belmond

Venise :
Hôtel Cipriani, un spot chic et incontournable

Il y a des endroits dans le monde et des hôtels où il faut être allé au moins une fois. A Venise, l’hôtel Cipriani, qui appartient au groupe Belmond (LVMH, ex-Orient-Express Hotel), fait partie de ce club très fermé. On va tout vous raconter !

À l’origine, nous avions prévu d’accueillir l’hôtel Cipriani dans le dossier « The Good Trains », puisque, pour l’aller, je devais rallier Paris à Venise avec le Simplon‑Venise-Orient-Express qui appartient également au groupe Belmond. Le problème : ce train qui ne part pas tous les jours et qui a gardé 100 % de sa magie et de sa classe était overbooké jusqu’à l’été… La mort dans l’âme, je suis donc parti à Venise en avion…

L’avantage est que cela va plus vite (une heure vingt). Ensuite, c’est un vol très bien fréquenté et ultra-chic (j’étais assis juste derrière un ancien Premier ministre). Enfin, dernier plus, l’aéroport Marco Polo est une véritable merveille : beau, moderne, efficace (dix minutes pour récupérer ses bagages !) et ultrapratique (allée couverte et en descente pour prendre vaporettos et bateaux-taxis…) Un vrai bonheur ! En moins de deux heures, vous avez quitté vos problèmes et la pollution parisienne pour vous retrouver dans un monde tout à fait à part.

Un monde fait de calme, de gentillesse et de beauté absolue. Un monde où tout semble plus simple alors que la situation de la ville sur l’eau suffit à ce que tout y soit plus compliqué que dans une grande métropole européenne. Bienvenue dans la Sérénissime, où vous allez pouvoir mixer pendant quelques jours art contemporain, architecture, gastronomie italienne, musique classique, plaisirs nautiques et… romantisme absolu !

Venise Hôtel Cipriani un spot chic et incontournable - the good life

Venise, la plus belle ville du monde ! Une anecdote sur sa richesse au XVIIe siècle ? À l’époque, la France comptait environ 20 millions d’habitants et la richesse du pays était évaluée à deux millions de ducats. La république de Venise comptait, elle, deux millions d’habitants, et sa richesse était de 20 millions de ducats ! Tout est dit !

Venise a été, pendant plusieurs siècles, la ville et l’État les plus riches du monde… Cela se voit partout, à commencer par les églises ! Mais revenons à nos moutons. Le groupe Belmond a été acheté à prix d’or (3,2 milliards de dollars) par LVMH en 2019, pour compléter sa chaîne d’hôtels de luxe (Cheval Blanc). Et le paradigme est assez simple : si vous avez décidé de voyager dans les plus beaux endroits du monde (Portofino, Florence, Amalfi, Madère, Santa Barbara, Rio de Janeiro, Capetown…), eh bien, il y a toujours un hôtel Belmond dans un bâtiment historique bourré de charme qui vous tend les bras. La marque est présente dans 24 pays et compte 7 trains, et près de 50 établissements.

Le service grand luxe de l’hôtel Cipriani à Venise

C’est la qualité du service exceptionnel et les lieux pleins d’âme qui font toujours la différence ! À l’aéroport Marco Polo, ils viennent vous chercher à la sortie de l’avion et vous accompagnent jusqu’au tapis à bagages. Pendant ce temps, un bateau taxi en acajou ultrabriqué vous attend pour vous emmener au Cipriani, sur l’île de la Giudecca, un peu à l’écart de Venise (juste ce qu’il faut). Excentré des rues du centre-ville et de la Piazza San Marco prises d’assaut par les touristes, c’est l’emplacement « i‑dé‑al » pour pouvoir bénéficier du séjour en totale discrétion (avec une magnifique piscine, chose assez rare à Venise).

