Diaporama - Vin : l’or jaune du Jura

Petite production, potentiel de garde quasi infini, le vin jaune du Jura reste méconnu, même s’il accompagne formidablement de nombreux mets. Y compris la traditionnelle fondue savoyarde que vous dégustez pendant vos vacances au ski !

Le vin jaune du Jura est exceptionnel à plusieurs titres. Réalisé uniquement à partir de raisins du cépage savagnin – emblème du Jura -, il doit vieillir au minimum six ans et trois mois en fûts de chêne sans soutirage (changement de fût) ni ouillage (remplissage des fûts pour maintenir un niveau maximal). Durant son vieillissement, un voile de levures se forme en surface qui préserve le vin de l’oxydation et lui permet d’obtenir ses caractéristiques organoleptiques si complexes.

Surnommé le « roi des vins », le vin jaune est embouteillé dans des clavelins, des bouteilles de 62 cl, les seules autorisées pour l’appellation.

Il est produit sur quatre vignobles : Château-Chalon, son lieu d’origine, Arbois, L’Etoile et en Côtes du Jura (qui bénéficient toutes d’une AOC). Encore trop souvent méconnu, le vin du Jura est pourtant un bon compagnon pour de nombreux mets : le foie gras et les fromages régionaux (tels le comté affiné 36 mois ou le Bleu de Gex) bien sûr, mais aussi les plats crémés comme la poularde aux morilles ou un sandre au beurre blanc.

Autre spécificité, le vin jaune peut se conserver des décennies. Alors n’hésitez pas à en oublier quelques flacons dans votre cave. Les générations futures vous remercieront !


Voir aussi : 

Nos 5 caves à vin favorites

Diaporama : l’Alsace, l’autre patrie du pinot noir

Dom Pérignon, le temps du changement

The Good Wines : Rouges de Provence, c’est la saison !

Vins rosés : le meilleur de The Good Life !