En images : la Moto Guzzi VX Falcone du préparateur moto Stefano Venier

Venier, le spécialiste new-yorkais des customs de la marque italienne, a présenté sa dernière création : la renaissance modernisée d’un monocylindre culte.

La Nuovo Falcone, construite par Moto Guzzi dans les sixties pour équiper l’armée italienne, est rapidement tombée dans l’oubli, dépassée par l’iconique V7 de la marque. Pourtant, un demi-siècle plus tard, Stefano Venier, patron du préparateur du même nom à Brooklyn, mais originaire de Venise, tombe sur une antiquité.

Une Nuovo Falcone en état de marche, un modèle dont il est passionné. Par chance, elle n’affiche que 700 kilomètres au compteur et de nombreuses pièces sont comme neuves. C’est décidé, il va lui redonner vie.

Seulement, il ne s’agissait pas de recréer la bécane à l’identique. L’objectif du préparateur qui connaît parfaitement Moto Guzzi, est alors d’imaginer comment le constructeur italien aurait dessiné la version 2020 de son engin militaire. Un défi d’autant plus difficile à relever que MG ne sort plus de 500 cc monocylindre de ses usines.

Le cockpit est neuf et intègre un GPS, la selle aussi a été crée pour l’occasion, comme le réservoir en aluminium. Le moteur ? Démonté, réparé, mis à jour, remonté. Un starter électrique et de nouveaux câbles ont été ajoutés. La fourche, les roues et les freins à tambour sont ceux d’origine. Idem pour les poignées.

Pour finir, une couche de peinture noir mat / gris métallisé et de Nuovo, elle devient VX Falcone. Un modèle unique, dont on savoure au moins les photos, pour le plaisir.

www.venier-motorcycles.com


Lire aussi :

Motos vintage 3/5 : La Moto Guzzi V7, onctueuse

« SR/F, la meilleure moto électrique du monde ! »  Rencontre avec Sam Paschel, CEO de Zero Motorcycles

Moto : en images, la Triumph la plus puissante de l’histoire

Evoke, la moto électrique chinoise qui se recharge en 15 minutes

Fuell, mobilité électrique pour citadins pressés

Moto : NXT, un nouveau constructeur dans la course à l’électrique

Diaporama : voyage dans le temps à travers des motos d’exception

Motos en revue 1/3 : les néo-rétros