Stef Cande

Lunettes de soleil : Izipizi, il va y avoir du sport !

La marque parisienne cartonne depuis plus de dix ans avec ses lunettes de lecture, de soleil et anti lumière bleue. Izipizi a élargi sa gamme sport au début de l'été avec deux nouveaux modèles.

Pour coller à sa philosophie « pour toute la famille et tous les moments de la vie », Izipizi complète cette année sa gamme sport avec deux nouvelles lignes : Speed et Zenith. L’occasion pour The Good Life de rencontrer Quentin Couturier, l’un des trois jeunes fondateurs de la marque.

4 questions à Quentin Couturier, co-fondateur d’Izipizi :

The Good Life : Quelle est la nature de la relation entre Izipizi et le sport ?
Quentin Couturier : Nos débuts sur le segment sportif remontent à la sortie des lunettes Glacier et du masque Snow, tournés vers la montagne, et du modèle Journey, plus lifestyle. Notre ambition était de couvrir l’intégralité des sports en extérieur, et il nous manquait deux lignes techniques pour y parvenir. Une lunette profilée pour les sports de vitesse, et une autre pour les sports de randonnée. Elles sont arrivées en juin. La Speed est particulièrement adaptée pour la pratique de sports comme le vélo, le parapente et le ski alpin. La Zenith, équipée de coques amovibles sur les côtés, est destinée aux randonneurs. Leur lancement nous permet de concurrencer des acteurs majeurs de l’univers du sport en alliant exigences techniques élevées et prix justes.

Les cofondateurs de la marque de lunettes Izipizi (de gauche à droite) : Quentin Couturier, Xavier Aguera et Charles Brun.
Les cofondateurs de la marque de lunettes Izipizi (de gauche à droite) : Quentin Couturier, Xavier Aguera et Charles Brun. Izipizi

TGL : Vous avez réussi à convaincre plusieurs ambassadeurs prestigieux de rejoindre votre Pro Team, notamment Kevin Rolland et Lou Barin, qui visent une participation aux JO de Pékin 2022… Quel rôle jouent-ils dans le développement de la gamme sport Izipizi ?
Q. C. : L’idée de cette Pro Team est d’apprendre au contact des meilleurs, qu’ils portent nos produits et remontent leurs observations pour définir des axes d’amélioration, mais aussi de bénéficier de la notoriété de ces ambassadeurs. Concernant les lignes Speed et Zenith, les trois premiers sportifs de notre Pro Team – Franck Bernes, Victor Galuchot et Kevin Guri – ont participé à leur conception dès la phase de développement, du premier dessin jusqu’au prototype.

Les lunettes Speed ont été pensées pour le VTT, le vélo de route ou encore le parapente. www.izipizi.com/speed
Les lunettes Speed ont été pensées pour le VTT, le vélo de route ou encore le parapente. www.izipizi.com/speed Stef Cande

« Le lancement de la nouvelle gamme sport d’Izipizi nous permet de concurrencer des acteurs majeurs de l’univers du sport »

TGL :Cette année, vous avez lancé la Slim, votre première ligne fabriquée à partir d’une matière biosourcée : l’huile de ricin. Un matériau que vous avez également utilisé pour fabriquer les Speed et Zenith. C’est un peu votre coming out green…
Q. C. : Nous avons toujours été très sensibles à ces sujets, mais nous trouvions normal d’essayer de bien faire les choses et d’être vertueux… sans ressentir le besoin d’en parler ! La première chose qui nous tenait à cœur était de réaliser notre bilan carbone afin de comprendre quelles étaient nos émissions, depuis les matières utilisées jusqu’à la vie du siège, en passant par la production et le transport. Une paire de lunettes Izipizi représente 2,03 kg de CO2 émis. C’est autant qu’un repas et six fois moins qu’une paire de sneakers. Ce bilan va nous aider à atteindre notre objectif de réduire de moitié nos émissions de CO2 d’ici à trois ans. Nous nous sommes aperçus qu’une grosse partie de nos émissions venait du transport en amont – de nos fournisseurs à nos revendeurs et jusqu’à notre entrepôt français –, réparti entre l’avion et le bateau. L’avion représente la plus grosse part : 84 % des émissions du transport en amont, pour seulement 7 % des lunettes transportées. La première étape vers la réduction de nos émissions va donc passer par la suppression du transport en avion. Deuxième étape : engager nos fournisseurs, via une charte responsable, sur leur manière de travailler, l’alimentation de leurs usines, le transport des matières premières… Et, enfin, à moyen terme, rapprocher nos entrepôts logistiques de nos clients en Asie ou aux États-Unis.

La Zenith, équipée de coques amovibles sur les côtés, est destinée aux randonneurs. www.izipizi.com/zenith
La Zenith, équipée de coques amovibles sur les côtés, est destinée aux randonneurs. www.izipizi.com/zenith Stef Cande

TGL : Nouvelles lignes, nouveaux matériaux, ambitions écologiques… Quels sont les autres projets de la marque en 2021 ?
Q. C. : Continuer de nous renforcer à l’international en étant toujours meilleurs dans la distribution auprès de nos revendeurs et poursuivre notre développement retail pour être représentés dans des endroits clés qui présentent l’univers de la marque à nos clients. Récemment, nous avons ouvert, avec des partenaires, à Split et à Shanghai. Au mois de mai, Izipizi a inauguré sa plus grande boutique, au cœur de la gare de Lyon, dans la galerie des Fresques, et au mois de juin, une boutique à Lyon, dont nous [Charles Brun, Xavier Aguera et Quentin Couturier, fondateurs de la marque, NDLR] sommes originaires. Aujourd’hui, la vente dans nos boutiques ne représente que 5 % du chiffre d’affaires, contre 70 % pour le « wholesale » – les opticiens, boutiques de musées, concept-stores, corners, etc., soit 7 000 points de vente dans 80 pays – et le reste via notre e-shop. Mais nous allons continuer d’ouvrir des boutiques physiques, afin de gagner en notoriété.


Thématiques associées