DR

Lotus Emira, une dernière goutte de benzin avant le tout électrique

La firme anglaise vient de lever le voile sur la Lotus Emira, sa dernière voiture thermique, qui sortira en 2022.

On s’y attendait. L’an dernier, le constructeur anglais proposait sa première hypercar 100 % électrique, Evija, et annonçait la couleur concernant son avenir : il sera watté (idem pour Lamborghini). Mais avant d’abandonner définitivement l’essence et les bruits de vilebrequin, Lotus annonce l’arrivée d’Emira, sa dernière auto thermique.

Basée sur la nouvelle plateforme Lotus Sports Car Architecture, l’Emira sera proposée avec deux options de châssis – Tour, pour rouler « normalement » et Sports, équipé de suspensions plus rigides – et deux choix de motorisation. Le fameux V6 3,5 L Toyota, le même que l’Exige et l’Evora, d’une part, et… un quatre cylindres 2L turbo signé AMG !

La Lotus Emira est la dernière voiture thermique du constructeur britannique Lotus.
La Lotus Emira est la dernière voiture thermique du constructeur britannique Lotus. DR

Performances alléchantes

Les performances annoncées par Lotus pour cette Emira qui « offre le sex appeal d’une supercar dans le segment des sportives » sont alléchantes : entre 360 et 400 chevaux et un 0 à 100 km/h en 4,5 secondes pour une vitesse maximale de 290 km/h et 1 405 kilos sur la balance. Lotus ne précise pas à quelle version correspond cette fiche technique, mais elle colle avec celle de la Mercedes A 45 AMG équipée du moteur 2 L turbo signé par le préparateur aux trois lettres.

Côté design, pas de surprise, c’est un clone de la magnifique Evija, avec ses multiples prises d’air, son capot taillé à la serpe et ses feux avant verticaux. A l’intérieur, si Lotus conserve son identité dépouillée, elle cède tout de même aux sirènes de la technologie avec un écran à la place du tableau de bord et un écran « infotainment ».

La Lotus Emira reprend le design de l’hypercar électrique Evija.
La Lotus Emira reprend le design de l’hypercar électrique Evija. DR

Lotus Emira, (presque) confortable

Deux coffres, un derrière les sièges et un autre derrière le moteur (placé en position central) proposent 359 litres de stockage cumulés. Surtout, le constructeur, habitué aux habitacles spartiates, annonce la présence de deux porte-gobelets, une plateforme pour ranger son téléphone, des prises USB, et de quoi ranger une bouteille de 50 cl. On n’est pas des bêtes !

Cette berlinette remplacera les Elise, Exige et Evora, qui sortiront du catalogue Lotus cette année.
Cette berlinette remplacera les Elise, Exige et Evora, qui sortiront du catalogue Lotus cette année. DR

La Lotus Emira sera fabriquée dans l’usine de Hethel, récemment revampée après un investissement de 115 millions d’euros et disponible à partir de 72 000 €. En attendant sa sortie en 2022, les précommandes sont ouvertes et les chanceux peuvent l’admirer jusqu’au 11 juillet au Goodwood Festival of Speed.


Thématiques associées