DR

Omega Seamaster et James Bond, une longue histoire d’amour

A long-lasting love story… Depuis un quart de siècle l’Omega Seamaster accompagne l’emblématique espion britannique. Cette plongeuse qui allie robustesse et précision aide James Bond à se sortir de ses missions les plus périlleuses. Sportive chic à l’élégance naturelle, elle tient aussi parfaitement son rang dans les dîners mondains. Pour 007, elle est la compagne idéale.

Les femmes défilent dans les bras de l’agent 007. La fidélité n’est pas le fort de l’espion britannique. Pourtant, si James Bond se montre volage (doux euphémisme) avec la gent féminine, il n’en est pas de même avec sa montre. En effet, cela fait vingt-six ans qu’il entretient une liaison sans nuages avec l’iconique Omega Seamaster.

C’est dans le film Golden Eye (1995) que le célèbre agent secret accroche pour la première fois la plongeuse à son poignet. Il est, à l’époque, incarné par Pierce Brosnan. Depuis, le garde-temps suisse est resté solidement arrimé au poignet du légendaire « Double Zéro ».

La manufacture signe là la plus longue coopération de l’histoire du cinéma contemporain. Elle est l’unique vedette horlogère des neuf longs métrages qui ont suivi. Cette montre sportive est simplement passée du poignet de Pierce Brosnan à celui de Daniel Craig.

Daniel Craig et Raynald Aeschlimann lors du lancement de la nouvelle Seamaster Diver 300M Edition 007 à New York, en décembre 2019.
Daniel Craig et Raynald Aeschlimann lors du lancement de la nouvelle Seamaster Diver 300M Edition 007 à New York, en décembre 2019. NICOLA DOVE 2019 DANJAQ LLC AND MGM

Une partenaire fidèle

Aujourd’hui encore, la plongeuse d’Omega joue son rôle de « James Bond Watch » avec sérieux et style. Ainsi, dans le dernier opus, No Time to Die, en salle le 6 octobre (avec un an de retard, crise sanitaire oblige), l’Omega Seamaster se montre aussi aventurière qu’élégante.

Le danger ne lui fait pas peur. L’apanage de ses origines militaires ? Elle est, rappelons-le, issue d’un modèle utilisé par les hommes-grenouilles de la Royal Navy. Raynald Aeschlimann, président et directeur général de la manufacture Omega, est très fier de cette longue collaboration avec James Bond.

L’Omega Seamaster est, selon lui, « un vibrant hommage à James Bond, l’un des agents secrets les plus emblématiques du cinéma. C’est une montre extraordinaire, élégante et pleine de surprises. Avec ses nombreux détails évoquant James Bond, elle a beaucoup de succès auprès des collectionneurs et de ses fans. »

Casino Royale (2006), Quantum of Solace (2008) et No Time to Die (2021).
Casino Royale (2006), Quantum of Solace (2008) et No Time to Die (2021). DR

Mais pas seulement ! Créée comme un personnage de fiction, la Seamaster fait partie intégrante de la saga. Elle est devenue la partenaire privilégiée de 007. L’espion le plus élégant du MI6 ne pouvait que porter une Omega à son poignet !

On ne change pas une équipe qui gagne !

Il avait dit qu’il arrêtait, mais Daniel Craig a finalement rempilé. Dans No Time to Die, l’acteur britannique incarne pour la cinquième fois James Bond. C’est lui qui a dépoussiéré l’image de l’élégant espion, en le rendant plus moderne et plus humain. Une chose perdure cependant : la montre de 007 est une Omega Seamaster depuis le film Golden Eye (1995).

Daniel Craig, amateur de beaux garde-temps dans la vie, porte, quant à lui, la plongeuse helvète depuis 2006 et le film Casino Royale. Dans cet opus, sa Seamaster Diver 300M reçoit un cadran d’un bleu profond qui fascine la non moins fascinante Eva Green. Dans Quantum of Solace (2008) et Skyfall (2012), c’est une élégante Planet Ocean 600M qu’il accroche à son poignet, puis dans 007 Spectre (2015), une Aqua Terra.

Plus qu’une montre, la Seamaster est une véritable partenaire qui lui donne de sacrés coups de main (de poignet ?). Dans Golden Eye, elle est équipée d’un rayon laser qui permet à l’espion de percer le plancher d’un train pour s’évader. Dans Le Monde ne suffit pas, en 1999, il utilise le grappin de sa plongeuse pour prendre la tangente. La Seamaster est solidement accrochée au poignet de Bond et cela devrait durer encore quelques années.


L’Omega « Seamaster Diver 300M » revisitée par James Bond « himself »

Le nouveau James Bond, Mourir peut attendre (No Time To Die), sort sur les écrans le 6 octobre. Pour ce 25e opus, c’est Daniel Craig qui incarne une nouvelle fois le célèbre espion britannique. Il porte au poignet une Omega Seamaster Diver 300M, dans une Edition 007 spéciale.

L’acteur a retravaillé cette montre sportive de concert avec les ingénieurs de la manufacture pour lui donner un esprit plus militaire. « J’ai aussi suggéré d’ajouter quelques détails et couleurs d’inspiration rétro. Je trouve que le résultat est incroyable », s’est félicité Daniel Craig.

Seamaster Diver 300M Edition 007.
Seamaster Diver 300M Edition 007. DR

Sur ce modèle, le boîtier de 42 mm s’habille de titane, un matériau aussi résistant que léger. Échelle de plongée, aiguilles et index sont recouverts d’un revêtement Super‑Luminova dans une teinte vintage. Proposé sur un élégant bracelet en mailles de titane ou un élément en tissu Nato plus sportif, ce garde-temps stylé a intégré les collections permanentes de la marque.


Thématiques associées