DR

Vélo électrique :
2 ans après, l’heure du bilan et des nouveaux produits pour Angell

Après deux premières années de production houleuses mais couronnées de succès Angell lève le voile sur un nouveau vélo électrique décliné en deux versions.

Fin 2019, The Good Life annonçait l’arrivée sur le marché d’un nouvel acteur français du vélo électrique, Angell. Equipé d’un cadre made in France, dessiné par Ora-ïto, léger et connecté, ce smart bike, que la start-up présentait à l’époque comme l’iPhone de la mobilité douce, crée le buzz immédiatement. La production démarre quelques semaines plus tard avec l’aide du géant industriel SEB, devenu actionnaire de la marque, et le succès est au rendez-vous : en deux ans, 5000 vélos ont été livrés.

Marc Simoncini, star de l’entrepreneuriat français et fondateur d’Angell, a ainsi convoqué la presse dans les bureaux de la start-up rue Etienne Marcel à Paris pour dresser un premier bilan de cette aventure industrielle. Et au rayon péripéties, la pandémie de Covid tient une bonne place : un lancement avec 6 mois de retard, du temps perdu pour des tests supplémentaires, augmentation du prix des pièces, fermetures d’usines…

Mais l’ex-patron de Meetic l’affirme : « Depuis un an, le taux de maintenance a été divisé par 10, nous avons mis au point une centaine d’améliorations, ouvert un centre de maintenance à Saint-Ouen et déployé une petite armée de mécaniciens ‘volants’ qui dépannent les clients à domicile ». Il annonce également offrir aux premiers clients une révision complète de leurs bécanes pour les mettre au niveau.

« Les trois premières années d’un projet industriel sont les pires ! Elles sont passées et nous sommes toujours vivants… Maintenant, on se tourne vers le futur. » Et si Marc Simoncini semble si optimiste, c’est qu’il profite de cette conférence de presse pour lever le voile sur le nouveau vélo électrique Angell baptisé Cruiser. Décliné en deux tailles, M et S, il reprend la fiche technique du Rapide, l’autre modèle de la marque, mais bénéficie d’une position de conduite plus relâchée et confortable, d’un garde-boue, d’une béquille et d’un porte-sacoches à l’arrière. Le tout pour un poids total de 18,6 kg max (batterie incluse) soit seulement 1,8 kg de plus que le Rapide.

Angell Cruiser /M.
Angell Cruiser /M. DR

La légèreté est au cœur des préoccupations depuis son lancement. C’est ce qui explique que l’autonomie de la batterie – entre 30 et 60 kilomètres en fonction du poids de l’utilisateur – n’a pas été améliorée, afin de ne pas alourdir le vélo. Elle conserve donc son poids de 2,1 kg, et se charge complètement en deux heures. Sur ce point, Angell avance que ses clients (72 % de « primo-cyclistes ») utilisent leurs vélos pour des trajets quotidiens d’une dizaine de kilomètres en moyenne et préfèrent conserver un vélo électrique relativement léger même au détriment de l’autonomie.

Autre « nouveauté » qui devrait faire jaser : le prix. Le Cruiser est proposé à 3490 €, quand le Rapide passe de 2690 € à 2990 €. Une augmentation qui découle du défi de la fabrication (à l’exception du trio batterie/moteur/pédialier) et l’assemblage des vélos en France et l’augmentation du prix des matières premières et pièces à la suite de la pandémie. Marc Simoncini explique « qu’Angell souhaite s’installer pour longtemps sur le marché et ne peut pas se permettre de perdre de l’argent ». Ça a le mérite d’être clair !

Angell Cruiser /S.
Angell Cruiser /S. DR

A ce prix-là, pas d’inquiétude, votre vélo électrique Angell est bien protégé des voleurs. Connecté et sécurisé via un code à entrer sur le cockpit avant de démarrer, il est, selon les chiffres reçus par Angell de la part des assureurs, 3 fois moins volé que la moyenne ! Et, pour enfoncer le clou, lance Angell Bakc, « une garantie offerte, automatique, à tout nouvel acheteur, avec le remplacement de leur vélo en cas de vol pendant 2 ans ».

En 2022, l’objectif d’Angell est clair : 100 % de croissance ! Pour ça, la marque est aidé par son site dédié à la vente et location aux entreprises, ses ambassadeurs dans 25 villes en Europe et même le retail physique avec l’ouverture, le 3 mai dernier et jusqu’au 31 juillet prochain, de son premier shop physique dans le Marais, au 12 rue des Filles du Calvaire (Paris 3e). angell.bike

Le pop-up store Angell au 12 rue des Filles du Calvaire (Paris 3e).
Le pop-up store Angell au 12 rue des Filles du Calvaire (Paris 3e). DR

Thématiques associées