Aérien : PriestmanGoode réinvente le plateau repas sans plastique

Le studio de design londonien, habitué à travailler pour le secteur aérien, présente au Design Museum de Londres, un plateau et une gourde pour lutter contre les déchets plastiques.

L’aérien est au sommet des industries les plus polluantes. Outre les hydrocarbures, près de 6 millions de tonnes d’objets sont utilisés et/ou jetés par les passagers chaque année. Des écouteurs, trousses de toilette, nourriture et, c’est le plus grave, du plastique à usage unique (couverts, gobelets, plateaux repas…).

PriestmanGoode, le studio de design qui travaille, entre autres, pour Airbus, Turkish Airlines, United, les transports londoniens et Hyperloop, a donc souvent eu l’occasion de se confronter à cette surconsommation aux conséquences désastreuses.

Pour sensibiliser les passagers et les compagnies aériennes, les designers britanniques ont créé un plateau repas fabriqué à partir de déchets et de matériaux naturels. Du marc de café mélangé à de la fibre de bois pour le plateau. Du son de blé pour le plat principal. Des algues et de la feuille de bananier pour les garnitures. De la balle de riz pour le gobelet. Et de la noix de coco pour la cuillère/fourchette.

Animated GIF

Une gourde écolo

Pour éviter d’utiliser des bouteilles en plastique, PriestmanGoode a également pensé à une gourde réutilisable en liège et bioplastique. Le produit s’accompagne de l’idée d’une fontaine à disposition des passagers directement dans les avions.

L’initiative du studio pourrait aller plus loin. En effet, une réflexion est engagée autour de la possibilité pour les passagers de choisir, avant le vol, ce dont ils auront vraiment besoin, pour limiter le gaspillage.

Animated GIF

Toutes ces idées s’inscrivent dans le changement de législation autour de l’utilisation de plastique à usage unique, au Royaume-Uni et, plus largement, en Europe. Elles sont exposées au Design Museum de Londres jusqu’au 9 février prochain, dans le cadre de l’exposition Get Onboard : Reduce. Reuse. Rethink.


Lire aussi :

Architecture, design et mode : 5 expos à ne pas rater

Norvège : Snøhetta inaugure un immeuble qui produit plus qu’il ne consomme

Aérien : pêle-mêle des nouvelles du ciel à la rentrée