EYE35.PIX / ALAMY STOCK PHOTO

Tourisme :
Barcelone et Séville, l’alliance stratégique

Séville et Barcelone se sont associées pour relancer leur activité touristique.

L’alliance Barcelone-Séville démontre les avantages d’une complémentarité inédite entre deux destinations emblématiques d’Espagne.

A l’arrêt durant de longs mois, le monde s’est remis à voyager. Chacun retrousse ses manches pour effacer la sinistre année 2020, marquée par un recul de 50 à 80 % des recettes touristiques dans le monde et une chute de plus de 3 % du PIB mondial. Dans cette course à la reprise, certains lieux qui pâtissaient de surfréquentation rebattent les cartes pour éviter un retour au statu quo. A Venise, par exemple, des citoyens se mobilisent pour que la ville reste prioritairement occupée par ses habitants, et les grands bateaux de croisière sont désormais interdits de lagune. Amsterdam, dans le calme retrouvé des canaux, une ONG développe le tourisme d’affaires pour encourager une clientèle moins mass market et limiter le nombre de visiteurs.

Barcelone et Séville alliance stratégique Tourisme - THE GOOD LIFE

Plus généralement, comme le résume l’OCDE, la pandémie de Covid-19 a accéléré la transition vers un nouveau modèle urbain de villes intelligentes, vertes et inclusives. De Paris à New York, on réserve sa visite au musée sur Internet pour éviter la foule, les codes QR se multiplient pour accéder à un passeport vaccinal ou au menu d’un restaurant… La numérisation du voyage s’accélère. Réduire les émissions polluantes est devenu une priorité croissante, qui implique la démultiplication des pistes cyclables et des zones piétonnes dans les villes. Suivant la campagne de l’ONU « Streets for Life #Love30 » lancée en mai 2021, l’Espagne est devenue le premier pays européen à imposer une limite de vitesse 30 km/h en zone urbaine.

Barcelone et Séville alliance stratégique Tourisme - THE GOOD LIFE

Séville et Barcelone : deux villes, un destin

Le développement durable devient ainsi un argument touristique incontournable. Les villes de Barcelone et Séville, notamment, l’ont bien compris. « De plus en plus de voyageurs privilégient un tourisme qui a un impact positif sur les villes. Barcelone et Séville veulent être les modèles des voies à suivre pour une durabilité dans les zones urbaines », expliquent les directions du tourisme des deux villes.

Séville encourage les initiatives comme le recyclage d’écorces d’orange qui permettra d’alimenter en électricité près de 150 foyers d’ici 2023. La ville accueillera en octobre le Tourism Innovation Summit, qui réunira l’élite mondiale du secteur autour de l’innovation et des technologies appliquées au tourisme. Quant à Barcelone, où vient de siéger en septembre le 7e forum mondial de la politique alimentaire, elle se positionne avec Milan comme un nouveau leader de l’alimentation durable.

Smart city dynamique et novatrice depuis longtemps, elle était déjà la première au monde à mettre en place des bus à impulsion électrique (BHIM). Décidée à relancer le tourisme, l’Espagne innove en réunissant Barcelone et Séville sous la même bannière « Deux villes, un destin ».

Barcelone et Séville alliance stratégique Tourisme - THE GOOD LIFE

Objectif officiel : attirer des voyageurs moins nombreux, mais cultivés, et stimuler la reprise d’un secteur très rudement touché – les recettes dans l’hôtellerie et la restauration ont diminué des deux tiers en 2020, tandis que le trafic aérien a chuté de 64 %. Officieusement, il s’agit aussi de moderniser l’image des deux villes – vieillissante pour Séville, entachée par le surtourisme pour Barcelone –, tout en retenant les voyageurs plus longtemps grâce à la notion de séjour combiné.

Barcelone la festive et Séville l’historique ne jouaient pourtant pas vraiment dans la même cour. Mais nécessité faisant loi, elles ont trouvé des connivences entre leurs architectes de génie – le créateur de la Sagrada Familia, Antoni Gaudí, à Barcelone, et le bâtisseur de la Plaza de España, Aníbal González,  à Séville –, leurs icônes littéraires ou leurs richesses gastronomiques, rythmées par le culte festif du vermouth et des tapas.

Barcelone et Séville alliance stratégique Tourisme - THE GOOD LIFE

Les deux villes entendent aussi capitaliser sur leur créativité dans le domaine de la mode, pour doper l’artisanat et la fréquentation de commerces tels que le Passeig de Gràcia, à Barcelone, et ses 5 kilomètres de vitrines, premier espace de shopping à ciel ouvert en Europe. Autant de dynamiques susceptibles de relancer un secteur touristique qui avait rapport  plus de 92 milliards d’euros à l’Espagne en 2019.


Thématiques associées