DR

Nos 10 montres iconiques préférées, de la Submariner à la Speedmaster

The Good Life vous présente une sélection horlogère correspondant à ses coups de cœur : 10 montres iconiques, mythiques, historiques, emblématiques. De très beaux modèles qu’on se doit d’avoir dans une collection !

A l’occasion des 10 ans de The Good Life, voici le top 10 de nos montres iconiques favorites.

Les 10 montres iconiques de The Good Life

Rolex Submariner Date

C’est l’une des montres les plus iconiques au monde, mais dès qu’on évoque Rolex, les passionnés s’affrontent entre inconditionnels de la Submariner, pensée pour la plongée, et fanatiques du chronographe Daytona, dont la légende s’est forgée sur les circuits automobiles. Fidèle à l’esprit du modèle originel de 1953, la version la plus récente de l’Oyster Perpetual Submariner Date dispose d’un boîtier en acier de 41 mm de diamètre abritant le calibre automatique 3235. Étanche à 300 m, elle est équipée d’une lunette tournante et d’un anneau en céramique noire.

Prix : 8 650 €.
Prix : 8 650 €. DR

Audemars Piguet Royal Oak

Prononcer le nom d’Audemars Piguet conduit invariablement à évoquer son modèle phare conçu en 1972 par le génial Gérald Genta. Hissant l’acier au rang de métal noble, la Royal Oak fut, à l’époque, considérée comme la première montre sportive de luxe. Caractérisée par la forme octogonale de sa lunette fixée par huit vis et son cadran à motif Tapisserie, elle est plutôt portée par des hommes. Et plus encore s’il s’agit d’une version Royal Oak Offshore. Mais elle s’adapte très bien aux femmes, comme le prouve cette version 33 mm animée par un mouvement à quartz.

Prix : 15 200 €.
Prix : 15 200 €. DR

Bell & Ross BR 03-92 Nightlum

Depuis son apparition en 1992, Bell & Ross puise une grande part de son inspiration dans l’instrumentation aéronautique, référence absolue en matière de précision, de fiabilité et de lisibilité. Depuis 2005 et la sortie de l’emblématique BR-01, au boîtier carré, la marque cultive ses propres racines en concevant des montres semblant sortir tout droit d’un cockpit d’avion. Ce modèle Nightlum en constitue une parfaite illustration. Ses aiguilles, chiffres et index sont recouverts de SuperLumiNova C3, une substance luminescente verte qui brille très longtemps dans l’obscurité.

Prix : 3 600 €.
Prix : 3 600 €. DR

Blancpain Fifty Fathoms Chronographe Flyback

Le 27 juillet 1953, la première Fifty Fathoms est inaugurée dans les eaux de la Méditerranée et fait entrer l’horlogerie subaquatique dans l’ère moderne. Étanche à 50 brasses (« fathoms », en anglais), soit une centaine de mètres, elle établit aussitôt de nouvelles références pour la plongée : résistance à l’eau parfaite, lisibilité optimale du cadran avec index blancs sur fond noir, aiguilles luminescentes, lunette tournante… Aujourd’hui étanche à 300 m, elle offre en plus l’atout sportif de sa fonction chronographe flyback.

Prix : 16 670 €.
Prix : 16 670 €. DR

Breitling Navitimer Chronograph 41

Une légende à porter au poignet ! Voici, assurément, l’une des montres iconiques exprimant le mieux les liens historiques qui unissent l’horlogerie et l’aviation. En 1952, la maison helvétique crée la Navitimer, une montre-instrument permettant d’effectuer les calculs nécessaires à la navigation aérienne grâce à sa règle logarithmique circulaire figurant sur sa lunette tournante bidirectionnelle. Cette version en acier à cadran argenté combine l’esthétique du modèle initial, un diamètre de 41 mm, une grande élégance et un mouvement automatique B13 certifié chronomètre. Le mariage de la performance et du style.

Prix : 5 550 €.
Prix : 5 550 €. DR

Cartier Tank MC

Et s’il s’agissait de « la » montre qui prouve à quel point une création horlogère peut traverser le temps et les modes tout en continuant de séduire plus d’un siècle après sa création ? C’est en observant les premiers chars d’assaut, apparus sur les champs de bataille en 1916, que Louis Cartier eut l’idée de s’inspirer de leur silhouette pour créer cette montre. Tout au long de sa longue saga, la Tank a changé cent fois de forme, de dimensions, de style, tout en restant fidèle à elle-même, à l’image de cette MC automatique en or rose.

Prix : 18 400 €.
Prix : 18 400 €. DR

Jaeger-LeCoultre Polaris Chronograph

Parmi les montres de cette manufacture, il n’y a pas que la Reverso pour séduire les amateurs de pièces exceptionnelles. Lancée en 1965, la Polaris possède elle aussi une belle histoire. Héritière de la Memovox Deep Sea de 1959, première montre de plongée enrichie d’une alarme, la Polaris doit son nom à l’époque qui l’a vue naître, lorsque le monde se passionnait pour les grandes explorations spatiales, sous-marines ou polaires. Cette version en acier conserve le visage de ses prédécesseures et dispose d’un mouvement automatique chronographe avec fonction tachymètre.

Prix : 11 800 €.
Prix : 11 800 €. DR

Omega Speedmaster Moonwatch Professional

Voilà une montre pouvant aussi prétendre au titre de montre la plus connue au monde. Et pour cause : l’Omega Speedmaster était au poignet de l’astronaute Neil Armstrong lorsqu’il posa le pied sur la Lune, le 21 juillet 1969. Ce qui valut le surnom de « Moonwatch » à ce chronographe initialement créé en 1957 à l’intention des pilotes de course. Depuis plus d’un demi-siècle, la collection Speedmaster Professional ajoute, année après année, de nouvelles pages à sa propre légende. Cette version se distingue par son mouvement automatique Co-Axial Master Chronometer.

Prix : 7 300 €.
Prix : 7 300 €. DR

Patek Philippe Nautilus 5711

Incontestablement la montre qui aura le plus fait le buzz cette année. En janvier dernier, la marque annonce l’arrêt de son modèle le plus demandé (huit ans d’attente !), la Nautilus en acier à cadran bleu. Une décision prise selon son président pour mettre fin à la spéculation. Or, le 7 avril, Patek Philippe lance une Nautilus strictement identique à la version bleue disparue, mais avec un cadran… vert olive. Et lors d’une vente aux enchères organisée par Antiquorum, à Monaco, le 21 juillet, l’une de ces nouvelles pièces a été adjugée 416 000 €, c’est-à-dire près de 14 fois son prix.

Prix : 30 400 €.
Prix : 30 400 €. DR

Vacheron Constantin Overseas Dual Time

Si la maison genevoise excelle dans l’art de concevoir des pièces uniques mêlant perfection horlogère et raffinement esthétique, elle propose également des montres plus sportives, destinées en particulier aux voyageurs. C’est le cas avec cette magnifique Overseas de 41 mm en acier affichant l’heure sur deux fuseaux horaires avec indicateur jour/nuit. Animée par un mouvement automatique de très haut niveau offrant trois jours de réserve de marche, elle s’inscrit dans la tendance avec son cadran bleu et son trio de bracelets interchangeables en métal, alligator ou caoutchouc. La classe absolue.

Prix : 26 900 €.
Prix : 26 900 €. DR