DR

Montre :
Audemars Piguet Royal Oak, 50 ans de design créatif

Incarnation du sport-chic en horlogerie, la Royal Oak d’Audemars Piguet fête ses 50 ans. Une bonne occasion pour la manufacture de faire subtilement évoluer cette icône à qui elle doit une bonne part de son succès.

Difficile de croire que la Royal Oak vient de fêter son demi-siècle d’existence. Le temps ne semble pas avoir de prise sur l’icône horlogère d’Audemars Piguet. Cette montre passe les époques et les modes, mais reste imperturbablement tendance. À sa sortie en 1972, ses formes intégrées, son bracelet et son boîtier qui ne font qu’un apparaissent d’une grande modernité.

Un peu rebelle, un peu punk, elle n’hésite pas à transgresser les règles de la haute horlogerie helvète. Elle laisse notamment apparentes les vis hexagonales qui fixent sa lunette. Quel choc ! Ses concurrentes bien élevées cachent encore ces éléments techniques jugés peu décoratifs.

L’acier au prix de l’or

La Royal Oak se présente exclusivement en acier, à ses débuts au moins. L’utilisation de ce matériau ordinaire reste, au fond, sa plus grande excentricité. En effet, à cette époque, une montre de luxe ne se conçoit qu’en métal précieux : or ou platine. Décidément transgressif, Audemars Piguet choisit en outre de la vendre au prix de l’or. À son lancement, la Royal Oak coûte 3 300 francs suisses quand une Rolex Oyster Date ne vaut que 750 euros ! Elle est même plus chère qu’une Patek Philippe Calatrava en or, qui s’échange contre 2 500 euros.

Comme les alchimistes du Moyen Âge, Audemars Piguet a trouvé le moyen de transformer l’acier en or. Malin ! La décennie des années 70 voit l’émergence de la société des loisirs. C’est l’époque du Club Med, des stations de ski grand public et des débuts de la plongée sous‑marine pour tous.

Royal Oak Jumbo Extra-Plate, Audemars Piguet, 68 300 € en or, 32 100 € en acier. www.audemarspiguet.com
Royal Oak Jumbo Extra-Plate, Audemars Piguet, 68 300 € en or, 32 100 € en acier. www.audemarspiguet.com DR

En visionnaire, Gérald Genta, le designer de la Royal Oak, à qui l’on doit aussi la Nautilus de Patek Philippe ou l’Ingenieur d’IWC, a pressenti cette évolution. Son icône horlogère est une fille des seventies. Solide, étanche, elle apprécie la vie au grand air et son cortège d’activités outdoor. L’acier résistant dont elle se couvre est parfaitement adapté à un mode de vie plus décontracté.

À côté d’elle, ses concurrentes guindées et fragiles apparaissent quelque peu désuètes. Polyvalente la Royal Oak sait s’adapter aux circonstances. Sportive dans la journée, elle se fait élégante et chic la nuit venue. Elle accompagne aussi bien un smoking en soirée, qu’un bermuda sur le pont d’un bateau.

La « Royal Oak » en quelques dates

La Royal Oak compte plus de 850 modèles.

• 1972 : lancement de la première Royal Oak tout acier, réf. 5402ST.
• 1976 : version Lady (29 mm de diamètre).
• 1977 : version en or et nouveau diamètre de 35 mm.
• 1980 : version quartz calibre 2502.
• 1983 : nouveau diamètre de 36 mm.
• 1984 : complication Calendrier Perpetual.
• 1993 : Royal Oak Offshore chronographe de 42 mm. Gamme sportive avec un boîtier plus imposant.
• 1996 : Royal Oak Offshore Lady 37 mm.
• 1997 : apparition du chronographe.
• 2002 : Royal Oak Concept. La Royal Oak du futur, plate-forme d’expérimentation.
• 2022 : collection 50e anniversaire.

Les variations subtiles de la Royal Oak Audemars Piguet

L’anniversaire de la Royal Oak est l’occasion pour Audemars Piguet de revisiter son icône contestataire… Avec subtilité. Pas question de casser cette « poule aux œufs d’or ». La manufacture propose notamment quatre nouvelles variantes (acier, or rose, or jaune ou platine) de la version Jumbo Extra-plate 16202.

La version acier avec son cadran bleu à motif Petite Tapisserie rappelle assez précisément la Royal Oak de 1972. Les trois autres variantes sont tout aussi séduisantes. La version en or jaune reçoit un singulier cadran jaune fumé dégradé qui claque. La référence en or rose à cadran gris Petite Tapisserie est la plus distinguée. Enfin, la version platine à cadran vert foncé fumé renonce au motif iconique.

Montre Audemars Piguet Royal Oak 50 ans de design créatif - the good life

Toutes ces nouvelles venues reçoivent le calibre Audemars Piguet 7121 maison et ses 55 heures d’autonomie. Il remplace l’historique 2121 qui équipait la Royal Oak depuis ses débuts. Malheureusement, il ne devrait pas y en avoir pour tout le monde : la demande est depuis longtemps largement supérieure aux capacités de production de la marque. Les clients fidèles sont servis en premiers, les autres devront prendre leur mal en patience !

Audemars Piguet Royal Oak Jumbo Extra-Plate

Montre Audemars Piguet Royal Oak 50 ans de design créatif - the good life

• Boîtier de 39 mm, en acier, or rose ou or jaune.
• Cadran motif Petite Tapisserie.
• Fonctions : heure, minute, date.
• Épaisseur : 8,1 mm.
• Calibre : 7121 automatique.
• Nombre de composants : 268.
• Réserve de marche : 55 heures.
• Bracelet intégré en acier, en or rose ou en or jaune.
• Tarifs : 68 300 € en or, 32 100 € en acier.


Thématiques associées

The Good Spots Destination Suisse