bulga

Good Spot :
Une nuit à l’hôtel Bulgari Paris

Près des Champs-Élysées, le joaillier italien vient d’ouvrir sa première adresse hôtelière française. Une ode à la dolce vita, au cinéma italien et au luxe intemporel.

« On refuse du monde, et le restaurant affiche complet pour les trois prochaines semaines », sourit Rodolphe Callewaert, le directeur des opérations du Bulgari Paris. Deux jours après le dîner de gala avec concert privé de Carla Bruni donné pour l’ouverture, le 2 décembre, le pari audacieux d’ouvrir un palace en face du George V paraît gagné.

Moins de la moitié des chambres sont occupées, faute de clientèle chinoise ou moyen-orientale. En revanche, l’Ouest parisien semble s’être donné rendez-vous pour le tea-time ou attaquer un cocktail au bar, un spectaculaire écran d’onyx blanc rétroéclairé.

Les lumières tamisées et les murs sombres dissimulent les raffinements décoratifs, comme les plafonds à caissons copiant d’antiques boîtes à bijoux ou les boiseries d’eucalyptus verni. Comme dans les six autres hôtels Bulgari, c’est le studio d’architecture milanais Antonio Citterio Patricia Viel qui a supervisé les travaux.

Good Spot une nuit à hôtel Bulgari Paris - the good life

Plus qu’un hôtel, ils ont créé un hommage au joaillier italien.

Dès le lobby, le ton est donné : l’étoile de granit incrustée dans le sol reproduit celle de la boutique fondatrice de Rome, éclairée par un gigantesque lustre en verre de Murano. Les murs sont tapissés d’affiches publicitaires anciennes, d’aquarelles de bijoux ou de photos de stars italiennes précieusement parées.

Sur la table basse des chambres figurent des livres d’art sur les parfums et la joaillerie Bulgari. Peignoirs, draps et aménités sont, bien sûr, estampillés maison. Après avoir fait connaissance avec la domotique sophistiquée de la chambre, qui permet de régler température et home cinéma depuis sa tablette, et découvert les luxueuses toilettes japonaises, on s’arrête sur les admirables finitions au chic intemporel : la soie brute et les parchemins tapissant les murs, la paroi de verre surplombant la baignoire, sculptée d’un Serpenti, motif iconique de Bulgari, ou encore la hauteur du lit nappé de percale extra douce avec sa triple rangée d’oreillers.

Good Spot une nuit à hôtel Bulgari Paris - the good life

Hôtel Bulgari Paris, une leçon d’hospitalité à l’italienne

On résiste à l’envie de tester derechef le moelleux du surmatelas pour aller découvrir un autre atout de l’hôtel : la piscine. Pièce maîtresse du spa, qui occupe 1 300 m2 du sous-sol, le bassin semi-olympique de 25 mètres transforme les brasses austères en volupté absolue avec son eau à 29 °C et sa tapisserie de carreaux dorés et vert malachite.

Un summum de bain à remous se trouve tout au fond, où l’on barbote comme dans les thermes de Caracalla tout en rêvant d’installer chez soi ces mosaïques murales en forme d’éventail qui ont inspiré la gamme Divas’ Dream du joaillier.

Good Spot une nuit à hôtel Bulgari Paris - the good life

Il reste ensuite à s’assoupir entre les mains expertes de Marcia, l’esthéticienne qui ressuscite les épidermes fatigués comme par magie, tout en devisant sur Bora-Bora, où elle a passé les deux dernières années. Plus tard, au restaurant, même plaisir de conversation avec la serveuse romaine, enjouée et naturelle comme si elle vous recevait chez elle. Une belle leçon d’hospitalité à l’italienne.

Bulgari Paris, 30, avenue George‑V, Paris 8e. bulgarihotels.com