le-soulor-1925

Chaussures homme :
12 marques qui montent, qui montent…

Ces 12 marques de chaussures pour homme n’ont peut‑être pas encore tout à fait atteint la gloire planétaire, mais toutes connaissent aujourd’hui un développement vraiment prometteur !

Tour du monde des 12 marques qui font parler les aficionados de chaussures pour homme… qui sont de plus en plus nombreux.

Adieu. Couple perfusé à la culture British, Isabelle Guedon, ancienne assistante d’Alber Elbaz, et son complice de bottier Benjamin Caron réinventent, en 2012, la semelle Creepers sur des formes minimalistes et design. Les collections, toutes pensées à l’instinct, suivent, et une première boutique est inaugurée en 2012. Longtemps prisée des seuls gens de la mode, Adieu sort de sa niche depuis quatre saisons. Après les Japonais, la marque conquit les trentenaires urbains comme les seniors stylés des villes d’Europe du Nord, de Londres et New York. Remarquée pour ses collab avec Études Studio et Mfpen, Adieu est distribuée dans 50 points de vente dans le monde et devrait rempiler pour une deuxième boutique. adieu-paris.com

Erem. Arrière‑petit‑fils du fondateur de Timberland, associé à son père Jeffrey, ex‑CEO de la Yellow boot (cédée à VF Corporation pour 2 Mds $ en 2011), Noah Swartz lançait Erem en 2021, une botte pensée pour le désert. Un modèle performant et standardisé « biocirculaire », soit une fabrication à partir de matières 100 % biodégradables et recyclables, et dont l’impact carbone lié à sa production (les chaussures sont fabriquées au Portugal) est compensé par la plantation de milliers de cactus, une plante qui absorbe le CO2. Lancée sur le Net, Erem affiche ses bottes à un prix défiant toute concurrence (150 €) et devrait s’inviter rapidement sur le marché du wholesale.

eremlife.com – Chaussures homme : 12 marques qui montent, qui montent…
eremlife.com – Chaussures homme : 12 marques qui montent, qui montent… DR

Hereu. Sept ans après sa création, la marque espagnole Hereu s’est déjà exportée auprès d’une centaine de points de vente dans le monde et s’est taillé une belle réputation au Japon et aux États‑Unis, ses deux marchés leaders. À l’origine, José Bartolomé et Albert Escribano imaginent une collection de 4 modèles unisexes, élargie en 2016 aux mocassins de style écolier, à l’espadrille en cuir et à la sandale à lacets, des modèles intemporels qui renouvellent le soulier estival masculin. hereustudio.com

Jacques Solovière. C’est en pensant à son grand‑père, chic en toutes circonstances, qu’Alexia Aubert (ex‑Louboutin et Pierre Hardy) a imaginé Jacques Solovière en 2014. Un répertoire d’essentiels où bottines et derbys s’inspirent des formes du mocassin, où la basket s’inspire de la couture, et la slip‑on se décline en beaux cuirs. Après un premier succès au Japon, Jacques Solovière signe, début 2020, une collaboration de renom avec Mackintosh. Présente dans une cinquantaine de points de vente en Europe, la marque veut faire sa place aux États‑Unis, où elle est déjà présente dans 8 boutiques. Sa première adresse parisienne ouvrira au mois de juin 2022.

jacquessoloviere.com
jacquessoloviere.com DR

Le Soulor 1925. En 2016, lorsque Aldo, le dernier cordonnier de la fabrique de chaussures de Pontacq (Pyrénées‑Atlantiques), part à la retraite, Stéphane Bajenoff et Philippe Carrouché s’associent pour sauver l’entreprise. Réalisée selon la méthode du cousu norvégien, la chaussure de rando Ossau ressuscite avec une paire de lacets rouges, se couvre de cuir gras et s’équipe d’une semelle Vibram rouge antidérapante. Référence du randonneur éclairé, la botte (réalisable en sur‑mesure) s’est écoulée à plus de 3 000 exemplaires et s’exporte aux États‑Unis et au Canada. Pour répondre à la demande grandissante, Le Soulor vient d’ouvrir boutique à Paris, au 65, rue de Turenne. lesoulor1925.com

Lusso Cloud. Star au royaume de la sneaker, l’Italo‑Américain Jon Buscemi créait en 2021, avec son compère et skateur Rob Dyrdek, la marque Lusso Cloud (« nuage de luxe » ). Leur idée : se réapproprier le chausson d’hôtel et le rendre respirable, confortable, portable. Inspiré par Justin Bieber, accro au chausson Four Seasons (même en ville), Buscemi propose aujourd’hui 3 modèles avec semelle à mémoire de forme et tige gaufrée. Portée par quelques happy few à ses débuts – Leonardo DiCaprio en a été le premier fan –, la slip‑on a conquis les grandes market places, s’est fait une place en Asie et vient de faire son arrivée en Australie. lussocloud.com

