectares.

Vingt-neuf hectares de forêt, trois hectares de jardin, et au milieu, coule un ruisseau. Un joli tableau nippon qui voit débarquer un nouveau personnage : le nouvel hôtel du groupe Aman. Dans ce coin verdure à 30 minutes de Kyoto, auquel on accède par un chemin de pierres recouvertes de mousse, l’ancien propriétaire – un collectionneur de ceintures de kimonos – avait fait construire plusieurs « terrasses » à même la colline.

Aman en a profité pour y installer son pavillon central et ses six guests pavilions de 26 chambres chacun. Cette troisième propriété du groupe au Japon a été placée entre les mains expertes de l’un de ses cabinets d’architectes favoris, celui du regretté Kerry Hill. Ce dernier, disparu l’an dernier, donne même son nom au jardin de blocs de granit qui trônent au centre de la pelouse centrale.

Le mobilier, sur-mesure, et la déco, chinée partout dans l’archipel, composent une ode au minimalisme japonais. On résume : du bois clair, des baies vitrées omniprésentes, peu de fioritures, beaucoup de lumière et d’espace. Le tout réchauffé – parce qu’il ne faudrait pas tomber dans l’austérité – par quelques tuiles de raku, des ofuro, des céramiques colorées et des tokonoma qui cachent quelques objets d’art.

Ryokan moderne

L’objectif assumé ? En faire une interprétation contemporaine du ryokan, les fameuses auberges japonaises. Cerise sur le gâteau, un spa, dont une partie en extérieur, alimenté par l’eau de source locale.

Si elle se vend comme une « retraite éthérée, isolée du reste du monde », la nouvelle adresse d’Aman n’oublie pas pour autant qu’elle se trouve à 30 minutes de la gare de Kyoto et une heure de l’aéroport d’Osaka.

Ainsi, Aman propose des « journeys » pour visiter les alentours, dont le centre-ville de l’ancienne capitale. L’hôtel, au pied du mont Hidari Daimonji, se trouve également tout près du temple Kinkaku-ji (le célèbre Pavillon d’Or) et une quinzaine d’autres sites classés au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Après une belle balade, on vient déguster les assiettes du Taka-an, le restaurant de l’hôtel. Des spécialités japonaises, forcément, mais aussi une carte plus européenne. Des plats signés du chef Kentaro Torri, à partir d’ingrédients locaux. Voire très locaux, directement sourcés dans le potager de l’Aman Kyoto.

L’endroit idéal pour un afternoon tea avec les cyprès, cèdres et camélias comme seuls voisins. Ouverture prévue le 1er novembre.

Aman Kyoto
Kita Ward, Okitayamawashiminecho, 1.
Tél. +81 3-4577-7920
www.aman.com


Lire aussi :

Monténégro, les projets les plus fous de Sveti Stefan à Lustica Bay

Hôtellerie : votre villa … est un palace !

Aman Venice : Venise au plus que parfait

Aman fête ses 30 ans !

Amanyangyun : plus près des nuages…

Amanvari, première adresse du groupe Aman au Mexique