Hookie Co
100 % voitures électriques

Tardigrade : une moto électrique pour rider sur la lune

D’une proposition (folle) d’un designer à un concept bien réel, il aura fallu moins d’un an. Le préparateur allemand Hookie vient de présenter Tardigrade, un « rover » qui prend la forme d’une moto électrique destinée à explorer la lune.

Alors qu’elle préparait à envoyer le premier homme sur la lune, la NASA avait déjà pensé à ajouter une moto dans la valise de Neil Armstrong et Buzz Aldrin. Une idée abandonnée à cause des difficultés rencontrées par les astronautes pour piloter l’engin en combinaison. En 2020, du côté de Moscou, le designer russe Andrew Fabishevski décide, à son tour, d’imaginer une moto, électrique cette fois, capable d’explorer la lune. Comme beaucoup de concepts 3D un peu fous, il était destiné à faire un peu parler de son créateur, avant de disparaître dans les entrailles d’internet.

La moto électrique lunaire Tardigrade de Hookie, inspirée par Andrew Fabishevskiy.
La moto électrique lunaire Tardigrade de Hookie, inspirée par Andrew Fabishevskiy. Hookie Co

C’est différent pour le Tardigrade – le nom du projet de Fabishevski, inspiré du petit organisme capable de survivre dans toutes les conditions – qui a tapé dans l’œil de Hookie. Une boîte d’ingénieurs/préparateurs spécialisés dans la moto, basée à Dresde, en Allemagne. Nico Müller, son patron, se lance alors dans un projet qui va durer 9 mois : donner vie à la moto « rover » électrique du designer russe et faire en sorte qu’elle soit réellement capable de rouler sur la lune.

Tout est parti d’un moteur suédois – ça en fait du monde ! – du constructeur CAKE. Autour, Hookie a tout fabriqué from scratch, en aluminium aéronautique, kevlar et acier. Jusqu’aux pneus airless en polyuréthane thermoplastique qui facilitent le franchissement.

La moto électrique lunaire Tardigrade de Hookie, inspirée par Andrew Fabishevskiy.
La moto électrique lunaire Tardigrade de Hookie, inspirée par Andrew Fabishevskiy. Hookie Co

La bête pèse 134 kg, peut rouler jusqu’à 110 kilomètres à une vitesse maximale de 15 km/h. Tardigrade sera exposé au Petersen Museum de Los Angeles, dans le cadre de l’exposition ADV:Overland. Elle voisinera avec la rétrospective consacrée aux véhicules de James Bond. La moto électrique, de son côté, ne quittera certainement jamais le plancher des vaches. Mais elle n’aurait déjà pas dû sortir du compte Behance d’Andrew Fabishevski… Alors qui sait ?