À l’image du secteur de l’auto, celui de la moto électrique a pris un coup d’avance aux États-Unis. Toutefois, les marques européennes ne sont pas en reste. Voici la sélection mondiale de The Good Life.

Partir sur les routes à bord d’une moto électrique, facile.
Partir sur les routes à bord d’une moto électrique, facile. DR

Le vieux continent propose déjà de belles mécaniques et de magnifiques spécimens sont à venir. La rédaction de The Good Life a sélectionné 5 motos électriques qui s’implantent doucement mais surement sur le marché de l’automobile.

ZERO Motorcycles DSR/X, l’aventurière

Le constructeur californien Zero, pionnier de la moto électrique, investit le cercle des trails routiers avec sa DSR/X. Modèle le plus puissant et le plus performant jamais construit par la marque, il est équipé du tout nouveau moteur Z-Force 75-10X assurant un couple de 225 Nm et une puissance d’environ 75 kW, soit 100 ch. Des caractéristiques qui lui permettent d’atteindre 180 km/h avec la batterie ZF de 17,3 kW/h. La DSR/X est équipée du système de récupération au freinage Bosch ­– efficace dans les pentes abruptes –, du freinage combiné pour une meilleure modulation des freins, et de cinq modes de conduite préprogrammés et personnalisables à l’infini pour assurer une évolution idéale dans toutes les conditions.

Les marques européennes de motos électriques réussissent à s’implanter lentement mais surement sur le marché.
Les marques européennes de motos électriques réussissent à s’implanter lentement mais surement sur le marché. DR

Ce modèle adopte un nouveau cadre treillis en acier conçu pour l’aventure associé à une suspension Showa au débattement de 200 mm à l’avant et à l’arrière, offrant une garde au sol suffisante pour les évolutions en tout-terrain. Sa transmission par courroie Gates Carbon entièrement repensée lui permet de s’embarquer sur tous les chemins. À noter que cette aventurière peut être équipée du Power Tank en option, un supplément qui permet de monter la capacité de la batterie à 20,9 kW/h et lui assurer (par charge) une autonomie maximale de 350 km en ville. 

Zeromotorcycles.com


Arc Vector, la futuriste

Avec ce modèle, on approche la perfection en matière de moto électrique : amortisseurs Öhlins TTX, jantes BST en fibre de carbone, matériaux haut de gamme, comme le cuivre et le cuir… Fabrication à la main et personnalisation à la carte. Plus encore, la marque anglaise Arc promet une autonomie maxi de 436 km avec une batterie de 16,8 kWh, dont le temps de recharge se limite à 40 min pour un cycle complet. Et des performances à la hauteur : 95 kW (environ 130 ch), 148 Nm de couple, une vitesse limitée à 200 km/h avec un poids contenu de 230 kg. Le style inédit cache dans ses entrailles une conception très technologique : son châssis central, avec un double bras oscillant en carbone – en lieu et place d’une fourche conventionnelle –, est combiné à une batterie qui fait office de cadre.

La Arc Vector.
La Arc Vector. DR

Bien sûr, elle adopte les feux LED, la récupération d’énergie au freinage, le contrôle de traction, l’ABS et plusieurs modes de conduite. Après une première apparition au festival de vitesse de Goodwood, elle a reçu les compliments de l’ancien pilote de Grand Prix moto James Ellison, responsable des premiers essais, qui a découvert « une moto très différente de toutes les autres, agile comme un vélo, réclamant peu d’effort ». Arc vient de lancer la production de sa Vector qui est proposée avec, en option, un casque spécifique Zenith avec affichage à tête haute et une combinaison sensitive Origin pour ressentir les accélérations, la musique immersive, etc. Un condensé de technologie qui a un prix : plus de 100 000 € ! 

Arcvehicle.com


LiveWire S2 Del Mar, l’intrépide

Après sa première signature dans l’électrique avec la LiveWire, Harley-Davidson a décidé de donner ce nom à toutes ses productions à batterie. La LiveWire devient ainsi One, et la gamme commence à s’étoffer. La prochaine sera donc la S2 Del Mar, une moto au look taillé, inspiré des dirt-track américains. Elle inaugure la plate‑forme Arrow, promise aussi à d’autres modèles. Originale, cette petite bombe affiche une puissance de 60 kW (80 ch environ) pour un poids inférieur à 190 kg. La marque n’entre pas dans la course à la puissance, mais propose plutôt une moto qui promet d’être agile et passe‑partout.

