DR
100 % voitures électriques

Good Test :
Renault Megane E-Tech, l’électrique avec style

En tant que pionnier de l’électrique, le constructeur français se devait de peaufiner son nouveau modèle branché. La Renault Megane E-Tech mise sur le design et l’agrément de conduite pour faire la différence.

Renault veut une gamme 100 % décarbonée dès 2030… Pour y parvenir, il ne faut pas mollir ! C’est donc fort logiquement la variante wattée qui étrenne la cinquième génération de Renault Megane. En parallèle, sa devancière thermique poursuit sa carrière en berline et en break hybrides, au moins jusqu’en 2024. Renault a été parmi les premiers à croire à l’électrique. Sa Zoé est née en 2012, faut-il le rappeler ? Mais depuis… peu de choses. Le Losange était donc attendu. Renault a donc soigné sa Megane E-Tech basée sur la nouvelle plate-forme électrique du groupe, baptisée CMF-EV.

Construite à Douai dans le Nord, la Megane E-Tech est un Crossover, à cheval entre 3 catégories : les compactes, les berlines familiales et les SUV. Compacte, elle l’est. Avec 4,21 m de long, la nouvelle venue rend 15 cm à l’actuelle génération ! Elle met un terme à cette idée selon laquelle chaque nouvelle auto devait être plus longue que celle qui la précédait. Berline familiale, elle l’est aussi. Elle offre plus d’espace intérieur et un coffre géant de 440 l. SUV elle l’est également. Son pavillon culmine à 1,5 m de haut, soit 6 cm de plus que l’actuelle Megane. Elle est en outre, bien campée sur ses grandes roues de 20 pouces qui lui donnent de la prestance.

Good Test Renault Megane E Tech voiture électrique avec style - the good life

Le design soigné de la Renault Megane E-Tech

La Megane E-Tech inaugure un nouveau logo Renault revisité façon Flat Design (design plat), un style très tendance dans la tech. Le dessin assez pur de la carrosserie transmet une impression de muscle et de dynamisme. « Sur cette auto, nous avons placé les roues aux quatre coins. L’avant est plus court, l’empattement plus long (2,70 m), se félicite Gilles Vidal, le directeur du style Renault. Cela permet de dynamiser la ligne et de gagner en habitabilité ». Et cela se voit ! L’auto est fluide et son profil énergique reçoit un vitrage latéral fuyant vers l’arrière. La rétro-vision pâtit de ces choix stylistiques forts. Qu’à cela ne tienne, Renault propose un incroyable rétroviseur intérieur numérique qui réfléchit via une caméra ce qui se passe à l’arrière. Bluffant !

Aussi moderne soit-elle, la Megane E-Tech conserve une architecture classique avec son moteur placé à l’avant sous un capot marqué. Un choix revendiqué par Renault. « Il est périlleux de procéder à des changements d’architecture trop radicaux, souligne Gilles Vidal. D’ailleurs, nos concurrents ne le font pas non plus. Le capot avant proéminent notamment, a une vraie raison d’être. Il permet de loger des éléments mécaniques et sert de zone de déformation en cas de choc frontal », renchérit le designer.

Good Test Renault Megane E Tech voiture électrique avec style - the good life

Luca de Meo, PDG de Renault depuis 2020, est intervenu personnellement sur le projet Megane E-Tech. Ce fin connaisseur du premium, a upgradé le véhicule électrique de Renault. « Arrivé en cours de projet, il a demandé à ce que la largeur de la Megane Electrique soit augmentée d’un centimètre de chaque côté, se souvient Gilles Vidal. Cela a permis d’asseoir visuellement le véhicule ».

Traction avant

La planche de bord très réussie, accueille une immense dalle numérique, de 24 pouces en deux éléments, l’un horizontal, l’autre vertical. Mais plus encore, c’est la partie côté passager, parée d’un élégant tissus gris souris recyclé qui impressionne. Ce matériau est aussi agréable à regarder qu’à toucher. Sur le plan technologique, la Megane E-Tech Electric est à la page. Elle bénéficie notamment de 26 aides à la conduite. Son système d’info-divertissement intègre les outils Google (Maps, Assistant, Google Play).

Côté technique, la Megane est une traction. Les batteries de nouvelle génération, qui se passent de terres rares, occupent l’espace sous le plancher. Ces accus très fins (11 cm seulement), permettent d’éviter l’effet estrade parfois ressenti par les passagers des voitures électriques. La Megane E-Tech propose deux batteries de 40 et 60 kWh. La première procure 130 ch pour 300 km d’autonomie. La seconde plus performante autorise 220 ch et 470 km d’autonomie. A noter que cette dernière peut récupérer 300 km utiles, en 30 minutes sur une borne de recharge rapide.

Good Test Renault Megane E Tech voiture électrique avec style - the good life

La Renault Megane E-Tech sur la route

Au volant de la Megane E-Tech les sensations sont proches d’une auto thermique. La voiture est très agréable à conduire et le confort bluffant. Le poids réduit du véhicule y est sans doute pour quelque chose. La Megane ne pèse « que » 1624 kg, grâce notamment, à des panneaux de carrosserie en composite et aluminium.

Renault a choisi d’atténuer, de lisser les accélérations de type boulet de canon, propres aux VE. Une très bonne chose ! Cette possibilité, certes spectaculaire, s’avère vorace en énergie et surtout incommodante pour les occupants. Il ne faut pas confondre ses passagers avec des bouteilles d’Orangina… En revanche, la nouvelle Renault paraît un peu juste en motricité.

Les tarifs de cette Megane E-Tech se situent dans la moyenne, avec une entrée de gamme à 35 200 euros en version 40 kWh. Les commandes sont d’ores et déjà ouvertes. En revanche, il faudra attendre le printemps pour recevoir son véhicule.

Fiche technique Renault Mégane E-Tech Electric

  • Motorisation électrique
  • Puissance : 217 ch
  • Capacité batterie : 60 kWh
  • Transmission : traction
  • 0 à 100 km/h : 7,4 sec
  • Vitesse maxi : 160 km/h (limitée)
  • Longueur : 4,70 m
  • Largeur : 1,77 m
  • Empattement : 2,21 m
  • Hauteur : 1,50 m
  • Coffre : 440 l
  • Poids : 1 624 kg
  • Autonomie : 470 km
  • Emission de CO2 : 0 g/km
  • Tarif de base : 40 200 euros


Thématiques associées