Christophe Coenon

Nos 3 spots de l’été sur la Méditerranée
à Cannes, Sète et Barcelone

Petite sélection de nos spots coups de cœur sur la Méditerranée pour cet été.

L’Orque Bleue, Sète. Voilà un petit hôtel comme on les adore à la rédaction de The Good Life. Idéalement situé le long du canal royal de Sète, en plein centre‑ville, pour découvrir cette cité du Sud un peu rugueuse, mais bourrée de charme. Quand on parle de notre côte méditerranéenne, on pense plus naturellement à l’Est, de Marseille à Menton, mais le côté ouest est très attachant également. Sète est un microcosme. Il y fait beau 300 jours par an, on y boit du bon vin et on y mange de superproduits de la mer, puisque c’est le premier port de pêche français de Méditerranée. C’est la ville de Jean Vilar et de Georges Brassens, Soulage y habite depuis toujours et Paul Valéry y est enterré. L’ambiance de la petite cité portuaire entre mer et étang est atypique. L’âme de Sète est maritime, et cela se perçoit à chaque instant. Mais revenons à notre hôtel, parmi nos spots de l’été sur la Méditerranée.

Installée dans une jolie bâtisse blanche du XIXe siècle bourrée de charme, cette affaire familiale a été reprise par Lætitia et Émilie Chicheportiche, qui en ont fait un petit bijou avec beaucoup de goût… Normal pour des fans absolues du magazine de déco IDEAT ! Les espaces sont clairs, les touches de mobilier contemporain sont placées çà et là sans jamais faire showroom Vitra ou Cinna (magnifique canapé en cuir de Sede vintage Terrazza DS‑1025 d’Ubald Klug dans le lobby). Il y a, à l’entrée de l’hôtel, sur la droite, une petite boutique charmante qui donne envie de tout acheter, et il faut avouer que lorsqu’on est sur sa terrasse, le petit verre de vin blanc sec très frais à la main avec ce spectacle qui mixe canaux, chalutiers colorés, le soleil sur les façades en face et, au loin, le mont Saint‑Clair… On se dit qu’on est content d’être venu découvrir cette ville attachante ! À Sète, c’est à L’Orque bleue qu’il faut loger ! L. B.

10, quai Aspirant‑Herber. orquebleue.fr
10, quai Aspirant‑Herber. orquebleue.fr Laurent Blanc

Nobu Hotel Barcelona, Barcelone. L’hôtel Nobu de Barcelone a profité des fermetures imposées par la crise sanitaire pour se refaire une beauté, sous la houlette de l’inévitable Rockwell Group. L’adresse abrite 259 chambres et suites, une piscine, un spa et, comme tous les hôtels de l’enseigne, un restaurant du chef Nobu Matsuhisa, cofondateur, avec Robert De Niro, du groupe Nobu. La décoration de l’hôtel est un mélange entre le pays d’origine du chef, le Japon, et la ville où il est installé, Barcelone. Ainsi, les mosaïques autour du bar en onyx font écho à celles – plus colorées, certes – du parc Güell, quand le plafond en noyer est traversé de fissures lumineuses factices, clin d’œil au kintsugi, cet art japonais qui consiste à recoller les poteries brisées avec de la colle mêlée de poudre d’or. J. C.

Avenida Roma, 2-4. barcelona.nobuhotels.com
Avenida Roma, 2-4. barcelona.nobuhotels.com Ricardo Labougle

Belle Plage, Cannes. Sur la Riviera, Belle Plage est de ces spots en Méditerranée dont le seul nom vous transporte. Inauguré dans les années 1930, l’établissement cannois vient d’être revampé par Raphaël Navot, à qui l’on devait déjà l’hôtel national des Arts et Métiers ou le 39V, à Paris. Derrière la façade Art déco immaculée, le bon goût se conjugue dans 46 chambres, 8 résidences privées et un penthouse. Mobilier réalisé sur mesure, matériaux naturels et tons sable et bleu profond enveloppent chaque pièce d’une belle douceur. Au restaurant, situé sur le toit-terrasse, la carte méditerranéenne du chef israélien Eyal Shani sonne comme une évidence, tandis que l’hôtel mise également sur le bien‑être en dévoilant un superbe spa de 800 m² face aux jardins. H. R.

2, rue Brougham. hotelbelleplage.fr
2, rue Brougham. hotelbelleplage.fr Christophe Coenon