La Livewire S2 Del Mar.
La Livewire S2 Del Mar. DR

Et surtout abordable, pour que ce type de modèle trouve son marché. La S2 Del Mar s’affiche à 15 000 $ outre-Atlantique, un tarif beaucoup plus accessible que les 34 000 € de sa grande sœur, la LiveWire One. La batterie assure 160 km d’autonomie en ville, le terrain de prédilection de la S2 Del Mar. La bête de course ne rechigne pas pour autant à se parer d’un bel équipement, à l’image de sa fourche inversée, ses rétros en bout de guidon, son GPS intégré et sa connectivité. LiveWire a commercialisé 200 premiers modèles dans une finition spéciale, qui ont été écoulés en moins de 20 min, aux États‑Unis. Elle devrait rouler sur le sol européen dès 2023. 

Livewire.com


Energica Experia, l’explosive

L’italien Energica Motor Company n’en est pas à son premier modèle. En atteste la fameuse sportive Ego, qui a fait chauffer le bitume des circuits de MotoGP dans la catégorie MotoE. La marque a également sorti deux roadsters, les Eva et EsseEsse9, avant de présenter son tout nouveau trail routier, Experia. Pour ce dernier, Energica a opté pour de nouveaux composants moins lourds et moins encombrants, dont un nouveau pack moteur‑batterie. L’Experia dispose ainsi d’un nouveau châssis dans lequel le fameux pack disposé plus bas favorise la maniabilité.

L’Energica Experia.
L’Energica Experia. DR

La marque au tempérament sportif a revu la puissance à la baisse afin d’adapter le caractère de son Experia aux voyages et aux sorties tout-terrain. Elle affiche ainsi 75 kW, soit une centaine de chevaux, une vitesse limitée à 180 km/h, et une autonomie de 420 km en usage urbain, obtenue par une batterie de 22,5 kWh qui se recharge en plus d’une heure (mode de charge 4).
Afin de se lancer dans de grandes chevauchées, l’Experia est équipée d’un top-case et de deux valises latérales, avec une capacité de charge de 112 l, de deux ports USB, de poignées chauffantes de multiples assistances au pilotage et… d’une marche arrière. Un supplément qui peut se révéler utile compte tenu des 260 kg de l’engin affiché sur la balance. L’Experia est proposée à environ 30 700 €. 

Energicamotor.com


Verge Motorcycles TS, l’originale

La moto électrique de la firme finlandaise s’est fait attendre. Quatre années après sa présentation, elle est enfin entrée en production et les premières livraisons sont en cours. Il y avait de quoi s’impatienter, mais le contenant comme le contenu promettaient de belles prestations. Son look futuriste d’abord, avec cet avant agressif et cette roue arrière orbitale originale, sans moyeu, abritant son moteur électrique. L’attente longue est également récompensée par une puissance accrue par rapport aux premières annonces : la Verge affiche ainsi 102 kW, contre 80 kW initialement, et une vitesse maxi bridée à 180 km/h. Et surtout un couple pouvant atteindre 1 000 Nm, assurant des accélérations de 0 à 100 km/h en moins de 4 s.

La Verge Motorcycles TS.
La Verge Motorcycles TS. DR

La marque annonce une autonomie de 300 km en cycle urbain ou 200 km en cycle combiné grâce à la batterie de 20,2 kWh. Cette dernière se recharge totalement en 4 h 30, ou peut récupérer 100 km d’autonomie en 15 min ou 80 % en 40 min sur une borne CCS. La machine finlandaise est disponible en quatre modes de conduite. Elle reçoit un tableau de bord avec une dalle TFT équipée d’un GPS, des freins Brembo, des suspensions Öhlins… Sur la balance, la TS affiche un poids de 249 kg, et elle est disponible en blanc, bleu, orange, jaune et noir. Comptez 29 990 € pour la faire entrer dans votre garage, hors bonus écologique.

> Vergemotorcycles.com


Thématiques associées