Moustache. Voyant dans la moustache le symbole de l’élégance à la française, Antoine Vigneron, Guillaume Alcan et Thibault Repelin créent leur marque M. Moustache en 2012, sans rien connaître à la discipline. Leur objectif : revisiter toute la gamme de chaussures en couleur et en toute décontraction. Une formule qui marche. En 2020, avec 5 boutiques, 250 points de vente dans le monde et 35 salariés, leur marque a réalisé 9 M € de chiffre d’affaires. Depuis deux ans, la bande investit aussi dans l’écoresponsabilité et a, notamment, lancé une semelle fabriquée à partir de chaussures recyclées. L’année 2022 devrait voir le développement d’une première ligne de maroquinerie.

m-moustache.com – Chaussures homme : 12 marques qui montent, qui montent…
m-moustache.com – Chaussures homme : 12 marques qui montent, qui montent… DR

Meermin. Longtemps distribuée uniquement au Japon, la marque espagnole Meermin inaugurait sa première boutique à Madrid en 2011, avant de s’internationaliser avec des ouvertures à New York (2017) et Paris (2019). Pariant sur la vente directe au consommateur, les fondateurs, les frères José et Sandro Albaladejo, proposent Chelsea boots, mocassins et derbys fabriqués à Majorque à partir de cuir français (les Tanneries du Puy, en Auvergne) et accessibles à partir de 200 €. Si certains modèles nécessitent parfois une attente d’un ou deux mois, Meermin met en avant la haute qualité de ses souliers et son expérience depuis 4 générations dans l’industrie de la chaussure. meermin.com

Malfroid. Si le nom pouvait, au départ, rebuter, Malfroid est en réalité un clin d’œil à l’un des bottiers les plus anciens de Paris. À l’origine, Thomas de Bascher et Victor Bastié, deux passionnés, à l’extrême, de souliers, de belles formes et de justes proportions ouvrent une première boutique en 2018 (Paris 17e) et présentent leurs richelieus, derbys et autres bottines (compter en moyenne 300 €), toutes fabriquées au Portugal à partir de cuir français. Le duo vient de sortir un mocassin ultra‑haut de gamme en cuir cordovan (une peau issue de l’arrière‑train des chevaux), qu’il présente aujourd’hui dans un second et très beau showroom, rue Saint‑Honoré.

malfroid.com
malfroid.com DR

Rombaut. Passé chez Lanvin et Damir Doma, où il s’initia, entre autres, aux souliers, le Belge Mats Rombaut décidait, en 2013, de proposer ses propres collections. Des chaussures hybrides, des bottes aux talons futuristes, des ballerines montées sur semelles de sneakers, toutes véganes, utilisant aussi bien le plastique que le jean recyclés, ou encore le cuir végétal. Surfant sur la tendance « ugly shoe », il séduit d’abord la planète mode, signe avec les market places réputées (Farfetch, LN‑CC, Ssense) et s’amourache de la griffe Melissa pour une première collab en caoutchouc recyclé. Rombaut touche désormais un public plus large, grâce à l’ouverture de sa première boutique parisienne, rue de la Corderie. rombaut.com

Velasca. Enrico Casati et Jacopo Sebastio ont d’abord lancé Velasca sur le web. As du story‑telling, ils misent sur la vente directe au consommateur en proposant l’envoi de leurs chaussures depuis l’atelier de leurs artisans (à Montegranaro, dans les Marches) jusqu’au domicile du client. Un parti pris sans intermédiaire qui leur permet de proposer mocassins, derbys, Chelsea boots ou sneakers à prix accessibles (à partir de 200 €). En 2015, leur première boutique milanaise ouvre. Suivront 10 autres adresses à Paris, Londres et même New York. Après une levée de fonds de 2,5 M €, la marque atteignait les 8 M € de chiffre d’affaires fin 2020.

velasca.it – Chaussures homme : 12 marques qui montent, qui montent…
velasca.it – Chaussures homme : 12 marques qui montent, qui montent… DR

Vinny’s. Destiné à une carrière d’avocat, le Danois Virgil Nicholas se fait d’abord connaître en 2008 avec son blog dédié à la mode, Superbial, collabore ensuite pour la marque de sneakers ARKK Copenhagen, avant de se lancer, en 2020, avec Vinny’s, une maison spécialisée dans le mocassin, décliné en beaux cuirs, osant la couleur, les impressions croco ou léopard, chaque modèle étant proposé à moins de 300 €. Largement distribué en ligne, de Mr Porter à Balthazar, Vinny’s s’est, en quelques mois, invité dans une dizaine de points de vente en Europe (Angleterre, Finlande, Pays‑Bas) et fait ses premiers pas sur le continent américain. vinnysthevibe.com