DR

Sélection :
nos 6 bouteilles de vin californien favorites

Depuis vingt-cinq ans, quelques vignerons se sont lancés dans la production de vin californien dits nature.

Alors que la Californie a longtemps été réputée pour ses jus charpentés, très boisés et alcooleux, qui correspondaient aux goûts de quelques grands dégustateurs dont l’avis primait, une nouvelle génération de vignerons désireux de sortir de ces standards qui ne correspondaient pas à leur envie de faire plus simple a décidé de révolutionner le vin californien.

6 bouteilles de vin californien nature :

Professeur de grec ancien au St. John’s College d’Annapolis, Abe Schoener découvre la viticulture pendant une année sabbatique passée en Californie. Une révélation qui le pousse à se consacrer à cette nouvelle passion sans posséder la moindre vigne, mais en sélectionnant des parcelles dans plusieurs régions de l’État. C’est la naissance du Scholium Project, dont ce 100 % chardonnay fait partie. Un blanc, issu de Sonoma Moutain, impressionnant de fraîcheur avec des notes marquées de citron et d’ananas, une matière intense, opulente et particulièrement sapide avec ses notes salines. Quant à la finale, elle s’étire longuement, avec une sensation de croquant sur la langue très agréable.

Guman Vineyard. Type : The Sylphs 2016. Prix : 73 €
Guman Vineyard. Type : The Sylphs 2016. Prix : 73 € DR

Tout a commencé en 1995, avec 2 000 m² de cabernet‑sauvignon planté au mauvais endroit, sur les collines de la Sierra Nevada californienne. Gideon et Saron Beinstock surgreffent les vignes en pinot noir, rachètent des parcelles et créent Clos Saron. Aujourd’hui, le couple ne se limite pas au pinot, mais privilégie le terroir avec le moins d’intervention possible. La cuvée The Pleasant Peasant est la première expérimentation du Clos Saron avec du carignan, grâce à de vieilles vignes plantées en 1900. Dès les premiers effluves, le fruit explose, frais et gourmand, avant d’exprimer des notes plus épicées et une finale très fleurie, qui évoque la rose poudrée. Une bouteille qui prouve le potentiel de vieillissement du vin californien nature.

Clos Saron. Type : The Pleasant Peasant 2015. Prix : 31 €
Clos Saron. Type : The Pleasant Peasant 2015. Prix : 31 €

Originaire du Nebraska, Chris Brockway s’installe en Californie et fait sa première cuvée au début des années 2000, avec la volonté de se distinguer des vins californiens qu’il juge alors « trop tout ». Installé à Berkeley, il source ses raisins dans tout l’État, privilégiant les vignerons en bio et en biodynamie et en limitant les interventions au chai sans renier parfois quelques erreurs. Cette cuvée en est la preuve : produit à partir du cépage valdiguié, proche du malbec, mais oublié, il est le résultat d’une erreur commise en 2017. Les raisins ont été ramassés plus tôt que prévu, mais Chris, content du résultat, a décidé de le faire chaque année. Le résultat ? Un vrai léger, fruité et faussement simple, qui s’apprécie dans la fougue de la jeunesse, bien frais.

Broc Cellars. Type : Got Grapes 2018. Prix : 24 €
Broc Cellars. Type : Got Grapes 2018. Prix : 24 €

Sur moins d’une acre (environ 4 000 m2), dans la Russian River Valley, les vignes plantées au XIXe siècle sont un repaire de biodiversité et se développent à leur gré, sans être retenues par des fils métalliques. Ici, les cépages muscadelle, palomino, zinfandel, abouriou, mondeuse noire et trousseau gris plantés en 1890 sur la parcelle poussent librement. Malgré leur âge vénérable, les vignes donnent un vin particulièrement fruité avec des arômes de cerise, de pêche et d’épices qui proviennent de la cofermentation des raisins dans la même cuve avant un vieillissement de deux années en barriques de chêne français. Darek Trowbridge, le winemaker, fait partie des personnalités encore peu connues, mais dont les vins méritent d’être appréciés.

A.J. Duckhorn. Type : Abundance 2013. Prix : 40 €
A.J. Duckhorn. Type : Abundance 2013. Prix : 40 € DR

Sur la scène du vin californien nature, Chad Hinds fait partie des ténors grâce à des vins de terroir réalisés à partir de raisin bio et avec un minimum d’intervention. Concentré sur le chenin et le cabernet-franc venus de différents vignobles depuis 2013, il commence à planter en 2018 dans le Siskiyou County, selon la méthode de la permaculture de Masanobu Fukuoka, pour laisser parler les terroirs. Par conséquent, le cabernet‑franc s’exprime ici pleinement, avec des notes de petits fruits rouges, une belle trame acide qui s’étire sur des tanins fondus. Sur la jeunesse, l’élevage sous bois est encore un peu présent, mais cela devrait s’estomper avec un peu de garde pour un plaisir intense.

Methode Sauvage. Type : Tierra Extraña 2018. Prix : 42 €
Methode Sauvage. Type : Tierra Extraña 2018. Prix : 42 € DR

Cela fait plus de vingt ans que Tom Stolpman a découvert ce petit coin de paradis, caché sur les collines de Central Coast. Si les terroirs sont parfaits pour la culture de la syrah et de la roussanne, le vigneron n’hésite pas à expérimenter, comme avec cette cuvée Combe qui exprime le terroir calcaire de Ballard Canyon. Ici, le trousseau, typique du vignoble du Jura français, trouve une autre expression, très minérale, soulignée par des notes de clou de girofle, de fraise et de cerise confite avec une sensation poudrée en bouche. Encore un peu jeune, il mérite de patienter quelques années pour donner toute sa dimension.

Stolpman Vineyards. Type : Combe Trousseau 2019. Prix : 30 €
Stolpman Vineyards. Type : Combe Trousseau 2019. Prix : 30 € DR

Thématiques associées