Fering
100 % voitures électriques

Fering Pioneer, un tout-terrain extrême aux 7000 km d’autonomie

Il ne s’agit pas d’une faute de frappe. Le Fering Pioneer peut parcourir 7000 kilomètres en un seul plein grâce à la combinaison de l’électrique et du biodiesel.

Angleterre, printemps 2020. Alors que la pandémie de Covid commence à inquiéter l’Europe et que les confinements se succèdent de pays en pays, Ben Scott-Guedes, ancien ingénieur Ferrari (il a travaillé sur la SF90 Stradale), McLaren (il faisait partie des équipes qui ont imaginé la F1) et Caparo, décide de lancer son propre constructeur automobile, Fering, dont il imagine le premier véhicule : un tout-terrain baptisé Pioneer. Pour ça, il s’entoure d’une vingtaine de personnes aux CV bien remplis, ex d’Aston Martin, BMW, Bugatti, Bentley, Daimler… On imagine alors que la jeune marque va se positionner sur le marché du luxe. Pas du tout.

Le premier prototype du Fering Pioneer, fabriqué pendant le confinement en Angleterre, dans le Surrey, est un tout-terrain dépouillé et léger (le contraire d’un Range Rover SVR donc…), hybride, robuste et très, très, endurant. Son châssis et sa structure en aluminium, associés à des panneaux en tissu (!!) lui permettent d’afficher seulement 1,5 tonnes sur la balance, soit 600 kilos de moins qu’un Toyota Land Cruiser. Son architecture dépouillée lui offre une extraordinaire modularité et permet une fabrication à la carte, en fonction des clients. Nous on adore, mais tout le monde n’aime pas forcément les portes en tissu…

La fiche technique du Fering Pioneer est conforme aux attentes concernant un utilitaire : il atteint une vitesse max de 125 km/h, peut grimper des pentes jusqu’à 60 %, s’incliner jusqu’à 50° et s’enfoncer dans l’eau jusqu’à 1,4 mètre. Surtout, il affiche un couple de 600 Nm. Une valeur (équivalente à celle d’un Land Rover Defender, pour une tonne de moins) nécessaire au véhicule pour lui permettre d’être un tout-terrain efficace… à traction !

Fering Pioneer.
Fering Pioneer. Fering

En effet, il ne s’agit pas d’un 4×4. Le Fering Pioneer est alimenté par deux moteurs électriques placés sur les deux roues avant. Ils permettent au tout-terrain d’effectuer 80 kilomètres en tout électrique.

Un générateur, alimenté par un 3 cylindres 800cc, fonctionne au biodiesel et permet de recharger les batteries et faire avancer la voiture tout en faisant le plein de watts. Ce système permettrait, dans des conditions optimales et en utilisant le plus gros réservoir en option (dont on ne connaît pas encore la capacité), de parcourir sans s’arrêter jusqu’à… 7000 kilomètres ! De quoi relier Paris à Sanaa, au Yémen, d’une traite.

Fering vise, avec son Pioneer, une clientèle de niche : des aventuriers, certes, mais surtout des professionnels qui luttent contre la déforestation en Amazonie et interviennent en urgence dans des zones reculées. Afin de s’adapter à ces différents profils, le constructeur anglais promet de proposer des générateurs qui peuvent fonctionner avec différents carburants. Si le trajet ne nécessite pas de parcourir 7000 km, une partie du réservoir peut être utilisée pour stocker de l’eau, et l’électricité produite par le générateur peut servir à alimenter un camp ou un bivouac.

Fering Pioneer.
Fering Pioneer. Fering

Le Fering Pioneer est le genre de véhicule qui nous rend à la fois amoureux, circonspects, sceptiques et optimistes. On aime sa robustesse, son ingéniosité, sa modularité ; on doute de la véracité de son autonomie annoncée, de sa fiabilité. Le positif dans tout ça, c’est que Fering annonce que le prototype de son tout-terrain est déjà entre les mains de clients testeurs et que la production devrait débuter avant l’été 2022, avec un tarif avoisinant les 180 000 €. Il ne faudra donc pas attendre longtemps avant de découvrir si le Pioneer tient ses promesses !


Thématiques associées