benjamin colombel

Notre sélection de champagnes : un blanc éclatant !

Cépage emblématique de la Champagne, le chardonnay donne des cuvées ciselées, minérales, tout en fraîcheur. Ce qu’on attend de vins qui se servent de l’apéritif au dessert. Ou même après. The Good Life a sélectionné pour vous ses plus grands champagnes blanc de blancs.

Le chardonnay fait partie de l’histoire de la Champagne, où il trouve des terroirs de prédilection. S’il ne représente que 30 % de la surface viticole, le chardonnay entre dans la composition des plus grands champagnes, que l’on parle de bruts sans année (BSA) pouvant l’associer à du pinot noir et du pinot meunier ou de blancs de blancs, millésimés ou pas. Il est alors l’unique cépage autorisé et il exprime toute sa délicatesse avec des notes florales, d’agrumes et une belle minéralité. À l’évolution, c’est le cépage idéal pour le vieillissement des vins.

Qu’on préfère l’apprécier à l’apéritif, avec de jeunes légumes croquants au printemps ou sur des poissons grillés l’été, c’est très certainement avec les fruits de mer et les crustacés que le blanc de blancs joue sa plus belle partition. Ses notes parfois citronnées, sa fraîcheur et ses notes salines, voire iodées pour certains champagnes, accompagnent à merveille les produits de la mer, même les plus puissants en goût, comme les oursins. Les blancs de blancs plus âgés révéleront des plats avec une sauce crémée, qu’il s’agisse d’une volaille ou de champignons. Aux amateurs de mets sucrés, ces champagnes apporteront ampleur et générosité, en jouant sur le contraste des saveurs.

Notre sélection de champagnes blanc de blancs

  • La cuvée identitaire de la maison met en lumière les chardonnays de la Côte des Blancs. Élaborée uniquement lors des plus grands millésimes, elle dévoile un style pur et crémeux. Ici, les raisins proviennent de trois grands crus et d’un choix des meilleurs premiers crus : Chouilly, Cramant, Le Mesnil‑sur‑Oger, Cuis et Vertus. Après six ans en caves et un faible dosage, ce blanc de blancs exprime une grande fraîcheur aromatique avec des notes acidulées, fruitées et une pointe de gingembre. La bouche est ample et gourmande, avec des notes de fruits blancs, de miel d’acacia, d’agrumes et une touche pâtissière. La matière soyeuse, la finale longue et persistante sont soulignées par une trame minérale crayeuse. Ayala.
Ayala. Cuvée : Blanc de blancs 2015. Prix : 55 €
Ayala. Cuvée : Blanc de blancs 2015. Prix : 55 € DR
  • Cette année 2013, bien que tardive, a donné naissance à un vin élégant, à la fraîcheur appuyée. D’une belle couleur brillante, jaune intense avec des reflets verts, soulignée par une effervescence douce et un cordon persistant, cette cuvée développe un bouquet agréable de pollen, de fleurs printanières délicates et parfumées (chèvrefeuille, muguet, citronnier), associées à des agrumes plus concentrés et confits. Viennent ensuite les notes grillées, de dragée, de céréales et de blé, typiques des grands chardonnays d’Avize. En bouche, l’attaque ronde et fruitée laisse place à une fraîcheur minérale, crayeuse, à la texture poudrée et enrobée. Une impression de craie froide avec juste ce qu’il faut de sensation asséchante pour donner envie d’en reprendre un verre. Louis Roederer.

