The Good Playlist :
Joy Crookes, une playlist pour chaque voyage

La jeune artiste anglaise Joy Crookes accompagne Lexus lors d’une campagne qui présente son modèle UX. C’était l’occasion de célébrer l’univers lifestyle du constructeur automobile japonais et de concocter pour The Good Life une playlist à son image, smooth, funky et passionnée...

La musique de Joy Crookes se nourrit de ses origines multiethniques. À 23 ans seulement, cette jeune artiste originaire du sud de la capitale britannique, nous enchante avec un groove entêtant à la fois londonien, bangladais et irlandais que l’on retrouve dans ses chansons à la croisée entre la pop, l’RnB, le neosoul… Son talent et sa personnalité dynamique ont interpellé le constructeur japonais Lexus qui a fait de « Feet don’t fail me now » la musique de la campagne du nouveau Lexus UX, tournée à Barcelone, visant un public plus jeune et socialement engagé.

The Good Life a profité de l’occasion pour échanger avec Joy Crookes et lui demander de réaliser une playlist exclusive que l’auteure, compositrice, interprète définit comme « très éclectique, avec une chanson pour chacun, et pour chaque voyage ». Rencontre.

 

The Good Life rencontre Joy Crookes

The Good Life. Comment décrire votre musique ?
Joy Crookes : Il s’agit d’une musique très honnête, qui se focalise autour du chant et des paroles, avec un énorme travail de batterie.

TGL. Quelle est votre mission en tant qu’artiste émergente ?
J.C. Écrire une musique qui ait du sens et continuer à imaginer des chansons autour de ces sujets qui me passionnent. Par exemple j’aimerais collaborer avec Kendrick Lamar, il est tellement fort !

TGL. Est-ce que le voyage a une influence sur votre travail ?
J.C. Absolument. Quand je me retrouve en voyage, dans une voiture, ma tête est assez légère, mon esprit se libère. Contrairement à beaucoup d’autres personnes qui n’aiment pas la conduite, je me concentre tellement sur la route que cela devient – bizarrement – presque un moment de détente.

TGL. La meilleure musique à écouter sur la route ?
J.C. Pendant ces moments privilégiés, j’ai l’habitude d’écouter ma propre musique et beaucoup de playlists que je prépare, tout particulièrement quand je rentre du studio d’enregistrement. Feet don’t Fail Me Now est une bonne trace à laquelle je suis particulièrement attachée, qui nous plonge immédiatement on the road. Je l’ai imaginée fin 2020, à Brixton, lorsque je cherchais désespérément une bonne chanson. Cela m’a pris quelques mois pour peaufiner la production.

TGL. Qu’est-ce qui vous rapproche de l’univers automobile, et de Lexus en particulier ?
J.C. Dernièrement on assiste à une approche eco-friendly intéressante dans le milieu automobile, qui m’interpelle. Chez Lexus, le soin pour l’artisanat est fondamental et pour moi aussi. La durabilité est un aspect très important auquel nous devons porter plus d’attention si on veut protéger le – seul – monde qui nous reste. C’est une question qui me touche.

TGL : Votre dernier road-trip ?
J.C. La semaine dernière j’ai conduit jusqu’à Gloucester, au Royaume-Uni en rentrant de la campagne, où j’étais pour écrire de la musique pendant deux semaines.

TGL. Quels sont vos projets pour la fin de l’année ?
J.C. Terminer d’écrire mon deuxième album dont la sortie est prévue pour 2023. Je veux aussi être une meilleure fille, et être plus proche de ma famille car dernièrement j’ai beaucoup voyagé, je sais que mes parents seraient ravis de me voir plus souvent. Il faut s’accorder du temps, et du repos, la paresse n’est pas un défaut !

Retrouvez notre playlist Joy Crookes x The Good Life juste ici :

Thématiques associées