Le bateau arrive sur le petit ponton privé derrière hôtel, et c’est le directeur en personne, Marco Novella (charmant), qui vous accueille ici. Il vous souhaite la bienvenue dans un français absolument parfait et on vous sert un verre de bienvenue. La chambre est un ravissement : le classique chic italien ! Mélange de velours, de dorures, de sols en terrazzo, de glaces du XVIIIe siècle, de patios et de tapis en soie, avec la domotique d’aujourd’hui. Quel bonheur de se mettre au balcon avec la vue sur le jardin et la lagune. Vous êtes hors du monde, vous êtes à Venise, dans l’un des plus beaux hôtels du monde et vous êtes en mode slow living (pour une fois…).

Venise Hôtel Cipriani un spot chic et incontournable - the good life

Votre Junior suite with Lagoon view & Balcony semble avoir toujours été là… pour vous. Au bar, Mister Walter Bolzonella vous attend. Il est là depuis quarante-trois ans ! Il a servi Martin Scorsese, Brad Pitt, Sean Connery, George Clooney, Coppola, Antonioni et Visconti, Monica Vitti, Romy Schneider, Barbara Hendricks et même la Callas. Faites-vous préparer un Rubin, un cocktail précieux à base de vodka Absolut et de fruits rouges, présenté dans un coffret accompagné d’un masque vénitien.

Le pianiste joue de plus en plus jazzy… The more I see you, et il est temps d’aller dîner au Cip’s, de l’autre côté de l’île, en passant par le jardin de l’hôtel. Le lendemain, après un élégant, charmant et bucolique breakfast dégusté au bord de l’eau, la navette de l’hôtel, qui fonctionne 24 heures/24 vous emmène Piazza San Marco où vous retrouverez le tumulte de la ville.

Depuis le 23 avril, la Biennale d’art contemporain a commencé*. Vous pouvez aller visiter les pavillons dans les jardins de l’arsenal (giardini), vous perdre après dans les rues de Venise et passer peut-être à la Fenice ou au Palazzo Fortuny.

Le vrai visage de Venise

Il y a près de 300 000 habitants qui vivent à l’année à Venise (250 000 à Lille), c’est une vraie ville et pas une ville d’opérette. Il faut aller dîner dans les trattorias uniquement fréquentées par les vrais Vénitiens. Il faut discuter avec les habitants, aller chercher un vieux livre dans une librairie, acheter un vieux tableau dans une galerie, puis déguster un verre de prosecco sur le rooftop du Danieli, face à San Giorgio Maggiore, et se dire qu’on peut mourir à Venise… C’est tellement plus beau !

En attendant, au Cipriani, ils sont au taquet. Vous rentrez à l’hôtel à une heure du matin, et on vous appelle encore par votre nom à votre arrivée, en vous souhaitant une très bonne nuit. Le séjour ne serait pas complet sans une visite au Wellness Center Casanova, qui vous redonnera jeunesse et vigueur (enfin, on vous le souhaite !). Un dernier petit bonheur ? Le dimanche midi, un déjeuner au restaurant de la piscine, Il Porticciolo, au bord de l’eau côté Lido. Pour l’instant, vous n’avez fait aucune fausse note.

Venise Hôtel Cipriani un spot chic et incontournable - the good life

Retournez-vous discrètement et vous allez reconnaître trois ou quatre personnalités du monde des médias, de la culture ou du spectacle, qui viennent rechercher ici anonymat et tranquillité. Pour un peu, vous commencez à vous prendre pour l’une d’entre elles, mais, hélas, le bateau- taxi qui vous attend pour retourner à l’aéroport vous ramène très vite à la triste réalité, celle de retrouver, dans moins de trois heures, Paris, sa pollution, ses scooters, ses embouteillages et ses jolis plots de béton.

Il est déjà très loin le Bellini de Walter ! Quand on sait que Giuseppe Cipriani, fondateur de l’hôtel a aussi créé le Harry’s Bar, on se dit qu’à Venise tout n’est qu’une question de dosage dans le shaker. J’ai dû être Vénitien dans une autre vie… Arrivederci a tutti ! Cipriani A Belmond Hotel Giudecca 10, Venise. Tél. : +39 (0)412 408 01. belmond.com

* À voir dans les jardins de Casanova, une installation de Subodh Gupta, Cooking the World, en partenariat avec la Galleria Continua.


Thématiques associées