DR
100 % voitures électriques

Elle est là !
Alpha5, la DeLorean du 21e siècle sur nos routes en 2024

Comme annoncé au printemps, le constructeur s’apprête à lancer un nouveau modèle inspiré de la célèbre DMC-12 de Retour vers le futur et vient de dévoiler les premières images de la DeLorean Alpha5 prévue pour 2024.

Au début du printemps, la nouvelle avait fait grand bruit : après des dizaines d’années de spéculation, de dessins sortis de l’imagination des designers les plus inventifs, de rumeurs et de coups d’épée dans l’eau, DeLorean, jusque-là cantonné au rôle de club/réparateur annonçait officiellement son retour sur le marché de la construction automobile. La marque teasait alors un nouveau véhicule, qu’elle devait présenter officiellement le 18 août 2022 lors du concours d’élégance de Pebble Beach. Finalement, la DeLorean du 21e siècle, baptisée Alpha5, a montré le bout de son nez il y a quelques jours…

Le retour des portes papillon

DeLorean a en effet profité du lancement de son nouveau site internet pour dévoiler les premières photos de l’Alpha5 et révéler sa fiche technique. Comme prévu, le design ne reprend que très vaguement les lignes de l’auto originelle, à l’exception des persiennes sur la lunette arrière et des incontournables portes papillon.

Sous le capot, c’est, sans surprise, du tout électrique. La batterie de 100 kWh assure une autonomie de 482 kilomètres et permet au moteur d’atteindre les 250 km/h (limité électroniquement…) et d’engloutir le 0 à 100 km/h en un peu moins de 3 secondes. Pour le clin d’œil, DeLorean a également calculé le 0 à 88 mph (la vitesse à atteindre pour traverser les époques dans Retour vers le futur) : si vous désirer vous rendre en 1955 après avoir acheté l’almanach des sports, il ne vous faudra que 4,35 secondes… votre borne de recharge jouant le rôle de la foudre !

La DeLorean Alpha5 prévue pour 2024

Si la DeLorean Alpha5 est beaucoup plus longue que la DMC-12 (5,10 mètres pour la version 2022 contre 4,20 pour la star de cinéma), elle n’est plus large et plus haute de que d’une vingtaine de centimètres (2 mètres de large, 1,37 mètres de haut). Des proportions, certes adaptées à notre époque, qui sont relativement proches de la voiture culte des années 80. Elle est cependant beaucoup plus aérodynamique, avec un coefficient de trainée de 0,23 – équivalent à une Tesla Model S ! – contre 0,33.

La production devrait débuter en 2024 au Texas. Avant cela, un modèle bien réel sera présenté pour la première voir au concours d’élégance de Pebble Beach, en Californie, au mois d’août prochain. On a hâte… Si seulement on pouvait « retourner » vers le futur !


Thématiques associées