DR
The Good High-Tech

Nothing Phone (1),
Le smartphone le plus sexy du marché !

Il était très attendu. Annoncé fin mars, le Nothing Phone (1) a dépassé nos attentes : design, prix, qualité des matériaux… Il pourrait bien créer sa propre niche de clients qui accordent autant d’importance au style qu’à la tech.

Début 2021, Carl Pei, co-fondateur et alors ex-patron de OnePlus, annonçait l’arrivée de son nouveau bébé : Nothing. Une entreprise tech qui, comme son nom l’indique, n’avait encore rien montré de ses futurs produits et basait toute sa communication sur la simple ambition de bousculer l’univers sclérosé du petit hardware. Cela avait suffi à lever 7 millions de dollars, investis par des pontes de la tech américaine – Steve Huffman CEO et co-fondateur de Reddit, Kevin Lin co-fondateur de Twitch et Casey Neistat, youTuber voyage-tech aux 12,3 millions d’abonnés, entre autres – et convaincre des milliers d’internautes d’investir eux aussi lors d’une opération de crowdfunding. Quelques mois plus tard, Nothing lançait son premier produit : les écouteurs sans-fil ear (1). Stylés, fonctionnels, ergonomiques et à 99 €, ils se sont écoulés, en moins d’un an, à 530 000 exemplaires ! De quoi donner des ailes à la jeune entreprise basée à Londres, qui a ainsi annoncé, fin mars, qu’elle préparait un smartphone, baptisé Nothing Phone (1).

Prise en main

Et il est arrivé ! The Good Life a eu la chance de mettre la main sur un exemplaire du Phone (1) de Nothing et, première surprise, il est plus « quali » que ce que les premiers visuels pouvaient le laisser croire. S’il faisait un peu jouet en plastique sur les rendus en 3D qu’on nous avait envoyés, il est finalement équipé d’une structure en aluminium (recyclé) prise en sandwich entre deux plaques de verre Gorilla Glass. Le toucher, très important pour un objet qu’on tripote plusieurs fois par jour, est donc optimal.

fr.nothing.tech
fr.nothing.tech DR

A l’allumage, l’écran OLED 6,55 pouces fait son effet. Les couleurs sont riches, les contrastes plus que corrects, et d’application en application, les 120 Hz de taux de rafraîchissement sont amplement suffisants. La bête embarque le Snapdragon 778G+ de Qualcomm, pas la puce la plus récente, mais qui a le mérite d’avoir fait ses preuves.

Côté photo, le nerf de la guerre, pas de « plaques de cuisson » au dos mais deux capteurs. Le « principal », un Sony IMX766 de 50 MP et un « grand angle » Samsung JN1 50 MP. Ils offrent tous les modes attendus (macro, portrait, panorama, nuit, HDR et « beauté », entre autres, ce dernier n’ayant pas fonctionné sur nous, but don’t blame the phone). La capture vidéo 4K et une très bonne surprise, tout comme l’appareil frontal Sony IMX 471 16 MP qui offre un mode portrait HD et un mode nuit.

fr.nothing.tech
fr.nothing.tech DR

Le Nothing OS du Phone (1) tourne sur Android, mais l’ensemble est très ouvert. Ainsi, l’appairage d’appareils tiers se fait en un clin d’œil, à l’image de nos écouteurs sans-fil Bose dont l’installation, sur iPhone, nécessitait d’utilisait une application supplémentaire…

Le design du Nothing Phone (1)

Mais le principal argument du Phone (1), et ça semble être le cas pour les produits Nothing en général, est son design. La transparence est toujours de mise, avec un fond qui laisse apparaître « Glyph », des symboles qui s’illuminent lors qu’on reçoit des appels, notifications, messages… Et dont la signature lumineuse est personnalisable. Oui, c’est gadget, mais c’est très, très cool !

fr.nothing.tech
fr.nothing.tech DR

A l’image des ear (1), le premier smartphone de la start-up londonienne revisite un objet dont on avait presque oublié qu’il pouvait être sexy. Et, comme pour ses écouteurs sans-fil, Nothing positionne son Phone (1) sur une gamme de prix accessible : 469 € pour le modèle 8 Go de RAM/128 Go de mémoire, 499 € pour 8 Go de RAM/256 Go de mémoire (notre modèle d’essai) et 549 € pour 12 Go de RAM/256 Go de mémoire. Encore une fois, le rapport design/matériaux/prix n’a pas d’équivalent sur le marché. Et si Carl Pei jouait, avec son premier smartphone, un vilain tour à son ancienne maison OnePlus ? En tout cas, il a des arguments !

Détails :

Hauteur : 159,2 mm
Largeur : 75,8 mm
Profondeur : 8,3 mm
Poids : 193,5 g

Écran OLED flexible de 6,55 pouces

Résolution : 2400 x 1080 pixels à 402 ppp
Taux de contraste : 1 000 000 :1

Batterie : 4500 mAh
Recharge filaire : 50 % de batterie en 30 minutes
Recharge sans fil : Qi 15 W
Recharge inversée : 5 W

Aluminium recyclé.
50 % des composants plastiques issus de matériaux bio-sourcés et recyclés.
Emballage en fibre recyclée.