Valentin Dyqnh / Unspash

The Good Mobility :
VinFast se lance dans l'électrique

Avec Vingroup, mastodonte industriel vietnamien, tout va très vite. VinFast, sa branche auto, est née en 2018. Elle est la première marque automobile de l’histoire du Viêtnam. Après quatre années de production de voitures thermiques, elle passe au tout‑électrique et se lance à la conquête de l’Europe et des États‑Unis. Allez hop ! En voiture Hanoï !

La VF8 de VinFast.
La VF8 de VinFast. DR

Vingroup, c’est une success-story industrielle fabuleuse, comme il en existe en Asie de nos jours. Ce conglomérat vietnamien s’est construit en une poignée d’années. À la tête de cet empire, il y a le très discret Pham Nhat Vuong, l’homme le plus riche du pays.

Au début des années 90, ce restaurateur va en Ukraine ouvrir un établissement. Sur place, il développe un concept de nouilles déshydratées à réchauffer au four à micro-ondes. Gros carton ! Il crée sa première entreprise en 1993. Sept ans plus tard, il la cède à Nestlé en échange d’un chèque de 150 millions de dollars. Le groupe devient un mastodonte, tout bonnement la plus grosse entreprise privée du Viêtnam. Ce conglomérat tentaculaire réalise 14 milliards de dollars de chiffre d’affaires par an et représente, à lui seul, 2,2 % du PNB du pays. Valorisé 39 milliards de dollars sur les Bourses asiatiques, il emploie 70 000 personnes.

VinGroup en chiffres 

Vingroup est un conglomérat vietnamien tentaculaire. 

  • 1993 : Pham Nhat Vuong crée sa première entreprise en Ukraine. 
  • 2000 : Vingroup est lancé au Viêtnam.
  • 2021 : le conglomérat compte 48 filiales, implantées sur la promotion immobilière, l’hôtellerie, la santé, l’éducation…
  • Effectifs 2021 : 70 000 salariés.
  • CA 2021 : 14 Mds $.
  • Valorisation boursière : 39 Mds $.
  • Vingroup représente 2,2 % du PIB vietnamien.

 

La VF8.
La VF8. DR

Depuis les nouilles déshydratées des débuts, Vingroup s’est bien diversifié. Les activités de ce géant multisecteurs s’étendent de la promotion immobilière (Vinhomes et VinCity) à l’hôtellerie (Vinpearl), en passant par la santé (Vinme), l’éducation (Vinschool)… et l’automobile, bien entendu, avec VinFast. Au cours de notre périple, nous avons visité des villes ultramodernes, des villages de vacances sur des îles paradisiaques, des usines appartenant à Vingroup et même une université privée VinUniversity !

C’est bien simple, au Viêtnam, on a un peu l’impression que Vingroup est partout. Pas étonnant que cette épopée industrielle prenne racine dans ce pays, qui se sort plutôt bien de son histoire récente chaotique. Depuis le départ des Américains, en 1975, le parti communiste a régné sur le Viêtnam de manière ultra–autoritaire.

Le VF8, le SUV bourgeoisau style classique de VinFast, est construit dans l’usine d’Haiphong.
Le VF8, le SUV bourgeois
au style classique de VinFast, est construit dans l’usine d’Haiphong. DR

Résultat ? Le pays est, à la fin des années 80, au bord de la famine. Puis les communistes décident de rendre leurs terres aux paysans et de relancer le petit commerce. Comme souvent en Asie, dès que l’étau se desserre, l’économie de marché reprend rapidement ses droits. Depuis, le Viêtnam, qui bénéficie enfin d’une relative stabilité, se développe à la vitesse d’un TGV. Depuis une trentaine d’années, le pays connaît des taux de croissance toujours supérieurs à 5 % par an. 

