Sunnei

Sunnei, la nouvelle garde de la mode milanaise

Récemment rachetée par le groupe Vanguards, la griffe imaginée par Loris Messina et Simone Rizzo en 2013, Sunnei, souhaite incarner la nouvelle garde de la mode milanaise et s’ouvrir à tous les pans de la création, tout en se déclarant label digital native et optimiste.

Sunny / (…) Now the dark days are gone and the bright days are here / (…) Sunny one so true, I love you… Bien inspiré par les couplets joyeux de Bobby Hebb (1963), rappelant au monde la nécessité d’un certain optimisme, le duo franco-italien composé de Loris Messina et Simone Rizzo créait en 2013 le label mode Sunnei.

Un duo influencé par la photo

Sans formation de styliste, mais influencés par la photographie, par leur expérience en achat comme en visual merchandising, ils mettent sur pied une première collection de 15 pièces, rayonnante dans le style volontiers graphique, à la palette pop, inspirée par la garde-robe traditionnelle italienne et débarrassée des diktats de la mode.

Loris Messina et Simone Rizzo, les fondateurs et stylistes de la griffe Sunnei, qui regroupe, notamment, une marque de prêt-à-porter, une galerie d’art, une plate-forme numérique et bientôt une radio.
Loris Messina et Simone Rizzo, les fondateurs et stylistes de la griffe Sunnei, qui regroupe, notamment, une marque de prêt-à-porter, une galerie d’art, une plate-forme numérique et bientôt une radio. Sunnei

Un mix qui ne déclenche pas tout de suite l’enthousiasme, mais les premières commandes d’Opening Ceremony font subitement s’envoler les ventes.

Le lien authentique de Sunnei avec Milan

Sans gêne, ils installent leur studio à Milan – « notre maison, la ville où nous avons choisi de vivre et avec laquelle nous nouons un lien authentique » –, et ouvrent rapidement leur première boutique, via Vincenzo Vela, dans le sud du quartier de Loreto. « La Mecque Sunnei, disent-ils, un lieu de pèlerinage pour notre communauté, pensé comme un lieu d’événements et de rencontres, et que nous souhaitons radicalement transformer. »

À la recherche d’une nouvelle adresse, les fondateurs veulent surprendre. Dans la capitale de la mode italienne, le duo a déjà tissé sa toile au sein du Palazzina Sunnei, leur quartier général sur trois étages et ancien studio d’enregistrement, aux airs de galerie d’art contemporain.

« Prenez un conteneur tout blanc et remplissez-le des inspirations de toute une équipe créative. Vous y croiserez alors les œuvres organiques de l’artiste sud-africain Ben Orkin, les sculptures tressées vert pistache d’Anton Alvarez ou le mobilier en métal coupé au laser du studio milanais NM3. »

La collection printemps-été 2021 de Sunnei. 
La collection printemps-été 2021 de Sunnei.  Sunnei

Dernier pilier de leur petit empire, la galerie à ciel ouvert Bianco Sunnei, lieu du défilé printemps-été 2020, est, elle, promise aux expositions, soirées et dîners spéciaux… que les créateurs espèrent voir revivre au plus tôt.

Ouvrir de nouvelles voies

Face à un monde au ralenti, l’équipée Sunnei, revendiquée digital native, n’a pas cédé à la panique. Bien au contraire, la croissance enregistrée en 2020 a marqué une hausse de 30 % des ventes. Considérée comme l’une des marques les plus « e-avant-gardistes » de l’année, le label faisait sensation en lançant sa plate-forme numérique Sunnei Canvas, sur laquelle une série d’avatars en 3D portant les pièces des collections permettait de personnaliser et de composer sa commande en ligne.

Un petit jeu auquel se prêtaient les acheteurs du monde entier, Coréens les premiers. « On a cru à un monde virtuel à un moment où son potentiel n’était pas évident pour tout le monde, explique le duo. Une vision digitale qui s’adapte au présent et toujours connectée au réel, comme deux faces d’une même pièce. »

La collection printemps-été 2021 de Sunnei. 
La collection printemps-été 2021 de Sunnei.  Sunnei

Cédant dans la foulée – pour une somme qui approcherait les 6 millions d’euros, dit-on – leur marque au fonds d’investissement Vanguards – qui compte dans son portefeuille les labels Nanushka et Aeron, notamment –, les fondateurs, toujours à la tête du style, multiplient les projets. « Avec cette nouvelle étape dans notre développement, Sunnei va pouvoir s’ouvrir à de nouvelles lignes sans lien direct avec la mode. Nous revenons aux origines de notre marque, soit une entité inspirée par toutes les sources de la création, de l’art floral à la cuisine, en passant par la musique. »

Sunnei, Via Vincenzo Vela, 8, Milan.
Sunnei, Via Vincenzo Vela, 8, Milan. Sunnei

Parmi les derniers projets en date : Sunnei Radio.

« Un réseau invisible qui rassemble les gens et un formidable moyen de nous connecter à notre communauté. » En parallèle, la marque continue de grandir à l’international. Déjà présente dans près d’une centaine de points de vente, en Chine, au Japon et en Europe principalement, Sunnei souhaite avancer ses pions en Corée du Sud et aux États-Unis, en vantant « une mode qui ne court pas après les modes », empreinte d’intemporalité et d’une bonne touche d’optimisme.

Données clés :

• 2015 : ouverture de la première boutique Sunnei à Milan, via Vincenzo Vela, 8.
2018 : lancement de la première collection femme printemps-été 2019.
2020 : année de rachat par le fonds d’investissement Vanguards.

• 90 points de vente dans le monde (grands magasins et multimarques).
30 % de croissance des ventes Sunnei en 2020.
246 000 followers sur Instagram au 23 juin 2021.


Thématiques associées