    Louis Roederer. Cuvée : Blanc de blancs 2013. Prix : 80 €
    Louis Roederer. Cuvée : Blanc de blancs 2013. Prix : 80 € DR
  • La maison viticole la plus ancienne de Champagne – fondée à Aÿ en 1584 – propose ici un vin qui exprime la finesse des chardonnays de la Côte des Blancs et la structure de ceux de la Montagne de Reims. Le meilleur d’une quinzaine de villages lui apporte toute sa complexité aromatique après trois années passées en cave et un dosage brut (6 g/l) maintient l’équilibre entre fraîcheur et vinosité, sans masquer son caractère. Le nez, minéral et floral, révèle des arômes de fruits blancs, d’abricot, de mirabelle et une goutte de citron jaune. En bouche, les fleurs blanches se mêlent à des fragrances légèrement toastées. Un champagne harmonieux, vif et structuré qui accompagnera à merveille des fruits de mer, des poissons blancs ou des crustacés d’exception. Gosset.
Gosset. Cuvée: Grand Blanc de blancs. Prix : 55 €
Gosset. Cuvée: Grand Blanc de blancs. Prix : 55 € DR
  • La jeune maison – elle n’a que 40 ans – est née du désir de Bruno Paillard, son fondateur, de créer un vin très différent des autres. C’est aujourd’hui sa fille, Alice, qui reprend le flambeau et apporte son regard pétillant sur les assemblages des cuvées, dont ce blanc de blancs. Élaboré exclusivement à partir de chardonnays de grands crus de la Côte des Blancs, assemblés à une part de vin de réserve, ce vin aura patienté près de cinq ans avant d’être ouvert. Dosé en extra brut (5 g/l), il s’ouvre sur des arômes d’agrumes (citron vert, pamplemousse) et de fleurs blanches. À l’aération, une touche d’amande et de croûte de pain s’exprime. En bouche, l’attaque est vive, alliant agrumes aux fruits à chair blanche, avant une finale longue et fraîche. Bruno Paillard.
Bruno Paillard. Cuvée : Blanc de blancs Grand cru extra brut. Prix : 60 €.
Bruno Paillard. Cuvée : Blanc de blancs Grand cru extra brut. Prix : 60 €. DR
  • Depuis sa création, au XVIIIe siècle, Abelé 1757 s’attache à n’utiliser que des raisins provenant des villages les plus prestigieux de la Champagne pour produire de grands vins. Pour son blanc de blancs, l’une des maisons les plus anciennes a fait le choix d’une production volontairement limitée. C’est dans ses caves centenaires que ce vin a patienté. Sous une effervescence crémeuse, le nez se révèle riche et puissant, en exprimant la fraîcheur d’un assemblage de chardonnays issus de terroirs complémentaires. Les notes florales, douces, se mêlent à la maturité d’arômes fruités. En bouche, l’attaque est ample et crémeuse, avec une belle présence où l’on retrouve des notes fruitées et une trame crayeuse, très salivante, avant une finale longue et harmonieuse. Abelé 1757.
Abelé 1757. Cuvée : Blanc de blancs. Prix : 108 € (magnum).
Abelé 1757. Cuvée : Blanc de blancs. Prix : 108 € (magnum). DR
  • Depuis sa création en 1959, la cuvée Dom Ruinart met à l’honneur le chardonnay et est toujours millésimée. En plus de 60 vendanges, elle n’aura connu que 26 millésimes. Souvent qualifiée de solaire, 2009 restera dans la mémoire des vignerons comme une année sèche, mais qui a permis de préserver un bel équilibre. À la fois vif et complexe, ce Dom Ruinart Blanc de Blancs s’ouvre sur des notes de fruits charnus et croquants, mêlés à des touches de fleurs blanches et de pâte d’amande fraîche. L’acidité délicate en bouche, la fraîcheur des fruits à noyau et sa sapidité étonnante signent le palais, avant une finale longue et subtile. Vin de gastronomie, il se déguste avec un carpaccio de Saint‑Jacques, un suprême de volaille ou un risotto à la truffe. Ruinart.