Implantation par le haut 

Au sein de Vingroup, c’est la filiale VinFast, créée en 2018, qui a la charge de l’automobile. Traditionnellement, sur ce secteur, on est habitué à ce que les nouveaux intervenants commencent plutôt par le bas. En général, les entrants proposent des modèles aux prestations un peu en retrait, mais à des tarifs concurrentiels. Les constructeurs automobiles japonais et, plus récemment, coréens ont procédé de la sorte. Les nouvelles enseignes chinoises font globalement de même.

VinFast en chiffres

  • 2017 : construction de la gigafactory d’Haïphong pour un investissement de 5 Mds $. 
  • 2018 : première auto construite (Vinfast est le premier constructeur auto de l’histoire du Viêtnam).
  • 2021 : 40 000 exemplaires produits pour une capacité de production actuelle de 250 000 unités (500 000 à terme).
  • Nouvelles usines prévues : États‑Unis (150 000 unités) et Allemagne.

Le premier SUV VinFast.
Le premier SUV VinFast. DR

Mais ce n’est pas du tout le schéma retenu par VinFast qui, pour aller vite, a signé un partenariat avec BMW pour la technique et avec Siemens pour la production. Résultat, la gamme du constructeur s’appuie sur les Lux A2.0 et Lux SA2.0, des clones des BMW Série 5 et X5, -relookés par -Pininfarina. Outre ces véhicules thermiques statutaires, le catalogue comprend aussi la citadine Fadil, qui ressemble étrangement à l’Opel Karl. Ce choix de tout externaliser entraîne des coûts élevés de production. La marque ne tire pas avantage d’une main d’œuvre bon marché et ses produits s’avèrent relativement onéreux.

« En 2022, après quatre ans d’activité, vinfast décide d’arrêter la production de voitures thermiques et
de passer au 100 % électrique. »

Jusque-là, VinFast se concentrait sur son marché domestique, qui représente environ 400 000 unités annuelles, en y occupant la quatrième place des ventes, derrière Hyundai, Toyota et Kia. Son urbaine Fadil vient de prendre la tête des immatriculations par modèle. En 2022, et contre toute attente, le constructeur décide d’arrêter la production de voitures thermiques et cesse sa coopération avec BMW en même temps qu’elle devient 100 % électrique. Sacré pari pour VinFast qui se coupe, du même coup, de son marché intérieur, où l’électrique est plus qu’embryonnaire.

Le VF8, le SUV bourgeois au style classique de VinFast, est construit dans l’usine d’Haiphong.
Le VF8, le SUV bourgeois au style classique de VinFast, est construit dans l’usine d’Haiphong. DR

Son président est un homme visionnaire. Il a décidé qu’il fallait passer à autre chose. Officiellement, ce changement est destiné à préserver la santé des Vietnamiens. Hanoï serait l’une des villes les plus polluées au monde. On se demande aussi jusqu’à quel point l’État n’a pas poussé Vingroup à prendre cette voie. Quoi qu’il en soit, au Viêtnam, tout va très vite. VinFast y a installé 40 000 bornes de recharge en un an. Par comparaison, il a fallu dix ans à la France pour en implanter 60 000 ! 

Au volant de la VF 8

La VF 8 est le premier modèle de VinFast à poser le pneu en France. Ce SUV de segment D mesure 4,75 m. Il est concurrent des Tesla Model Y ou Mercedes EQC. Il est disponible en versions Eco, de 323 ch, et Plus, de 408 ch. Toutes deux sont des intégrales qui abattent le 0‑à‑100 km/h en moins de 6 s. Pour le design de ses nouvelles voitures électriques, la marque vietnamienne est fidèle à l’italien Pininfarina, connu pour habiller certaines Ferrari. Le VF 8 reprend
la face avant avec calandre et signature lumineuse en forme de V inspirées de la marque de Maranello.

