Beau livre : des décors de Wes Anderson... dans le monde réel !

Accidentally Wes Anderson rassemble les plus belles photos d'endroits bien réels qui auraient pu servir de décor pour un film du réalisateur américain.

Il y a des réalisateurs dont le style est reconnaissable dès la première scène. Chez Wes Anderson, ce sont les décors qui jouent un rôle prépondérant dans l’ambiance de ses films. On lui doit, entre autres, La Famille Tenenbaum, À bord du Darjeeling Limited, The Grand Budapest Hotel… à chaque fois, le réalisateur américain nous offre des scénographies pastels, surannées, graphiques. Cette atmosphère qui flirte avec le surréaliste, certains l’ont photographiée dans le vrai monde. Et Wally Koval se charge de rassembler ces clichés.

Sur Instagram, le compte Accidentally Wes Anderson (AWA), pour « Wes Anderson par accident », est suivi par 1,2 million de followers, dont le CEO du réseau social lui-même. Au total, 1265 publications partagées par des internautes partout dans le monde, impressionnés par la symétrie, la palette de couleur et l’aspect sans âge de certains paysages qui semblent sortis d’un film d’Anderson.

Préfacé par Wes Anderson

Fort de ce succès, Wally Koval a décidé de compiler les plus belles compositions dans un ouvrage intitulé Accidentally Wes Anderson, publié chez Trapeze. Un beau livre de 368 pages qui met en avant 200 lieux repérés du Portugal à la Nouvelle-Zélande, associés à des notes explicatives. Surtout, le livre a été préfacé par… Wes Anderson lui-même !

Un argument de poids pour s’offrir ce tour du monde photographique depuis son canapé sur les traces d’un réalisateur emblématique. En attendant, The Good Life vous partage quelques morceaux choisis.


Lire aussi :

Beau livre : The Impossible Collection of Whiskey, l’encyclopédie des plus belles bouteilles

Beau livre : le tour du monde des plus belles constructions en containers

Beau livre : la magie des aéroports capturée par Harry Gruyaert

Cinéma, 7e art, grand écran… 10 livres pour se faire des films

Beaux livres : photographie des deux côtés de l’Atlantique

Photo : l’architecture brutaliste de Beersheba dans l’œil de Stefano Perego

Photo : Claude Nori, vacances en Italie