< >
1/7
Vous regardez :

Les familles de robots semi-autonomes

Les robots infirmiers Dans les faits, il s’agirait plutôt d’aides-soignants, comme Hospi, de Panasonic. Ce robot de 120 kg a été testé pendant trois ans dans un hôpital du groupe à Osaka. Il est capable de laver les cheveux des patients, de porter des médicaments à heure fixe ou de répéter des prescriptions aux malades sans se lasser. De quoi libérer du temps pour les infirmières « humaines ». Imaginé par le Riken, institut de recherche japonais, Robear, un robot de 130 kg à la tête d’ours, est quant à lui capable de soulever les patients et de les installer dans un lit, une baignoire ou un fauteuil roulant.