© Gallerie d'Italia

Turin : Gallerie d’Italia
Un nouveau musée italien dédié à la photographie

Lieu d’exposition entièrement dédié à la photographie, ouvert aux nouveautés d’images numériques et à la vidéo, la Gallerie d’Italia de Turin rassemble également le plus important fonds de photojournalisme d’Italie. The Good Life a visité ce musée privé hors-normes, propriété de l’institution bancaire Intesa Sanpaolo, implanté dans un palais historique dont le parcours muséographique a été pensé par la firme d’architecture de Michele De Lucchi.

La Gallerie d’Italia de Turin met en perspective photojournalisme, photographie contemporaine et sujets d’actualité à travers des expositions temporaires.
La Gallerie d’Italia de Turin met en perspective photojournalisme, photographie contemporaine et sujets d’actualité à travers des expositions temporaires. © Gallerie d'Italia

 

Gallerie d’Italia – Torino : une visite incontournable en plein cœur de Turin

En Italie du Nord, la Cité des Quatre Rivières demeure réputée pour ses foires internationales à l’image du Salon de l’automobile (le plus ancien du pays), et Artissima, qui séduit les collectionneurs d’art. Ses palais recèlent aussi de grands musées, à l’instar de la Galerie municipale d’art moderne et contemporain où résident des milliers d’œuvres de grands maîtres.

Quatrième musée du groupe Gallerie d’Italia, après trois adresses inaugurées à Vicence (en 1999), à Naples (en 2007) et à Milan (en 2011) – toutes au sein de bâtisses historiques et restaurées –, la Gallerie d’Italia de Turin a ouvert ses 5000m2 consacrés à la photographie au printemps 2022.

Depuis, cette nouvelle institution turinoise expose autant de nouvelles créations qu’elle conserve les œuvres du Baroque piémontais au Palazzo Turinetti, où elle se situe. Un lieu triplement historique puisqu’il s’agit également de l’ancien siège d’Intesa Sanpaolo – banque italienne emblématique née de la fusion entre la Turinoise Sanpaolo IMI et la Milanaise Banca Intesa –, et du QG de son fond photographique privé : l’Archivio Publifoto Intesa Sanpaolo. Plus de sept millions de photographies issues de l’agence photographique Publifoto, mais aussi des planches-contacts et des négatifs acquises par la firme transalpine y reposent donc.

La Gallerie d’Italia présente aussi des photographies contemporaines, sans oublier son fonds permanent de photojournalisme.
La Gallerie d’Italia présente aussi des photographies contemporaines, sans oublier son fonds permanent de photojournalisme. © Gallerie d'Italia

Une passion de l’acteur bancaire pour un ensemble exceptionnel d’images de société et de politique, réalisées pendant plus de 60 ans par les plus illustres reporters italiens. L’histoire se poursuit aujourd’hui par l’intermédiaire des commandes adressées par la Gallerie d’Italia – l’institution culturelle officielle d’Intesa Sanpaolo – à des photographes contemporains comme Gregory Crewdson [voir encadré].

Vice-directeur de cet espace, Antonio Carloni fut lui-même photographe avant de travailler pour la presse italienne et des festivals, dont Capire il Cambiamento Climatico, sur le thème du réchauffement climatique. « Depuis l’ouverture de la Gallerie d’Italia, je travaille à la commission faite à Gregory Crewdson, et d’autres à venir, qui traiteront notamment des flux migratoires », présente-t-il. Une liberté de ton actuellement exceptionnelle en Italie, permise grâce aux fonds propres d’Intesa Sanpaolo et portée par la notoriété de l’Archivio Publifoto. « La centaine de personnes que nous employons œuvrent à la préservation de ces archives et collaborent avec des commissaires d’exposition tous indépendants. C’est une fierté. »

A la Gallerie d’Italia de turin, on s’intéresse aussi au support vidéo…
A la Gallerie d’Italia de turin, on s’intéresse aussi au support vidéo… © Gallerie d'Italia

Des œuvres inédites de Gregory Crewdson à voir jusqu’au 22 janvier

Cette exposition itinérante, « Gregory Crewdson, Eveningside », qu’on retrouvera aux Rencontres de la photographie d’Arles 2023, unit les premières et les dernières œuvres en date de l’Américain, dont une nouvelle série dévoilée à la Gallerie d’Italia.

Titan du genre de la photographie de mise en scène, l’artiste, qui travaille avec une véritable équipe de tournage et dont l’esthétique se rapproche des films de David Lynch et des peintures d’Edward Hopper, est « l’un des grands de notre époque », souligne le commissaire de l’exposition et critique d’art Jean-Charles Vergne, qui a acquis plusieurs de ses œuvres pour le Fonds Régional d’Art Contemporain Auvergne qu’il dirige, ainsi que le Centre national des arts plastiques en France.

L’architecture et Intesa Sanpaolo, chefs d’orchestre de ce nouveau musée 

Cinq mois de rénovation dirigés par AMDL Circle, l’agence de Michele De Lucchi, ont été nécessaires pour y déployer la vision d’Intesa Sanpaolo. « Nous avons entièrement travaillé l’atmosphère semi-obscure des lieux, idéale pour la conservation du matériel et des œuvres photographiques, et qui permet de catalyser l’expérience de visite », résume l’équipe de l’éminent architecte à l’occasion de l’ouverture de « Gregory Crewdson. Eveningside », nouvelle exposition de ce musée à la position stratégique (au centre de Turin, sur la Piazza San Carlo).

En ce moment, la Gallerie d’Italia présente une exposition de l’artiste Gregory Crewdson.
En ce moment, la Gallerie d’Italia présente une exposition de l’artiste Gregory Crewdson. © Gallerie d'Italia

Michele Coppola, le directeur de toutes les Gallerie d’Italia d’Italie, siégeant à la tête du département Art, culture et patrimoine d’Intesa Sanpaolo, se félicite aussi du succès public de la première exposition de la Gallerie turinoise : de spectaculaires photos de paysages en voie de dissolution, par le Romain Paolo Pellegrin. « Nos prochaines expositions seront aussi liées à l’actualité car nous ne souhaitons pas nous limiter », avance-t-il, convaincu.

La muséographie a été pensée par AMDL Circle, l’agence de Michele De Lucchi.
La muséographie a été pensée par AMDL Circle, l’agence de Michele De Lucchi. © Gallerie d'Italia

« Sans prétention aucune, je crois que nos efforts financiers pour préserver et développer la culture s’inscrivent dans les pas de nos ancêtres, les mécènes d’art privés de la Renaissance italienne. » Reste à voir si la Gallerie d’Italia Academy, une formation professionnelle pour la gestion du patrimoine artistique créée et dispensée par la Gallerie d’Italia, contribuera à l’émergence de nouvelles institutions culturelles privées en Italie.

M.Z


Gallerie d’Italia – Torino
Piazza San Carlo 156,
10121 Turin

T. +39 800 167 619

Thématiques associées