Ilya Kagan

Paris :
Rita, la cave à danser qui réveille Ménilmontant

Qu'on y vienne pour siroter une quille nature, picorer une assiette du bout des doigts ou écouter un live musical, Rita est toujours une bonne idée.

On connaissait les caves à vins, les caves à manger… Désormais, le créneau de la cave à danser est pris par une dénommée Rita, nouvelle adresse des fondateurs du 1999, de la Maison Sage et de Fripon.

Au commencement, il y a Ribote, un joyeux bar amoureux de vins natures et de musique électronique. En lieu et place, Rita décante le genre depuis fin 2021 pour lui adjoindre une carte de mets bien ficelée, histoire d’épancher les soifs les plus persistantes. On ne sait donc plus très bien si l’on est venu boire, manger… ou danser, tant la bibliothèque à vins est emplie (plus de 200 références), la carte alléchante (elle change tous les jours) et l’ambiance flamboyante (le DJ agite ses platines dès la nuit tombée).

Boire ou manger ? Chez Rita, la question ne se pose pas !
Boire ou manger ? Chez Rita, la question ne se pose pas ! Ilya Kagan

Manger chez Rita

Si l’ambiance festive est un réel fil rouge entre le passé et le présent de l’adresse, sa cuisine est un vrai renouveau, désormais tenue par la jeune cheffe Eléonore Bastie. Au menu, chaque soir, une dizaine de petites assiettes généreuses et gourmandes qui évoluent au fil des arrivages (en direct) des producteurs sélectionnés. On peut donc croiser, pêle-mêle, des gnocchis de panais sauce ail noir et raifort, un maquereau sauce ponzu ou encore des huîtres au leche de tigre, preuve que la patte Bastie est aussi éclectique que réconfortante.

Eléonore Bastie, 25 ans est originaire du Gers. C’est là, enfant qu’elle a appris et exercé la cuisine pour la première fois.
Eléonore Bastie, 25 ans est originaire du Gers. C’est là, enfant qu’elle a appris et exercé la cuisine pour la première fois. Ilya Kagan

Ainsi, le voyage gustatif vogue d’Espagne au Pérou selon les jours de la semaine mais a pour base constante la France, terroir d’où proviennent tous les ingrédients cuisinés. Mieux encore : ils sont issus de l’agriculture bio et/ou raisonnée, les viandes sont estampillées du réseau Terroir d’Avenir et les poissons de Tom Saveurs.

Et dans le verre de cette cave à danser ?

Bordée d’un comptoir en marbre imaginé par Lucas Madani (moitié du duo Hauvette & Madani), la bibliothèque des vins impressionne. Riche et variée, elle présente des quilles qui ont néanmoins toutes en commun d’évoluer en nature ou en biodynamie. On y retrouve donc des jus pour toutes les envies et tous les budgets, d’un verre à 5 euros en passant par une bouteille à 200.

A l’instar de ses fourneaux, la carte des vins de Rita fait la part belle aux trésors français, le trio fondateur réunissant des aficionados des vins des régions froides (Auvergne, Bugey, Savoie, Jura). Loin d’être fermée d’esprit, l’équipe est également partie se balader aux confins de l’Europe pour en ramener le meilleur embouteillé, notamment d’Italie mais aussi de Slovénie, de Géorgie ou encore de Grèce.

L’atmosphère de cette cave à danser évolue tout au long de la soirée.
L’atmosphère de cette cave à danser évolue tout au long de la soirée. Ilya Kagan

Dernier pilier de cette trinité, la fête s’invite chaque soir chez Rita. Si les DJ sets font se lever les convives de l’une des quarante chaises du restaurant, événements expositions, ou encore lives musicaux sont autant de bons prétextes pour inviter la fête !

Rita
25 Rue Moret, Paris 11e
Tél. : 01 48 07 80 11
Instagram

Thématiques associées