Un cadran de couleur ? Jusque-là, la plupart des cadrans de montres étaient blancs, noirs, voire pour certains d’entre eux, bleus marine. Changement de ton, depuis peu un courant coloré s’insinue en horlogerie. Les manufactures, Oris en tête, surfent cette délicieuse onde Pop.

Chez Breitling, mais pas seulement, on s’attaque à la couleur.
Chez Breitling, mais pas seulement, on s’attaque à la couleur.

Des cadrans de couleur, une petite révolution horlogère ?

Voyons-le plutôt ainsi : au commencement, la photo comme la télévision étaient en noir et blanc. Un beau jour, la couleur est arrivée. Curieusement, l’horlogerie semble avoir raté cette évolution. Le secteur s’habille en effet d’un nuancier de teintes sombres et aussi maigres qu’une Bulgari Octo Finissimo. Les cadrans des garde-temps de luxe se présentent désespérément gris ou noir pour la plupart.

La plateforme spécialisée en montres de seconde main Watchfinder & Co a répertorié les coloris les plus couramment proposés sur ce site. Le constat est sans appel… En France, depuis 2019, le top 3 des coloris s’écrit ainsi, dans l’ordre : noir index bâton ; noir ; noir index chiffres arabes & bâtons. Noir c’est noir, pour le fun et le pop, il faudra repasser. Seules les petites montres bon marché, Swatch ou IceWatch en tête, osent une palette plus variée. Pourtant, depuis une poignée d’années, un changement se fait sentir. Les plus grandes marques, entrouvrent la porte à des tons plus Pop. Comme si, manufactures et amateurs passaient enfin, à la couleur.

L’Aquis Date de chez Oris, plongeuse vedette de la manufacture, s’offre un trio de cadrans aux délicieuses couleurs poudrées : rose blush, bleu égéen et vert seafoam.
L’Aquis Date de chez Oris, plongeuse vedette de la manufacture, s’offre un trio de cadrans aux délicieuses couleurs poudrées : rose blush, bleu égéen et vert seafoam.

Rolex, Patek Philippe : la couleur, désormais un carton commercial

Désormais, certains cadrans s’habillent de teintes claires et suaves. Ainsi en 2020, la collection Oyster Perpetual revisitée, de la prestigieuse manufacture Rolex, arborait des coloris inattendus dont un jaune safran vibrant chaleureux, un rouge corail ou encore un bleu layette… Le plus original de cette série était sans doute le délicieux Candy rose faisant penser au rose poudré Dior. In fine, cette collection haute en couleurs s’est transformée en véritable carton commercial !

En 2020, Rolex revisitait en couleurs (rose pâle, vert anglais, bleu turquoise, orange vif) la collection Oyster Perpetual. Carton plein pour la marque.
En 2020, Rolex revisitait en couleurs (rose pâle, vert anglais, bleu turquoise, orange vif) la collection Oyster Perpetual. Carton plein pour la marque.

Mais la montre colorée qui a fait le plus parler d’elle reste sans doute la Patek Philippe Nautilus développée conjointement avec le joaillier américain Tiffany & Co, propriété de LVMH. Il s’agit d’une “classique” Nautilus en acier qui se distingue des autres par son lumineux cadran… bleu Tiffany, évidemment (turquoise très vif). Les 170 exemplaires de cette série sortie en 2021 se sont vendus en un clin d’œil. L’un d’entre eux a même été disputé jusqu’à 5,7 millions d’euros lors d’une vente de charité en décembre dernier. Un montant représentant grosso modo 100 fois le prix de vente initial.

Le bleu Tiffany’s, irrésistible chez Patek Philippe ?
Le bleu Tiffany’s, irrésistible chez Patek Philippe ?

Oris a la main verte

A Holstein en suisse, chez Oris, on accorde aussi une grande place aux coloris punchy cette saison. Ainsi l’Aquis Date, plongeuse vedette de la manufacture, s’offre un trio de cadrans aux délicieuses couleurs poudrées : rose blush, bleu égéen et vert seafoam. Ils sont réalisés en nacre et “scintillent, selon la marque, comme la surface de l’eau au coucher du soleil”.

La version Payoon de l’Aquis Date Calibre 400, quant à elle, se pare d’un cadran vert profond, fabriquée à 250 pièces. Sa teinte s’inspire de la couleur de la mer à Koh Libong, une île de Thaïlande où l’on croise pas mal de Dugong, ces gros mammifères marins, parents des lamantins, dotés d’une bouille sympathique.

Breitling se lance sans peur bleue

La manufacture de Granges est elle aussi une adepte de cette nouvelle vague colorée. Spécialiste des montres d’aviateurs, Breitling pense désormais aussi à une génération plus jeune, celle qui conduit plus fréquemment une scooter électrique qu’un jet. Le renouvellement cette année, de ses vedettes Navitimer (pour les pilotes) et Superocean (pour les surfeurs), s’est soldé par l’arrivée remarquée de coloris beaucoup plus funky. Le bleu glacier et le vert menthe notamment, ont fait leur apparition sur la première et le orange et le turquoise sur la seconde. Les plus traditionnels cadrans noirs, blancs ou bleus foncés sont maintenus bien entendu, pour contenter aussi les amateurs de montres classiques.

horlogerie-cadrans-couleur-the-good-life6

Oui, les teintes Pop qui rappellent les boules de glace de l’été ou les guimauves de notre enfance, s’installent dans le paysage. Les partisans d’une haute horlogerie sclérosée et immobile vont maugréer et rire jaune, les autres, se réjouir.

Thématiques associées