Diaporama : « Luigi Ghirri, Cartes et territoires » au Jeu de Paume à Paris

Le Jeu de Paume (Paris 8), accueille, jusqu’au 2 juin prochain, une grande rétrospective consacrée au photographe italien Luigi Ghirri. Aperçu.

Ceux qui n’auraient pas eu la chance, cet automne, d’apprécier à Madrid la plus grande rétrospective consacrée à Luigi Ghirri en dehors de son Italie natale pourront se rattraper du 12 février au 2 juin à Paris, au Jeu de Paume.

Luigi Ghirri, Cartes et territoires est un hommage aux années 70 de cet ancien géomètre fasciné par le cadre, les lignes, le kitsch, le désuet, les cartes et les reproductions. Une exposition qui rassemble ses clichés les plus importants en 15 thèmes.

Ainsi,  elle propose un diaporama complet de cette décennie clé dans l’œuvre du photographe. D’abord, ses premières vraies explorations, dans les rues de Modène, sa ville d’origine, où il capture des objets sans valeur, des emballages en papier, des scènes banales. Jusqu’à sa série Vedute comme l’apogée de son travail sur le cadrage. Plusieurs clichés où des lignes, qu’elles soient naturelles ou artificielles,  viennent donner de la vie au paysage.

Aussi, on (re)découvre sa première « vraie » série, Paesaggi Di Cartone. Des affiches qui représentent aussi bien des hommes et des femmes que des paysages, le tout incrusté dans notre tissu urbain.

Luigi Ghirri dresse le portrait de son Italie

Les images toujours, dans Diaframma 11, 1/125, Luce Naturale, où, bien avant l’heure, l’artiste souligne l’invasion de la photographie – que l’on en soit acteur ou spectateur -,  ainsi que son impact sur la société.

Luigi Ghirri montre enfin le côté populaire dans Il Paese Dei Balocchi, série de clichés pris année après année à la fête foraine de Modene. Ou Italia Ailati, dans laquelle les petites villes oubliées loin des épicentres culturels et touristiques italiens sont mises en avant.

De l’affection pour sa ville et ses habitants, de la tendresse pour des paysages inconsidérés et la passion pour les petits détails que nombre ne voient pas, Luigi Ghirri dresse le portrait sublimé de son Italie… et parfois d’ailleurs.

Luigi Ghirri, Cartes et territoires
Jusqu’au 2 juin 2019.
Jeu de Paume, 1, Place de la Concorde (Paris 8).
www.jeudepaume.org


Lire aussi : 

The Good Exhibition : la photo food s’empare d’Amsterdam

The Good Exhibition : Mapplethorpe en grand format au Guggenheim (New York)

Art contemporain : 5 expos à Miami pour cet hiver

The Good Exhibition : la mobilité du futur s’expose à New York