Le voyage en van a la cote. Nouvel arrivant sur le marché, Nomadism réinvente le genre en introduisant des services dignes d'un grand hôtel dans l'habitacle d'un Sprinter Mercedes pour faire d'un road trip une expérience unique... et confortable.

Il est loin le temps du combi Volkswagen. La pandémie a fait renaître l’envie du voyage en van sous fond de distanciation sociale et de recherche des grands espaces. C’est vrai qu’au moment où les hôtels et les restaurants étaient soumis à des mesures drastiques, les citadins en manque d’escapade s’étaient rués sur l’option quatre-roues et réchaud…

Nomadism, ou le road trip nouvelle génération

Des petits malins ont sauté sur l’occasion pour réinventer le genre. Nomadism est de ceux-là, inauguré officiellement par Jeremy Garamond au mitan de la première année où nous utilisions encore le terme de Coronavirus. En repensant le principe du camping-car et le propulsant dans la sphère du haut-de-gamme — exit toilettes sauvages et douche froide —, il séduit d’abord ses proches avant d’investir dans une flotte d’une belle dizaine de véhicules.

Qui dit Mercedes Sprinter dit… tout terrain !
Qui dit Mercedes Sprinter dit… tout terrain ! DR

Ceux-ci ne sont autres que des 4×4 Mercedes Sprinter équipés de moteur V6 CDI 190 cv et aménagés sur-mesure dans l’idée d’une suite d’hôtel de luxe. Literie digne d’un palace, draps en chanvre de coton, douche chauffée de 150 litres, kitchenette tout confort… Ainsi, c’est dans un écrin recouvert de bois clair façon scandinave tout équipé, et notamment d’une domotique ultra moderne (lumière variable, vidéo projecteur, tablette tactile avec de nombreux services), que le voyage se déroule.

Un voyage en van option tout confort.
Un voyage en van option tout confort. DR

Voyager en van : quel itinéraire ?

En marge d’un confort matériel évident, Nomadism a également pensé à la tranquillité d’esprit de ses hôtes. Il est vrai que conduire un van en voyage ou se décider sur l’itinéraire d’un road trip peut parfois s’avérer générateur de stress…

Nomadism donne une nouvelle définition au « glamping ».
Nomadism donne une nouvelle définition au « glamping ». DR

Ainsi, les équipes de la marque ont élaboré plusieurs parcours au départ de Paris et de Bordeaux. Ceux-ci sont accessibles à tous les voyageurs, quelque soit l’offre souscrite. Pour un séjour unique clé en main, les nomades ont également le choix de s’offrir les services du concierge de la maison, qui établira en amont un itinéraire sur-mesure en fonction des envies. Enfin, pour les aventuriers-mais-pas-trop, Nomadism propose les services d’un butler dédié qui suivra le camping-car durant tout son trajet dans un Range Rover, prêt à répondre aux moindres désirs de ses occupants (réservations gourmandes, recommandations culturelles…).

Objectif 2022

Si 2021 s’est avérée être l’année test pour Nomadism, 2022 s’annonce comme un tremplin. Grâce aux 2 millions d’euros investis (par la famille, les proches, mais aussi Nicolas Saltiel du groupe Monsieur), la marque a pu imposer son concept et a séduit pas moins de 120 groupes de voyageurs — souvent des couples. L’année à venir marquera aussi le développement d’une flotte lyonnaise et lisboète, menant à une belle quarantaine le nombre de Sprinter Mercedes réaménagés flagués Nomadism. On leur souhaite bonne route !

Nomadism est déjà en route vers 2022.
Nomadism est déjà en route vers 2022. DR

Site internet.

Thématiques associées