Le VF8, le SUV bourgeois au style classique de VinFast, est construit dans l’usine d’Haiphong.
Le VF8, le SUV bourgeois au style classique de VinFast, est construit dans l’usine d’Haiphong. DR

Les feux arrière évoquent, pour leur part, la Ford Mustang Mach‑E. Les finitions de l’habitacle sont soignées, dans la lignée d’un modèle premium. Le tableau de bord intègre un écran de 15,6 pouces, en mode paysage. Son interface est vraiment réussie et ses fonctionnalités sont innombrables. La VF 8 conserve une nuée de boutons physiques pour les fonctions principales. Pratique ! Le coffre arrière reçoit l’appoint d’un minicoffre à l’avant. Lors de notre essai, l’auto nous a semblé confortable et silencieuse. Son poids conséquent (non communiqué) se fait sentir. In fine, la VF 8 apparaît plus zen que sportive.

Le constructeur évoque des autonomies autour de 400 km pour les deux versions. Une batterie plus imposante de 87,7 kWh devrait être proposée plus tard. La VF 8 débute à 43 050 € en version Eco et à 50 900 € en version Plus. À cela s’ajoutent, chaque mois, les 120 € de loyer des batteries. Sûre de la qualité de ses produits, VinFast garantit son SUV dix ans ou 200 000 km. Si la VF 8 se fond dans la moyenne haute de la catégorie, sa principale singularité demeure ses origines vietnamiennes. 

L’usine VinFast à Cat Hai s’étale sur 335 hectares.
L’usine VinFast à Cat Hai s’étale sur 335 hectares. DR

À la conquête du monde 

Nous avons visité la gigafactory de VinFast, installée près du port d’Haiphong, à 120 km d’Hanoï. Développée en un temps record, cette usine ultramoderne a coûté 5 milliards de dollars. Actuellement, elle fabrique environ 40 000 véhicules thermiques par an. Ce site gigantesque est recalibré pour y produire 250 000 véhicules électriques. La cadence pourra y être portée à 500 000 autos annuelles. Pour écouler toutes ces voitures électriques, VinFast part à la conquête de l’Europe et des États-Unis.

« Vinfast occupait déjà la 4e place des ventes de voitures au Viêtnam. »

Le VF8, le SUV bourgeois au style classique de VinFast, est construit dans l’usine d’Haiphong.
Le VF8, le SUV bourgeois au style classique de VinFast, est construit dans l’usine d’Haiphong. DR

Une première usine, d’une capacité de production de 150 000 unités par an, est en construction en Caroline du Nord. L’investissement représente 2 milliards de dollars. Et déjà, une deuxième usine est prévue en Allemagne. Chez nous, les premières VinFast devraient débarquer à la fin de cette année.

Pour débuter, le constructeur vient de lancer le VF8, un SUV bourgeois au style classique dessiné par Pininfarina. Changement de partenaire pour la plate-forme technique, en revanche, puisque c’est l’autrichien Magna Steyr qui succède à BMW. En matière de prestations, ce nouveau véhicule s’inscrit sur le segment D. Il entre en concurrence avec la Tesla Model Y ou la BMW iX3, notamment. En début d’année prochaine, c’est le grand frère VF9, de segment E, qui est attendu, et, enfin, le VF7, de segment C, courant 2023. Très rapidement, d’autres -véhicules plus compacts sont annoncés.

Le VF8, le SUV bourgeoisau style classique de VinFast, est construit dans l’usine d’Haiphong.
Le VF8, le SUV bourgeois
au style classique de VinFast, est construit dans l’usine d’Haiphong. DR

Objectif ? Disposer d’une gamme complète couvrant tous les segments de la citadine au SUV premium. Concernant la distribution, VinFast s’inspire de Tesla. Si la marque opte pour la vente directe en ligne, elle s’appuie également sur des points de vente physique. On en attend une cinquantaine en Europe, dont une vingtaine en France. Pour le moment, pas grand monde aurait l’idée d’acheter une voiture d’un constructeur vietnamien. Mais attention, on a pensé la même chose, en leur temps, des modèles japonais et, plus récemment, coréens… Et on connaît la suite. 


En savoir plus sur le constructeur vietnamien VinFast