Ruinart. Cuvée : Dom Ruinart Blanc de blancs 2009. Prix : 170 €.
Ruinart. Cuvée : Dom Ruinart Blanc de blancs 2009. Prix : 170 €. DR
  • Cuvée rare, Comtes de Champagne exprime le caractère d’une année exceptionnelle et la pureté du chardonnay. Après dix ou onze ans en cave, il révèle une étonnante vitalité et une grande fraîcheur. « Un cadeau de la nature », comme le qualifie Vitalie Taittinger, qui préside la maison familiale. D’ailleurs, depuis la création de la cuvée, en 1952, seuls 38 millésimes ont vu le jour. Ce 2011, année atypique en Champagne, est un vin voluptueux, aux notes gourmandes de pain d’épices, de réglisse et de meringue, sublimées par le caractère iodé des chardonnays de la Côte des Blancs. Un vin à la puissance minérale, qui dévoile des arômes de pêche de vigne, d’écorce de mandarine et des notes d’épices douces, comme l’anis et la coriandre. Taittinger.
Taittinger. Cuvée : Comtes de Champagne Blanc de blancs 2011. Prix : 160 €.
Taittinger. Cuvée : Comtes de Champagne Blanc de blancs 2011. Prix : 160 €. DR
  • Canard‑Duchêne, c’est l’histoire d’un couple. Victor est tonnelier et Léonie, fille de vigneron à Ludes, sur le flanc de la Montagne de Reims. C’est pour fêter le 100e anniversaire de la maison que la cuvée Charles VII a été créée. Elle entend rappeler que si le champagne est le roi des vins, c’est aussi le vin des rois. Cette cuvée tout en pureté s’ouvre sur des arômes frais de fruits blancs (poire, litchi), avant de laisser place à des notes gourmandes, plus pâtissières. En bouche, une belle acidité est apportée par des arômes de fruits blancs encore, rehaussée par des saveurs plus rondes. Un vin qui s’accompagne parfaitement de produits de la mer, dorade en carpaccio, gravlax de saumon ou turbot au four. Canard‑Duchêne.
Canard-Duchêne. Cuvée : Charles VII Blanc de blancs. Prix : 45 €.
Canard-Duchêne. Cuvée : Charles VII Blanc de blancs. Prix : 45 €. DR
  • Maison familiale depuis sa création en 1760, Lanson propose sa gamme Le Blanc de blancs, imaginée par son chef de caves, Hervé Dantan, à son arrivée en 2013. Pour cette cuvée, les meilleurs crus de chardonnay sont sélectionnés et assemblés à 40 % de vins de réserve, grands et premiers crus élevés en foudres, avant un vieillissement de cinq ans minimum sur lattes. Ici, la vendange 2014 a servi de base pour offrir un vin profond et aromatique. Sous des bulles très fines, les arômes gourmands de frangipane, d’agrumes confits, de graines de sésame et de tilleul composent un nez complexe. En bouche, la matière est fraîche, tonique, associant citron confit, une touche crayeuse avant une finale légèrement saline. Lanson.
Lanson. Cuvée : Le Blanc de blancs. Prix : 119 € (magnum).
Lanson. Cuvée : Le Blanc de blancs. Prix : 119 € (magnum). DR
  • Plus qu’une coopérative, Le Brun de Neuville est avant tout une association de familles de vignerons qui s’attachent à révéler la Côte de Sézanne et l’identité généreuse de ses chardonnays. Une aventure qui dure depuis soixante ans. Pour sa collection Les Chemins, c’est une approche parcellaire qui a été retenue avec, ici, une base 2016 et 24 % de vins de réserve. Après quatre années de vieillissement sur lattes, le champagne séduit par sa fraîcheur minérale crémeuse. Les notes toastées et une superbe tension s’équilibrent sur des arômes de pamplemousse. Petite originalité : la bouteille est fermée par un bouchon « liège-agrafe », comme les bouteilles sur lattes. Le Brun de Neuville.
Le Brun de Neuville. Cuvée : Le Chemin empreinté. Prix : 42 €.
Le Brun de Neuville. Cuvée : Le Chemin empreinté. Prix : 42 €. DR

Thématiques associées