Greygouar

Focus :
14 choses à savoir sur le business des sneakers

C’est un business qui a littéralement explosé en seulement quelques années. Qu’on les appelle baskets, tennis ou encore sneakers, qu’elles soient innovantes ou vintage, ces chaussures de sport se sont imposées comme un véritable accessoire de mode, présent sur tous les segments, y compris celui du luxe, avec des modèles dessinés par les plus grands couturiers. The Good Life fait le point sur une chaussure qui n’a pas fini de faire courir les fashionistas, en France et ailleurs.

150. C’est le nombre estimé de marques créées en France au cours des cinq dernières années. Good sneakers business !

25. C’est le nombre de paires de Nike vendues… chaque seconde dans le monde. Impressionnant !

Focus 14 choses à savoir sur le boom des sneakers - the good life

La Chine est la plus grande consommatrice de sneakers au monde. Elle devrait peser 10 % du business des sneakers en 2025.

80 % des Français portent des sneakers. 41 % des 18-34 ans portent des sneakers tous les jours.

2 136 €. C’est la valeur moyenne de la collection des « sneakers addicts » français en 2020.

Les sneakers les plus populaires :

Chaque année, le moteur de recherche Lyst établit le classement des sneakers les plus désirées, d’après une équation de critères précis comme le nombre de requêtes online, les ventes réalisées en première semaine et la plus-value à la revente dans le cas de nouveaux modèles.

Palmarès 2021 :
1 – L’Air Force One (4 000 recherches quotidiennes).
2 – La Off-White x Nike Dunk Low imaginée par Virgil Abloh, designer star décédé en novembre 2021. 3 – La Yeezy Foam Runner (Adidas), plus proche de la Crocs que de la basket…

Focus 14 choses à savoir sur le boom des sneakers - the good life

15 kg. C’est le poids moyen d’une basket… en CO2. Il peut monter à 40 pour certains modèles et varie entre 3 et 7 dans le cas des marques écoresponsables.

17 % des sneakers en France sont vendues chez Courir. 30 % le sont en ligne.

443,5 M €. C’est le chiffre d’affaires réalisé en 2019 par l’enseigne Courir, premier distributeur de sneakers en France (250 magasins). Elle devance Intersport et Decathlon.

Focus 14 choses à savoir sur le boom des sneakers - the good life

Quand un entrepreneur fait son shopping…

En juillet 2019, Miles S. Nadal, un entrepreneur et philanthrope canadien, débourse 850 000 $ pour acquérir 99 sneakers d’une collection de 100 modèles mise aux enchères par Sotheby’s, à New York. Mais c’est la dernière paire, vendue séparément, qui l’intéresse. Une Nike Moon Shoe, premier modèle doté d’une semelle Waffle, dessinée par Bill Bowerman et fabriquée à la main en 1972 à seulement 12 exemplaires, et destinée aux coureurs américains participant aux JO cette année-là. Une semaine après avoir signé son premier gros chèque, Miles Nadal remporte la mise pour… 437 500 $ !

727 €. Le montant du panier moyen annuel des collectionneurs (508 en ligne, 219 en boutique).

2 Mds $. C’est le montant estimé du chiffre d’affaires du business des sneakers de seconde main, en 2019, qui monterait à 6 Mds $ aujourd’hui. Leader du secteur, la plate‑forme américaine d’échange de sneakers entre particuliers StockX – qui fait également transiter accessoires de mode, vêtements et produits high-tech – revendique une marge brute de 1,8 Md $ en 2020 (avec 7,5 millions de transactions).

Focus 14 choses à savoir sur le boom des sneakers - the good life

1 472 000 $

C’est le montant record pour une paire portée par un sportif : les Nike Air Ships 1984 de Michael Jordan (Sotheby’s, octobre 2021), modèle qu’utilisait le meilleur basketteur de tous les temps avant le lancement de l’Air Jordan. Cette paire ornée de son autographe avait été offerte par MJ à la fin du 5e match de la saison à un jeune ramasseur de balles, Tommie Tim III Lewis, qui la conservait précieusement depuis… trente‑sept ans !

1 à 2 €. C’est le coût de fabrication d’une sneaker en usine. Un montant multiplié par 100, voire 150, en moyenne lors de sa vente. Un beau retour sur investissement…